Blog

Toute l’actualité des RH et du Management

Les articles les plus lus en 2019 sur Parlons RH
5/5 (3 votes)

Les sujets les plus lus par les DRH : Best of 2019

# , ,

Reflets des préoccupations actuelles de la fonction RH, la gestion des talents, l’expérience collaborateur et la marque employeur figurent dans le trio gagnant des sujets les plus consultés en 2019 sur Parlons RH. Retour sur les principaux dossiers sur lesquels se sont penchés les DRH.

 

La prospective ou les dernières tendances RH

Bonne nouvelle ! Les DRH mènent de plus en plus une démarche prospective afin de tenter d’anticiper les changements sociétaux et s’y préparer au mieux. À commencer par une gestion plus adaptée des richesses humaines de l’entreprise.

 

  • La gestion des talents

Aujourd’hui, le travail est aussi considéré comme un moyen de s’épanouir et de se développer. Les exigences diffèrent donc et les salariés aspirent avant tout à une qualité de vie au travail, à de bonnes relations avec leur manager et leurs collègues. La reconnaissance du travail accompli passe également en priorité, et ce, après le salaire.

Pour répondre à ces attentes, il est nécessaire d’accompagner et de former les collaborateurs. De fait, la gestion des talents par les DRH évolue et implique de travailler à la fois sur la détection et la valorisation des talents, ainsi que sur l’attractivité de l’entreprise vis-à-vis des candidats potentiels et l’engagement des collaborateurs en poste.

Confrontés à la fois à une évolution des aspirations et à des difficultés de recrutement, les DRH se doivent d’adapter leur stratégie RH en mettant en place des actions favorisant l’entretien de la motivation, le travail collaboratif, un management inspirant, etc. Tout ce qui fait sens pour la réalisation de soi.

 

  • La formation

Dans un contexte de changements protéiformes, la formation est un levier permettant de répondre aux enjeux en matière d’anticipation des besoins en compétences, de leur diversification ou encore d’amélioration de l’employabilité. À l’aube d’une nouvelle décennie, les méthodes et les contenus pédagogiques évoluent : on forme aux soft kills et on utilise la réalité virtuelle ainsi que la réalité augmentée pour la formation.

 

  • Les hauts potentiels intellectuels

Le sujet intrigue toujours et sous-entend une gestion spécifique des talents. En plus de ses compétences techniques, potentiellement surdimensionnées, les soft skills du haut potentiel se révèlent utiles pour accompagner les équipes. Son leadership et son intelligence émotionnelle le rendent doué pour les métiers des relations humaines et pour repenser certaines organisations et stratégies complexes. Ainsi, laisser les hauts potentiels s’exprimer pleinement rendrait l’entreprise plus agile et plus efficiente. Encore faut-il savoir les détecter.

 

  • Le télétravail ou le nomadisme en entreprise

Gérer les talents c’est aussi parvenir à un équilibre vie professionnelle/ vie personnelle. L’une des réponses apportées par les DRH est le télétravail – enfin ! –, qui est également une manière de contribuer à la fidélisation des collaborateurs en répondant à l’une de leurs attentes. Cependant, il reste encore vraiment trop marginal et majoritairement réservé aux cadres.

 

L’expérience collaborateur : en progrès mais peut mieux faire…

L’expérience collaborateur a également le vent en poupe, mais les trois quarts des responsables RH déclarent ne pas avoir encore déployé de politique RH dans le domaine (Téléchargez ici les résultats complets de 2e baromètre national de l’expérience collaborateur).

En quoi cela consiste ? Il s’agit de recueillir le ressenti du collaborateur au cours des principales étapes de son parcours, depuis l’offre d’emploi, l’entretien de recrutement, en passant par son intégration, le suivi par son manager, la formation, la rémunération, jusqu’à son départ de l’entreprise.

L’idée est que l’expérience client sera d’autant plus réussie que le collaborateur sera épanoui au travail et en accord avec les valeurs de l’entreprise, ce qui sous-entend également management bienveillant, QVT et bien-être au travail. L’objectif sous-jacent est d’attirer les talents, et, surtout, de donner envie aux salariés de rester plus longtemps, et de communiquer de manière positive sur l’entreprise. Ainsi, avec une expérience collaborateur réussie, il est possible d’augmenter la motivation du salarié et dans le même temps sa productivité, avec un impact positif sur la performance de l’entreprise. Espérons que la démarche prendra son envol en 2020.

 

Zoom sur l’onboarding ou processus d’intégration

Inclus dans l’expérience collaborateur, l’onboarding intéresse les DRH sans pour autant être systématiquement mis en place. En effet, il s’avère qu’un cadre sur deux ne réalise pas de parcours d’intégration et qu’un cadre sur trois démissionne à cause d’une mauvaise intégration (voir ici l’étude de Cadremploi). Or, le manque d’accompagnement des collaborateurs a un réel coût pour l’entreprise et un impact négatif sur la marque employeur.

Pourtant, à l’heure de la digitalisation des processus, des axes d’amélioration importants existent afin de permettre au nouvel arrivant de s’approprier la culture de l’entreprise et d’exprimer son potentiel. Ainsi, complémentaires à l’accompagnement humain, différentes plateformes permettent d’optimiser le temps RH dédié à l’intégration des nouveaux collaborateurs, avec, par exemple, l’automatisation des tâches secondaires. Avant même son arrivée dans l’entreprise, le nouvel arrivant a accès à son portail personnalisé où il retrouve sa liste de tâches à réaliser, des documents dématérialisés comme son contrat de travail, la charte informatique… et peut suivre des formations e-learning.

 

Le marketing RH pour déployer la marque employeur

Autre sujet d’actualité, la marque employeur est bien plus qu’un symbole d’attractivité : elle prend en compte d’une manière de plus en plus globale l’expérience collaborateur, les salariés ambassadeurs, ainsi que la RSE et la QVT. En plus d’attirer les nouveaux talents, la marque employeur agit sur la fidélisation des collaborateurs en poste et sur leur engagement, l’objectif ultime étant de transformer le salarié en ambassadeur de la marque.

Pour y parvenir et développer efficacement l’attractivité de l’entreprise, le marketing RH se présente comme la solution adaptée. Ainsi, la segmentation de catégories distinctes de salariés, mais aussi de candidats, de partenaires ou encore de clients permet de mieux répondre aux attentes de chacun et de communiquer de manière différenciée auprès de chaque segment. Le marketing RH au service de l’attractivité de l’entreprise peut être utilisé à toutes les étapes : du sourcing, en passant par l’embauche, jusqu’au départ du collaborateur. Cependant, le recours à ce type de démarche demeure encore marginal et implique une évolution culturelle de la fonction RH.

 

  • L’employee advocacy ou les collaborateurs ambassadeurs

Usant d’une autre stratégie de marketing digital, de plus en plus d’entreprises s’appuient sur leurs collaborateurs pour s’offrir une visibilité positive sur le Web. Ces profils motivés et engagés, reflets de la culture de l’entreprise, témoignent de la vie de leur organisation sur le site carrières et les réseaux sociaux, de Facebook à LinkedIn en passant par les sites de notations comme Glassdoor.

 

  • RSE et QVT

La Responsabilité sociétale des entreprises (RSE) apparaît également désormais comme un axe majeur de la marque employeur, ainsi que la qualité de vie au travail (QVT), composante de la RSE.

 

Si la conduite de tous ces chantiers nécessite du temps, d’autres défis apparaissent déjà à l’horizon 2020. En effet, la transition numérique suscite d’autres réflexions telles que l’automatisation des processus RH, ou encore la valorisation des données RH en tant que levier de croissance pour l’entreprise. La fonction RH continue donc d’être au cœur de mutations profondes. À elle de les anticiper, de s’en faire l’écho, et de faire résonner l’entreprise dans le 21e siècle.

 

1,5 million de pages ont été consultées sur le média Parlons RH durant l’année 2019 ! Merci. Merci à vous. Et merci à tous de continuer à nous suivre, à nous lire, à commenter et à partager nos articles, à nourrir la réflexion RH pour que, justement, la fonction éponyme prenne toute sa place dans l’entreprise, pour que la DRH réussisse.

 

Top 10 des articles les plus lus en 2019

 

Recevez les derniers articles de Parlons RH par mailInscrivez-vous à la newsletter Parlons RH

The following two tabs change content below.

Thomas CHARDIN

Dirigeant et fondateur chez Parlons RH
Thomas est expert des Ressources Humaines et du Marketing. Il accompagne depuis plus de 20 ans les DRH et leurs partenaires dans l’intégration du digital dans leur stratégie de marque (employeur, corporate, business). Il est par ailleurs spécialiste des technologies dédiées au management des RH, senior advisor de start-ups RH, conférencier, intervenant au CNAM et à l’Université Paris II Panthéon - Assas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *