Blog

Toute l’actualité des RH et du Management

Fonction RH : « La DRH doit jouer le bon R pour éviter la dilution ! »
5/5 (4 votes)

Fonction RH : « La DRH doit jouer le bon R pour éviter la dilution ! »

# , ,

J’ai eu le plaisir de participer à la conférence d’ouverture du salon Solutions RH, le 19 mars dernier. Alors que l’innovation RH a nourri cette 25e édition ayant accueilli plus de 9 000 professionnels RH et 350 exposants, Stéphane DIEBOLD, Président de l’association Affen, Daniel LALANDE, Regional Sales Director de Cornerstone, Patrick STORHAYE, Président de Flexity, Véronique MONTAMAT, Directeur Marketing et communication de Sopra HR Software et moi-même avons exploré le sujet suivant : La fonction RH, une fonction qui s’éclate [1]. Retour sur les points saillants de mon intervention.

 

Trois axes distincts ont permis d’articuler cette conférence plénière :

  1. L’éclatement des thématiques RH – le marketing RH et le pilotage de la transformation digitale s’invitant dans le champ des missions traditionnelles de la fonction RH ;
  2. L’éclatement des acteurs RH – qui doivent développer une plus grande proximité avec les salariés afin de saisir leurs problématiques spécifiques ;
  3. L’éclatement des compétences RH – qui découle des deux premiers points évoqués.

Les problématiques de transformation et de digitalisation, de recrutement et d’onboarding, de formation, ainsi que celle d’expérience collaborateur, d’engagement et de marque employeur, sont venues nourrir ces trois grands chapitres.

 

Diversification VS dispersion : trouver le bon équilibre pour la fonction RH

Si le fait de s’éclater revêt une dimension positive dans le langage courant, j’ai souhaité insister sur le risque que porte « l’éclatement », au sens premier du terme : celui de rater les enjeux de la transformation des organisations et ceux de la fonction RH elle-même.

À trop se diversifier, on se disperse. Courant plusieurs lièvres à la fois, bien souvent on n’en attrape aucun ! Comment être à la fois au moulin stratégique et au four administratif, dans le même temps sur le terrain, les pieds dans le terreau de la technique RH et de la technologie, les mains dans le cambouis des évolutions juridico-légales, et, parfois, la tête dans les nuages stratégiques ?

À trop s’éclater, l’éventail des missions RH devient quasi schizophrénique. On écartèle la fonction ! Trop d’éclatement risque de diluer la DRH, présente partout… et nulle part.

Lutter contre ces forces centripètes et se laisser aller aux forces centrifuges me semble constituer une priorité. Objectif : retrouver le cœur de la mission RH, ce qui fait son sel, son sens, son essence même.

On ne choisit pas ce métier par hasard ni par opportunisme ; il répond à une aspiration profonde.

Lors de la conférence plénière 2018, j’avais mis en avant la nécessité de donner du corps au D de DRH : le D de la direction, qui donne le sens à l’action et permet de définir un projet collectif, une mission, redonnant de la désirabilité à la destination commune.

 

 

En 2019, cap sur le R de DRH pour ancrer la fonction RH sur son cœur de métier

Pour se concentrer sur sa ou ses missions, encore faut-il pouvoir identifier sur quoi faire porter ses focus.

Même si « l’air, ce n’est pas non plus toute la chanson », chers professionnels RH, dans quelle ère voulez-vous rentrer ? Quel air voulez-vous jouer au sein de la société ? Société, au sens micro-économique de l’entreprise, et société au sens macro-économique et social.

 

Je vous propose 4 R possibles pour la fonction RH :

 

  1. Le R des Risques Humains, celui de la paie, des déclarations sociales, de la gestion administrative, des règles et du droit.

C’est le DRH Legal Partner, lanceur d’alertes, expert administratif et intendant du droit.

 

  1. Le R des Ressources Humaines, qui prévoit en quantité et en qualité le stock de talents dont l’entreprise a besoin au regard de sa stratégie de développement.

C’est le DRH Strategic Partner, qui appartient au comité de direction.

 

  1. Le R des Richesses humaines, qui permet d’accompagner les managers dans la mise en œuvre, jour après jour, sur le terrain, de la transformation de l’entreprise et des bonnes pratiques de gestion des ressources humaines. Transitive par nature, la GRH est intrinsèquement indirecte ; les managers de première ligne sont, de fait, les RH de l’entreprise.

C’est le DRH Business Partner, coach et allié des managers.

 

  1. Le R des Relations humaines, pour mieux écouter l’ensemble du corps social, sincèrement, professionnellement, avec des outils et des méthodes, tout en nourrissant un dialogue constructif avec les partenaires sociaux

C’est le DRH Human Partner, le H de DRH.

 

Tous ces R sont-ils du ressort de la fonction RH ?

La question se pose : quel est le bon R ? Le légal ne serait-il pas mieux au sein de la fonction juridique ? Les déclarations sociales et fiscales au sein de la DAF ?

Je laisse à chacun le soin d’effectuer le travail d’introspection nécessaire. Le D de la direction est aussi celui du désir intérieur.

C’est à vous, professionnels des RH, de déterminer l’R salutaire, pour aujourd’hui et pour demain. Mais je le redis : faire courir à la DRH ces 4 lièvres à la fois ne me semble pas efficace quand tant de challenges attendent la fonction RH.

Quant à l’R de la Réussite de la DRH – que nous appelons de nos vœux au sein de Parlons RH -, il implique l’R de la Réflexion, du Recul et du Rassemblement, de la Refondation ou de la Réinvention, du Ré-enchantement pour bien s’éclater – cette fois dans une acception enthousiasmante.

Concentrons-nous pour mieux nous éclater !

 

Pour finir sur un air distrayant et quasi philosophique (le « quasi » nous mettra tous d’accord), voici la citation d’une personnalité bien connue : « Je suis fasciné par l’air. Si on enlevait l’air du ciel, tous les oiseaux tomberaient par terre. Et les avions aussi. En même temps, l’air, tu ne peux pas le toucher, ça existe et ça n’existe pas. L’air, ça nourrit l’homme sans qu’il ait faim. It’s magic ! » Jean-Claude Van Damme, inspirateur malgré lui de la fonction RH ?

 

[1] La conférence plénière du salon Solutions RH a été animée par Aline SCOUARNEC, Professeur agrégé des Universités, et François SILVA, Professeur en management à KEDGE Business School.

The following two tabs change content below.

Thomas CHARDIN

Dirigeant et fondateur chez Parlons RH
Thomas est expert des Ressources Humaines et du Marketing. Il accompagne depuis plus de 20 ans les DRH et leurs partenaires dans l’intégration du digital dans leur stratégie de marque (employeur, corporate, business). Il est par ailleurs spécialiste des technologies dédiées au management des RH, senior advisor de start-ups RH, conférencier, intervenant au CNAM et à l’Université Paris II Panthéon - Assas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *