Blog

Toute l’actualité des RH et du Management

Infographie Top Employers

Les conditions de travail chez les bons élèves de la QVT

# , ,

Pour améliorer les conditions de travail des salariés depuis l’époque de Germinal, il aura fallu bien des luttes sociales, des grèves, des négociations, traduites en autant de lois, de règlements, de conventions… Pour autant, les textes ne suffisent pas : tout au plus posent-ils le cadre. La norme est aussi fixée par l’exemple. C’est en tout cas le pari d’un organisme comme Top Employers, qui certifie dans le monde entier les entreprises dont les pratiques favorisent la qualité de vie au travail (QVT) de leurs collaborateurs. En France, 72 entreprises sont distinguées en 2017, réunissant 719 205 salariés. Survol, en une infographie, des pratiques qui rendent leurs entreprises plus faciles à vivre que la moyenne – histoire de donner des idées aux autres !

 

Bien sûr, les bonnes pratiques listées ci-dessous ne sont pas présentes dans 100% des entreprises du panel. Et celui-ci, ne l’oublions pas, n’a rien de représentatif : il s’agit d’entreprises qui ont une démarche affirmée de qualité de vie au travail, et sont distinguées par Top Employers pour cela. Il reste que ces chiffres donnent une bonne indication des leviers de la QVT et de la façon de les actionner.
 
>>Téléchargez notre e-book sur l'e-réputation employeur
 

Les déterminants de la QVT : l’espace…

Pour favoriser le bien-être au travail et l’engagement, les entreprises agissent d’abord sur un facteur évident : le lieu de travail. Un peu plus des deux tiers des entreprises “Top Employers” en France proposent ainsi des “espaces de travail flexibles” favorisant le networking et le travail collaboratif, mais aussi la concentration avec des espaces sans bruit. Nous avons besoin des deux, comme en témoigne la critique montante du tout-openspace, potentiel facteur de stress et de perte de productivité.

La mise à disposition d’équipements sportifs sur le lieu de travail ou à proximité fait également partie des grands classiques de la QVT : 57% des entreprises de l’échantillon en proposent. Le sport au bureau permet d’agir à la fois sur le facteur “forme physique” et sur la gestion du temps : combien sommes-nous à ne pas tenir nos bonnes résolutions sportives du Nouvel An parce que ça ne tient pas dans nos semaines ?

En parlant de lieu de travail, celui-ci n’est plus nécessairement le bureau : une petite moitié des Top Employers propose aux collaborateurs des formules de télétravail. On rejoint là le deuxième déterminant de la QVT…

 

…et le temps

Les entreprises où il fait bon travailler offrent généralement à leurs collaborateurs des solutions pour articuler au mieux leur temps de travail avec leur vie personnelle. 36% d’entre elles prennent ainsi en charge une partie des frais de garde d’enfants des salariés. Les deux tiers ont mis en place des “outils permettant de réduire les déplacements professionnels”.

Mais le temps est aussi celui du travail et des différentes tâches qui le composent. Près de 4 entreprises sur 5 (79%) proposent d’accompagner leurs collaborateurs par des formations à la gestion de leur temps, afin d’accroître leur efficacité tout en réduisant le niveau de stress – deux objectifs éminemment compatibles, si on s’en donne les moyens.

 

L’écoute et l’engagement

La QVT n’est pas qu’une affaire d’infrastructures et de règles, bien entendu. Les entreprises qui excellent dans ce domaine sont, davantage que les autres, des organisations dans lesquelles les managers sont à l’écoute de leurs collaborateurs : la communication y fonctionne dans les deux sens. Dans 47% des cas, les Top Employeurs utilisent leur réseau social d’entreprise pour recueillir les retours de leurs salariés sur les questions d’organisation. Et 83% enquêtent annuellement auprès des collaborateurs sur leur niveau de stress, leur charge de travail, l’équilibre vie privée/vie professionnelle. Aidés, il est vrai, par la législation, qui comprend diverses obligations sur ces thèmes.

Ce sont, surtout, des entreprises dans lesquelles tout est mis en oeuvre pour favoriser l’engagement. Par des outils en ligne permettant de piloter son développement, via la formation notamment (61%) ; par des programmes de bien-être, yoga, massages, coaching personnalisé… (63%), voire de l’aide à s’arrêter de fumer (42%) ; par des congés accordés pour des actions bénévoles (43%) ; ou encore un accompagnement dédié aux femmes pour favoriser leur accès aux postes de direction (83%, là aussi la loi a pu donner un coup de pouce !).

 

Une fois dressé ce portrait-robot de l’entreprise idéale, il ne reste plus qu’à le reproduire dans nos propres organisations, chacun avec nos moyens ! En n’hésitant pas à innover, bien sûr.

 

 

Infographie bonnes pratiques QVT des Top Employers

CTA e-book e-réputation employeur vert

Source : Top Employers

Pour recevoir les derniers articles de Parlons RH par mail ou s’abonner à la newsletter

The following two tabs change content below.

Bertrand SERIEYX

Bertrand écrit depuis 1999 pour les entreprises et les institutions, sur les grands enjeux socio-économiques, les RH et la protection sociale. Auprès d'un organisme interprofessionnel nordiste, en freelance après 2010, puis au sein de Parlons RH, il s'attache à rendre accessibles des problématiques complexes sous tout format, du livre d'histoire au billet de blog. Bertrand est diplômé de l’IEP Paris et titulaire d’un Master II en histoire économique contemporaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *