Blog

Toute l’actualité des RH et du Management

Télétravail et RPS 17% des télétravailleurs sont dans une détresse psychologique élevée
[yasr_visitor_votes size="medium"]

Télétravail et RPS : 17 % des télétravailleurs sont dans une détresse psychologique élevée

# , ,

Dans ces colonnes, on ne cesse de répéter que la transformation digitale est un enjeu de culture d’entreprise plus qu’un enjeu technique. Le télétravail et les RPS (risques psychosociaux) qui peuvent en découler en sont un bon exemple. Les organisations outillées (et celles qui se sont outillées) pour faire face à la crise sanitaire du Covid-19 n’ont fait qu’une petite partie du chemin nécessaire à la digitalisation de leurs organisations. 42,5 % des télétravailleurs sont dans une situation de détresse psychologique selon le baromètre Empreinte Humaine Opinion Way réalisé du 20 mai au 29 mai 2019 auprès de plus de 2 000 salariés français du public et du privé. Les résultats en infographie.

 

Début 2019, nous proposions une infographie sur les bonnes pratiques à respecter pour mettre efficacement en place le télétravail. On y apprenait que 51 % des français souhaitaient pouvoir le pratiquer. S’agissant du volume d’actifs concernés et de leurs profils, en novembre 2019 : 14 % des cadres pratiquaient le télétravail en Île-de-France ; 10 % dans le reste de l’Hexagone. L’explosion du nombre de collaborateurs concernés en mars 2020 et soudainement mis en situation de full remote a eu un impact sur l’ensemble des collaborateurs concernés. En effet, 41 % des actifs français sont passés en télétravail en mars 2020 et pour 4 sur 10, c’était une nouveauté.

 

Télétravail et RPS : les collaborateurs veulent pouvoir s’organiser

Le constat est froid et les attentes des collaborateurs sont grandes, diverses et complexes :

  • 42,5 % d’entre eux sont en détresse psychologique,
  • 17 % dans une détresse psychologique élevée.

Principales causes de cet état de fait :

  • l’impossibilité de venir dans les locaux pendant la crise sanitaire (66 %),
  • la réunionite engendrée par la distance physique et le manque de cadre (60 %),
  • le manque de règles pour le télétravail (53 %),
  • l’isolement (39 %),
  • le télétravail considéré comme une contrainte (27 %).

Pour relativiser ces chiffres qui traduisent un réel mal-être, l’aspect exceptionnel de la crise est à prendre en compte (fermeture des écoles et problèmes liés à la garde d’enfants). La détresse est multipliée par deux pour les professionnels qui ne peuvent pas s’isoler la journée pour travailler.

 

Télétravail : les points positifs

Pour contrebalancer ce tableau, les données croisées des baromètres Empreinte Humaine et Malakoff Humanis mettent aussi en lumière les points positifs du télétravail pour les collaborateurs :

  • les rôles qui sont assignés aux télétravailleurs sont clairs (73 %),
  • ils se considèrent comme autonomes dans leurs tâches professionnelles (70 %),
  • les télétravailleurs arrivent à bien concilier vie pro et vie perso (68 %),
  • ils ont des moyens suffisants (65 %),
  • ils sont soutenus par leurs collègues et leurs managers (6 à 7 sur 10)

 

Télétravail et RPS : 17% des télétravailleurs sont dans une détresse psychologique élevée

Source : Empreinte Humaine
Recevez les derniers articles de Parlons RH par mailInscrivez-vous à la newsletter Parlons RH

The following two tabs change content below.

Ferhat DENDOUNE

Chef de Projet Digital chez Parlons RH
Journaliste de formation, orienté web depuis 2008, Ferhat a lancé son premier site d’actualités en 2009. Il a tour à tour été rédacteur télé, puis dans la presse économique avant d’intégrer Parlons RH pour se consacrer à la gestion de projets digitaux et au développement de nouveaux supports de communication. Ferhat est diplômé du CFJ et titulaire d’un Master I Chef de projet webmarketing et conception de sites.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *