interviews

Jérôme Ricard : « La gestion de la paie : parlons-en ! »

le 08 avril 2024
Jérôme Ricard : La gestion de la paie : parlons-en ! »
Jérôme Ricard
Jérôme Ricard

Doté d’une solide expérience des métiers de la paie et du talent management, Jérôme Ricard est chargé, pour Cegid France, de l’ac- compagnement et de l’expérience client pour les solutions de paie à desti- nation des ETI et des grandes entreprises.

L’actualité de la gestion de la paie, reconnue comme étant la plus complexe du monde, est riche. Quelle est la tendance à retenir en 2024 ? Quelles opportunités pouvons-nous attendre de l’intelligence artificielle ? Comment transformer la gestion de la paie pour améliorer l’expérience collaborateur ? À quoi ressemblera le rôle de gestionnaire de paie de demain ? Quelques semaines avant “Jour de Paie 2024”, premier événement entièrement dédié à la paie et organisé par Cegid, nous avons rencontré Jérôme Ricard, Product Marketing Manager HCM de Cegid. Un entretien éclairant, tourné vers l’avenir.

Pourquoi avoir décidé de lancer votre propre événement entièrement dédié à la gestion de la paie, “Jour de Paie” ?

Nous lançons notre propre événement, « Jour de Paie », en réponse à un besoin clairement identifié dans le paysage professionnel français. La gestion de la paie, bien qu’essentielle au bon fonctionnement des entreprises, ne bénéficie pas de la reconnaissance qu’elle mérite. C’est un domaine perçu comme moins attrayant en comparaison à d’autres sujets, comme la gestion des talents ou le recrutement, malgré son importance cruciale.

Partant du constat qu’il n’existait pas, en France, d’événement entièrement dédié à la gestion de la paie, nous avons décidé de combler cette lacune. Cegid fait partie des leaders dans ce secteur, il nous semblait indispensable de créer un espace où les professionnels peuvent se réunir pour discuter des défis réglementaires, de l’impact de l’intelligence artificielle sur la profession, et d’autres sujets d’importance. Le secteur de la paie est en pleine transformation, et nous voulions offrir un forum pour réfléchir ensemble à cette évolution.

Notre ambition avec « Jour de Paie » est de faire de cet événement une référence annuelle pour tous les acteurs du domaine, un rendez-vous incontournable ! Pour cela, nous avons opté pour un format phygital, combinant présence physique et diffusion en direct sur internet, afin de maximiser la participation. Ce format permet à tous les professionnels du métier, quelle que soit leur localisation, de prendre part à l’événement et de bénéficier des interventions de nombreux experts et leaders d’opinion.

Quelle est selon vous LA tendance 2024 de la gestion de la paie en France ?

Je considère qu’il y a essentiellement deux grandes tendances à souligner pour 2024 dans le domaine de la gestion de la paie en France. La première, avec une vision plus orientée DRH, se porte sur l’impact potentiel de l’intelligence artificielle dans le secteur de la paie. Bien qu’ils soient conscients que cela pourrait impacter leur métier à terme, les gestionnaires de paie ne sont pas activement impliqués dans la recherche ou l’adoption de ces technologies pour l’instant.

La seconde, qui est la préoccupation majeure selon moi : la complexité et l’évolution constante de la législation qui encadre nos processus de gestion de la paie. Je rappelle que la France est reconnue mondialement pour la complexité de sa gestion de la paie. Cela demeure un défi de taille pour nous : gérer efficacement toutes ces réglementations dans un contexte national particulièrement difficile. Cette législation devient de plus en plus dense, rendant difficile pour les services de paie de maintenir une veille réglementaire efficace face à un rythme d’évolution soutenu.

Quelles opportunités l’intelligence artificielle va-t-elle apporter à la gestion de la paie ?

Chez Cegid, nous percevons l’intelligence artificielle comme un vecteur d’opportunités significatif dans le domaine de la gestion de la paie, principalement à travers l’amélioration et l’optimisation des processus. L’une des contributions majeures de l’IA réside dans son aptitude à renforcer la vérification et à optimiser les mises à jour légales. Grâce au machine learning et à l’IA générative, nous sommes capables de traiter et d’optimiser les données de manière plus efficace. Pour vous donner un exemple, l’IA exécute des contrôles qui étaient traditionnellement effectués manuellement. Cela ne modifiera pas les aspects de saisie des données de la paie, qui resteront inchangés, mais offrira une amélioration notable dans les processus de contrôle, entraînant ainsi un gain de productivité important.

En outre, l’application de l’intelligence artificielle, en synergie avec la Robotic Process Automation (RPA), pour programmer et automatiser les tâches répétitives, permet de libérer du temps. Cela donne l’opportunité aux professionnels de la paie de se concentrer sur les missions à plus forte valeur ajoutée.

Un autre avantage notable est la réduction des délais d’exécution entre la publication d’un décret au Journal Officiel et la mise à jour correspondante dans le logiciel de paie. L’un des enjeux majeurs pour les prochaines années est de faire en sorte que les évolutions législatives soient intégrées automatiquement dans la solution de paie.

Comment la gestion de la paie peut-elle transformer l’expérience collaborateur ?

L’amélioration de l’expérience collaborateur à travers la gestion de la paie repose sur deux piliers principaux : l’augmentation du contrôle et de la fiabilité des processus de paie, et l’avancée vers une digitalisation et automatisation plus poussée des services RH.

Je constate que lorsqu’il y a davantage de contrôles, la fiabilité de la paie s’améliore, ce qui conduit inévitablement à une expérience collaborateur plus positive. Moins d’erreurs de paie signifie moins de frustrations pour le salarié, car une erreur de paie est un véritable irritant.

Un autre aspect crucial de cette transformation est l’enrichissement des bases de connaissances et l’évolution des portails employés, qui permettent d’accéder plus facilement à l’information. L’objectif est de rendre les collaborateurs plus autonomes, en leur fournissant des réponses instantanées à leurs questions, sans avoir à solliciter constamment les services d’administration du personnel. Cela représente une avancée significative vers une gestion de paie et d’administration du personnel plus intégrée et centrée sur l’utilisateur, améliorant ainsi considérablement l’expérience collaborateur.

Toutefois, sans l’intégration de l’IA, cette transformation pourrait prendre des années, en raison de l’hétérogénéité des systèmes existants. Les systèmes de gestion de paie, de congés payés, de notes de frais, et d’entretiens individuels sont souvent dispersés et manquent d’harmonisation, ce qui crée de la confusion. En tant que salarié ou manager, il est préférable d’avoir une expérience utilisateur unifiée, où toutes les interactions et validations se font au même endroit.

À quoi ressemblera le métier de gestionnaire de paie de demain ?

Le métier de gestionnaire de paie est à l’aube d’une transformation profonde, marquée par l’automatisation accrue et l’intégration de l’IA. Actuellement, la gestion de la paie nécessite une centralisation et une connexion d’informations diverses. Cette tâche, qui relève encore largement du travail administratif, est sur le point d’évoluer significativement.

Cette évolution sera rendue possible grâce à une automatisation poussée, notamment dans les contrôles des éléments de paie et des déclarations, qui seront exécutés automatiquement. Cependant, la collecte des informations nécessaires à la production de la paie restera une tâche centrale, avec un rôle de supervision similaire à celui d’un pilote dans un avion de ligne : moins de pilotage manuel, mais davantage de surveillance et de vérification des processus automatisés.

L’intégration de l’IA dans la gestion de la paie représente un tournant majeur. Elle agira comme un super assistant, apportant une expertise précieuse et soutenant les gestionnaires de paie, notamment ceux qui pourraient manquer de l’expérience technique requise. Cette évolution est d’autant plus forte dans un contexte où l’expertise en gestion de la paie tend à se raréfier.

Cette transformation est également visible dans la manière dont les entreprises délèguent désormais la veille légale et conventionnelle aux éditeurs de logiciels de paie, s’éloignant de l’acquisition d’une expertise interne profonde dans ces domaines.


Nous invitons tous les professionnels à s’inscrire dès maintenant pour ce 1er Jour de Paie qui aura lieu le 11 juin prochain.

Crédit photo : Shutterstock / Stock 4you



Vous voulez réagir ? Laissez-votre commentaire en remplissant le formulaire ci-dessous

Sur les mêmes sujets

Revue du web #494 : RH, management et Génération Z
revues du web RH

Revue du web #494 : RH, management et Génération Z

Cette semaine, les professionnels des RH font la une de l’actualité. Le management et la Génération Z font aussi l’actualité.

Growth Hiring et IA : alliés du recrutement en 2024
tribunes

Growth Hiring et Intelligence Artificielle : alliés du recrutement en 2024

La compétition pour les talents les plus qualifiés n’a jamais été aussi intense! Les entreprises se tournent vers de nouvelles approches pour relever le défi du recrutement. 

L’étude exclusive qui prouve enfin le ROI de la QVCT
webinars

[WEBINAR] L’étude exclusive qui prouve enfin le ROI de la QVCT

Thomas Cornet, co-fondateur de Wittyfit sera l’invité de Manon Consul pour ce webinar sur la QVT ? Rendez-vous le 13 juin, à 11h.

L’actu RH vous intéresse

Recevez chaque vendredi La News© du Média 100% RH