infographies RH

RH et Collectivités locales : projections et priorités en 2021

le 05 octobre 2021
RH et Collectivités locales : projections et priorités en 2021

Comme le secteur privé, la fonction RH des Collectivités locales doit relever d’importants défis. A l’occasion de la publication du 12e baromètre RH des collectivités locales, découvrez la synthèse des priorités, des tendances de recrutement et des freins pour recruter à travers cette infographie de Randstad.

Du 6 mai au 13 juin 2021, Randstad, en partenariat avec La Gazette des communes, l’Association des intercommunalités de France, l’Association des villes de France et l’Association nationale des DRH des territoires, a questionné les acteurs de la fonction RH des collectivités locales. Sur 571 répondants, il y a eu les réponses de :

  • DGS-DGA (38%),
  • DGARH-DRH, DRH Adjoint (38%),
  • Elus (13%),
  • Secrétaires généraux et secrétaires de Mairie (11%).

Les questions posées ont permis de voir comment les répondants se projetaient sur les prochains mois et quelles étaient leurs priorités.

Quelles priorités opérationnelles en 2021 pour les RH des Collectivités locales ?

La fonction RH des Collectivités locales ne sort pas indemne de la crise sanitaire. Elle fait face à une dégradation du climat social. Comme les entreprises, la pandémie a provoqué une hausse singulière de l’absentéisme chez les agents territoriaux. Aucune commune n’y échappe. En revanche, le malaise apparaît beaucoup plus important dans les villes de plus de 50 000 habitants.

Sans surprise, en 2021, les priorités opérationnelles sont :

  • assurer la continuité et la meilleure qualité possible de service au public dans les circonstances actuelles (66%),
  • modifier l’organisation des services pour la mettre en adéquation avec les objectifs du mandat (suite aux élections municipales de 2020) (39%),
  • engager une réflexion prospective sur l’évolution de certains rythmes et cycles de travail (34%),
  • recruter sur des postes et profils spécifiques nécessaires à la mise en œuvre du projet du mandat (30%).

Quelles sont les tendances sur le recrutement ?

La modification des organisations et la volonté d’arriver à une meilleure qualité des services dans chaque commune induisent une rotation dans les effectifs. Cela passe majoritairement par une mobilité interne entre services et/ou une réorganisation des services, avec une redéfinition des périmètres d’intervention de chaque agent. Ces évolutions peuvent ne pas convenir et entraîner des départs. Pour les pallier, les acteurs de la fonction RH des collectivités locales prévoient de recourir à des CDD ou de l’intérim, mais aussi accentuer la transformation digitale pour proposer plus de prestations dématérialisées.

Dans ce contexte, 30% des Collectivités projettent d’augmenter leurs effectifs. Les EPCI (établissements publics de coopération intercommunale) se montrent particulièrement vigilants. 46% d’entre eux prévoient des augmentations, car ils doivent intégrer de nouvelles compétences et faire face à des enjeux de transition. Ce qui demande de disposer de nouveaux agents territoriaux.

Dans le détail, les recrutements vont se concentrer sur :

  • les postes techniques (64%),
  • les fonctions administratives (61%),
  • les missions dites sociales (25%).

Une pénurie de candidats

Comme le secteur privé, les Collectivités locales peinent à recruter. 39% d’entre elles reconnaissent qu’elles ont rencontré des difficultés de recrutement cette année. D’ailleurs, des freins importants au recrutement pèsent lourdement dans cette tendance :

  • manque de candidatures sur certains postes (69% en 2021 contre 47% en 2015)
  • rémunération (59% en 2021 contre 39% en 2015)
  • profils non adaptés aux offres (52% en 2021 contre 57% en 2015)
  • concurrence de collectivités plus attractives (39% en 2021 contre 22% en 2015).

Pour corriger le tir, les villes et leurs intercommunalités entendent travailler sur leur attractivité. Si elles misent en premier lieu sur leur projet de territoire, elles savent que cela n’est pas suffisant. En plus du sens donné aux missions proposées, elles ont besoin de revoir leurs politiques RH. Cela passe par des efforts de rémunération, mais aussi par un meilleur équilibre entre vie professionnelle et personnelle, et un management moins pyramidal et plus tourné vers la co-construction. Des défis proches de ceux des entreprises, malgré des enjeux et un cadre totalement différents.

Source : Randstad / La Gazette des Communes / ADCF / Villes de France / ANDRHT / DGACG


Depuis 2000, Baptiste Julien produit des contenus informatifs à forte valeur ajoutée. D’abord en économie et finance, aujourd’hui ses expertises portent sur les enjeux RH. Il aime manier les mots et les concepts tant à l’écrit qu’à l’oral, derrière un micro ou la caméra. Articles, livres blancs, podcasts… Il est à l’aise dans toutes ces formes d’expressions pour choisir le bon message au meilleur moment auprès de la bonne cible.


Vous voulez réagir ? Laissez-votre commentaire en remplissant le formulaire ci-dessous

Sur les mêmes sujets

Illustration Revue du web #360 : vaccination obligatoire, SMIC et chômage
revues du web RH

Revue du web #360 : vaccination obligatoire, SMIC et chômage

Pour cette nouvelle revue du web hebdomadaire, nous vous proposons un focus sur l’entrée en vigueur de la vaccination obligatoire depuis le 15 septembre et ses conséquences sur certaines professions...

discrimination 2020
infographies RH

Discriminations à l’embauche : toujours aussi présentes en 2021

Nombreux sont les candidats ayant été victime de discrimination lors d’un processus de recrutement. L’infographie de l’Ifop et de Metojob nous en dit un peu plus sur les discriminations...

revues du web RH

Revue du web #357 : pass sanitaire, travail hybride et déconnexion

Le pass sanitaire, obligatoire au travail à partir du 30 août, impose de nouvelles règles aux employeurs et salariés concernés ? Quelles seront-elles ?

L’actu RH vous intéresse

Recevez chaque vendredi La News© du Média 100% RH