infographies RH

Recrutement : quelles sont les attentes des candidats en 2023 ?

le 17 janvier 2023
infographie recrutement : ce que veulent les candidats

En cette période de pénuries de compétences, de grande démission et de quiet quitting, la dernière enquête de Robert Half donne un aperçu des attentes et des aspirations des candidats en 2023. Qu’ils soient en poste ou non, ces derniers sont surtout préoccupés par le salaire, l’équilibre vie professionnelle – vie personnelle, le sens et le management.

Les salariés français seraient-ils sur le départ ? Selon l’infographie qui résume la dernière étude de Robert Half, 46 % des employés sont en « recherche active », ou « à l’écoute » de nouvelles opportunités. 33 % ont aussi été sollicités par des recruteurs au cours des 6 derniers mois.

Concrètement, parmi les salariés qui prévoient de changer d’emploi avant l’été 2023, 38 % souhaitent changer d’activité, 30 % désirent conserver le même poste « peu importe le secteur », et 25 % veulent à la fois rester dans le même domaine et garder la même fonction. Ils ne sont finalement que 20 % à souhaiter « changer de cap » et se lancer dans une reconversion professionnelle.

Salaire et équilibre des temps de vie : des critères de satisfaction déterminants

L’enquête de Robert Half se penche sur la satisfaction qu’ont les salariés en poste de leur emploi actuel : 77 % des personnes interrogées se déclarent « très satisfaites » ou « plutôt satisfaites ». Celles qui souhaitent rester dans leur entreprise citent comme motivations principales :

  • Un bon équilibre vie pro – vie perso (70 %) ;
  • une ambiance de travaille bienveillante (58 %) ;
  • une bonne entente avec le management et l’équipe (44 %) ;
  • une bonne flexibilité (télétravail, travail hybride, horaires) (36 %).

À contrario, les salariés sur le départ déclarent que les raisons les poussant à vouloir changer d’entreprise sont :

  • Une augmentation de salaire (62 %) ;
  • un meilleur équilibre vie pro – vie perso (38 %) ;
  • l’ennui de leur poste actuel (l’impression d’avoir « fait le tour ») (32 %) ;
  • un manque de perspectives d’évolution en interne (31 %) ;
  • la quête de sens (effectuer un travail plus en adéquation avec ses envies / valeurs) (28 %)
  • le manque de flexibilité (20 %).

LIRE AUSSI : Recrutement et guerre des talents : quelles sont les demandes atypiques des candidats et comment y répondre

Des candidats en quête de flexibilité et de sens au travail

Concernant leurs attentes et besoins, les salariés citent les mêmes critères professionnels ; des critères sur lesquels la crise du Covid-19 les a rendu plus exigeants :

  • L’équilibre vie pro – vie perso (62 %) ;
  • le salaire (53 %) ;
  • la flexibilité (43 %) ;
  • le sens du travail (42 %) ;
  • le temps de transport (36 %) ;
  • les avantages et bénéfices offerts par l’entreprise (bien-être, mobilité) (30 %).

Les candidats affirment en outre que les critères susceptibles de les faire choisir une entreprise plutôt qu’une autre sont :

  • Le salaire (71 %),
  • l’équilibre vie pro – vie perso (37 %),
  • la situation géographique (32 %),
  • la flexibilité (30 %),
  • les avantages proposés par l’organisation (22 %),
  • les missions stimulantes (20 %),
  • les valeurs de l’employeur (20 %).

A la question « quels critères vous pousseraient à refuser une offre d’emploi en adéquation avec vos compétences ? », les candidats citent logiquement en premier les mêmes points : un salaire qui ne leur convient pas (71 %), et la localisation de l’organisation (55 %). À noter qu’un bon ou mauvais contact avec le management est aussi déterminant, à 40 %. Vient ensuite la flexibilité (31 %) et la culture d’entreprise (27 %).

64 % des salariés espèrent être augmentés en 2023

Dans son étude, Robert Half se penche notamment sur la question du salaire. Concrètement, selon le cabinet, 1 salarié sur 2 se déclare « très satisfait » ou « plutôt satisfait » de sa rémunération actuelle, mais 44 % ont l’impression d’être « sous-payés ». Logiquement, 64 % des personnes interrogées envisagent de demander une augmentation de salaire en 2023.

Concernant les avantages proposés, l’enquête nous apprend que les candidats plébiscitent, en 2023 :

  • Un comité d’entreprise (37 %) ;
  • une prime de partage de la valeur (35 %) ;
  • des bons d’achat en ligne (33 %) ;
  • un bonus annuel basé sur des objectifs (29 %) ;
  • un compte épargne-temps (26 %) ;
  • des programmes bien-être (20 %).

LIRE AUSSI : Les attentes des candidats ont changé : comment les recruteurs peuvent-ils y répondre ?

La semaine de 4 jours, une tendance en devenir

En matière de flexibilité, les candidats plébiscitent des actions favorables à leur bien-être et à un meilleur équilibre des temps de vie :

  • La semaine de 4 jours (43 %) ;
  • des horaires flexibles (38 %) ;
  • des jours de congés supplémentaires (32 %) ;
  • la possibilité de partir plus tôt le vendredi après-midi (28 %) ;
  • des journées de travail plus courtes pour le même salaire (26 %).

« Le contexte d’inflation impacte forcément les attentes de salariés qui souhaitent protéger leur pouvoir d’achat, si bien que les demandes d’augmentation occuperont une place centrale tout au long de l’année 2023 », observe Laure Charbonneau, Regional Managing Director chez Robert Half. « Mais si le salaire est central, la question de la flexibilité, qui rejoint celle de l’équilibre entre la vie professionnelle et personnelle, demeure, elle aussi, une préoccupation importante », ajoute-t-elle.

Source : Robert Half



Vous voulez réagir ? Laissez-votre commentaire en remplissant le formulaire ci-dessous

Sur les mêmes sujets

Cahier de tendances 2023

Lancement du Cahier de tendances RH : ce qui façonnera les RH en 2023

Le 20 janvier est sorti le premier Cahier de Tendances RH, offrant un aperçu des innovations et tendances qui façonneront les RH en 2023.

Visuel de la revue du web #427 : télétravail, salaire et congé parental
revues du web RH

Revue du web #427 : télétravail, salaire et congé parental

Cette semaine, l’actu RH est marquée par plusieurs études qui remettent en cause le télétravail et appellent au « retour au bureau ». En parallèle, le mouvement « Act Your Wage »...

webinars

[WEBINAR] DRH et management : un duo au service de l’expérience collaborateur et des performances

Rémi Malenfant, Directeur de l’innovation RH et de l’expérience client chez UKG, sera l’invité de Thomas Chardin pour évoquer comment le DRH et le management peuvent être au service...

L’actu RH vous intéresse

Recevez chaque vendredi La News© du Média 100% RH