interviews

La résilience, l’optimisme et le collectif pour s’adapter aux changements, dans la vie comme en entreprise

le 07 février 2023
interview philippe croizon hr technologies
Philippe Croizon

Amputé des quatre membres suite à un accident, Philippe Croizon multiplie les exploits en traversant la Manche à la nage en 2010, puis en reliant les cinq continents une nouvelle fois à la nage en 2012. En 2017, il se place 47e au classe du Rallye Dakar.

Pour clôturer l’évènement HR Technologies, Philippe Croizon, conférencier et consultant en entreprise, a animé une conférence aussi émouvante qu’inspirante. Celui qui a réalisé l’exploit de traverser la Manche à la nage malgré la perte de ses quatre membres est revenu sur son extraordinaire parcours afin de délivrer un message d’espoir aux professionnels RH : tout est possible à celui qui ose. Le temps d’un échange intimiste, il revient sur son histoire et met l’accent sur l’importance de la résilience et du collectif pour relever les défis de demain. 

Votre mantra “tout est possible à celui qui ose” est tiré de votre histoire. Pouvez-vous nous la raconter ? 

Ma vie s’est arrêtée le 5 mars 1994, puis une autre a commencé. Ce jour-là, alors que je tente de retirer mon antenne de télévision du toit de ma maison, 20 000 volts traversent mon corps. Je suis alors conduit à l’hôpital, entre la vie et la mort, où je passe deux mois dans le coma. À mon réveil, j’ai déjà perdu mes deux bras et ma jambe droite, alors je m’accroche de toutes mes forces à la gauche. Une semaine après, je la perds aussi. C’est la goutte de trop : je demande pardon à la mort, je veux mourir. Alors que toute ma famille tente en vain de me raisonner, c’est finalement un oncle de mon ex-femme qui y arrive. Il me parle de mes enfants, Jérémy et Grégory, le petit dernier qui est né deux mois après mon accident, pratiquement au même moment où je suis sorti du coma. Un nouveau coup de jus, mais virtuel cette fois-ci. Je décide de vivre pour eux.

Après plusieurs centres de rééducation, je peux à nouveau marcher, conduire et même faire de la plongée. Mais le plus dur, ce n’était pas l’accident, ni la rééducation. Le plus dur c’est le retour à la maison, le retour à la vraie vie. Là j’entre dans ma phase “gros con”. C’est moi la victime, alors tout m’est dû. Je passe les sept années suivantes à regarder la télé et à broyer du noir. Jusqu’à ce que ma femme me quitte. Je commence alors une thérapie, et accepte enfin, trois ans plus tard, ma nouvelle enveloppe corporelle. 

Peu de temps après, je rencontre ma future femme, Suzana, et c’est là que ma vie va vraiment changer. Grâce à son soutien et à son amour sans faille, j’entreprends de traverser la Manche à la nage. Je m’entraîne pendant 2 ans avec mon équipe (ma femme, mon kiné, mon entraineuse et deux nageurs longues distances) avant de finalement réaliser cet exploit, le 18 septembre 2010. Comme quoi, tout est possible ! 

Dans vos différentes prises de paroles, vous insistez sur l’importance de l’équipe et du collectif. À quel point c’est important, en entreprise notamment ? 

L’équipe, c’est la clé de la réussite. Mon énergie et ma détermination viennent de mon équipe. Quand je ne vais pas bien, mon équipe est là pour me remonter le moral. Et inversement. Le “je” n’existe pas : on avance ensemble, on réussit ensemble. Après mon accident, et pendant des années, mon père avait dit à mes proches : “il est interdit de pleurer devant Philippe, on doit lui montrer qu’on est fort”. Il voulait me protéger mais il avait tort. Alors quand j’ai monté mon équipe, j’ai souhaité que tout le monde puisse s’exprimer librement. Surtout pas de non-dits, sinon on n’y arrivera pas. Et je pense qu’en entreprise, au-delà du travail en équipe qui est indispensable à la réussite, les professionnels RH doivent réussir à créer un climat de confiance. Il est primordial que les collaborateurs puissent s’exprimer sans crainte, qu’ils se sentent écoutés et encore mieux, compris. La communication est le fondement de la réussite collective. 

Les chefs d’entreprise, les DRH ou encore les managers ne doivent pas se renfermer sur eux-mêmes face aux problèmes, au risque d’échouer. Au contraire, ils doivent communiquer. Si l’entreprise rencontre des difficultés par exemple, les collaborateurs sont capables de le comprendre, voire de trouver des solutions efficaces. Culturellement dans notre société, on n’ose pas demander de l’aide, c’est dommage. Alors que ce qu’il y a de plus beau dans la réussite, et je parle par expérience, c’est ce moment où une fois l’objectif atteint, on se regarde dans les yeux et on se dit en chœur “putain, on l’a fait !”. Pourquoi j’ai réussi à traverser la Manche ou à relier les cinq continents à la nage ? Simplement, parce que j’ai osé demander un coup de main. 

Philippe Croizon, lors de la conférence de clôture du HR Technologies, le 2 février 2023 à Porte de Versailles.

Les entreprises font, et feront encore demain, face à de nombreux changements. D’après vous, comment conduire le changement le plus sereinement possible ? 

Anticiper le changement c’est bien, mais malheureusement ce n’est pas toujours possible. Jamais je n’aurais pu prévoir mon accident. Et qui aurait pu prévoir la crise sanitaire que nous venons de traverser ? Selon moi, la clé c’est l’adaptation. Il faut faire preuve de résilience pour s’adapter aux changements, dans la vie comme en entreprise. Avant même mon accident, je m’adaptais. J’ai été en échec scolaire pendant longtemps, mais je me suis adapté. Je travaillais et en parallèle j’allais à l’école. Et puis après, j’ai démonté une antenne de télévision et j’ai dû me réadapter encore une fois. Donc pour moi, le secret c’est d’accepter le changement, même si c’est difficile et que ça prend du temps. 

Bien sûr, si la première étape est d’accepter le changement, il faut ensuite aller de l’avant et se fixer de nouveaux objectifs. Moi c’est avant tout le soutien de mes proches et plus particulièrement de ma femme qui m’a aidé à réaliser mes rêves. Je pense que l’on peut facilement traduire ça avec le monde du travail. Une entreprise qui a un objectif à atteindre, doit faire en sorte que cet objectif devienne collectif. Si l’on prend l’exemple d’une entreprise au management pyramidal par exemple, avec les managers qui ordonnent en quelque sorte à leurs équipes de réaliser une tâche : les collaborateurs vont le faire, certes, mais de manière détachée, sans aucun plaisir. En revanche, si l’entreprise a un nouveau projet et que les managers, via une bonne communication arrivent à faire naître l’envie dans le cœur et l’esprit des collaborateurs, alors elle a tout gagné. La fonction RH, les managers et la direction doivent porter leurs équipes, les motiver et les rassembler autour d’un objectif ou d’une passion commune pour mener à bien les futurs projets. Et selon moi, l’optimisme, le rêve et la positivité sont des leviers indispensables à la motivation. 

Si vous aviez un conseil à donner aux professionnels RH et aux entreprises aujourd’hui, ce serait quoi ?

Faites confiance à vos équipes ! Donner sa confiance à quelqu’un, c’est un vrai cadeau. Quand je dis à un de mes mécaniciens sur le Paris-Dakar auquel j’ai participé en 2017 : “j’ai confiance en toi, répare-moi la caisse”, son énergie est à 1000%. A contrario, ce qui m’a fait tenir dans toutes mes aventures, c’est la confiance que les gens m’ont apportée. Quand j’étais à bout de souffle au milieu de la Manche, c’est cette confiance-là qui m’a donné la force de continuer. 

En entreprise c’est pareil, avoir confiance en ses collaborateurs c’est les valoriser, les pousser à se dépasser. La confiance est également une clé de l’amélioration, notamment à travers la formation professionnelle. Et puis ne pas négliger le plaisir ! Un salarié qui arrive au travail et qui est heureux d’être là peut déplacer des montagnes. Selon moi, il faut vraiment que les entreprises comprennent que les collaborateurs, et notamment les jeunes qui ont été malmenés durant la crise sanitaire, ont besoin de se sentir bien, de s’épanouir et de prendre du plaisir, même au travail. 

Retrouvez plus d’informations sur Philippe Croizon sur son site internet.



Vous voulez réagir ? Laissez-votre commentaire en remplissant le formulaire ci-dessous

Sur les mêmes sujets

[WEBINAR] Rémunération, les stratégies 2024 à adopter pour fidéliser vos collaborateurs
webinars

[WEBINAR] Rémunération : les stratégies 2024 à adopter pour fidéliser vos collaborateurs

Lors de ce webinar, découvrez quelle stratégie de rémunération adopter pour fidéliser vos collaborateurs.

Dialogue et courage collectif pour réaliser ses rêves
interviews Dorine Bourneton

“Du dialogue, de l’humilité, de la sincérité et du courage collectif pour réaliser mes rêves”, Dorine Bourneton, Première femme au monde handicapée et pilote de voltige

A travers son histoire hors du commun, Dorine Bourneton, la première femme au monde handicapée et pilote de voltige, nous parle de l’importance du dialogue et du collectif pour réaliser ses...

Qu’est-ce que le Learning Management System (LMS) ?
Index RH

Qu’est-ce que le Learning Management System (LMS) ?

Tous les mois, retrouvez la définition d’un concept RH, accompagnée de conseils. Ce mois-ci : le Learning Management System (LMS).

L’actu RH vous intéresse

Recevez chaque vendredi La News© du Média 100% RH