Dossier Tendances RH 2024

Carole Grandjean : « Deux tiers des actifs envisagent une évolution professionnelle d’ici 2025 »

le 15 décembre 2023
Carole Grandjean : "Deux tiers des actifs envisagent une évolution professionnelle d’ici 2025"
Carole Grandjean : "Deux tiers des actifs envisagent une évolution professionnelle d’ici 2025"
Carole Grandjean

Nommée ministre en 2022 par Emmanuel Macron, elle a d’abord été Députée de Meurthe-et-Moselle (2017-2022), rapporteure du Titre III de la loi pour « la liberté de choisir son avenir professionnel » (2018), du projet de loi de réforme des retraites (2019) et auteure d’un rapport sur le Socle européen des droits sociaux (2019), responsable de texte pour la proposition de loi visant à accélérer l’égalité professionnelle et économique (2021). Engagée dans sa région, Carole Grandjean est également élue locale au poste de conseillère municipale de Nancy depuis 2020.                   

Première invitée de notre dossier « Tendances RH 2024 », Carole Grandjean, ministre déléguée chargée de l’Enseignement et de la Formation professionnels, porte un regard neuf sur l’évolution de carrière des actifs. Son parcours riche, depuis son poste de responsable de service développement RH dans le secteur bancaire jusqu’à sa nomination au gouvernement d’Elisabeth Borne en 2022, reflète son engagement envers la transition professionnelle et la formation continue. Durant son mandat de députée de Meurthe-et-Moselle, elle a été en 2018 rapporteuse de la loi “avenir professionnel”, permettant, entre autres, la facilitation de l’accès au travail pour les travailleurs handicapés et promeut des mesures en faveur de l’égalité femmes-hommes.  Une interview riche d’enseignements pour les professionnels des RH cherchant à évoluer dans un paysage RH en pleine mutation.

La tendance RH qui fera 2024 ?

L’année 2024 va certainement confirmer la place des transitions professionnelles comme principal sujet de préoccupation des actifs. Près de deux tiers des actifs envisagent une évolution professionnelle d’ici 2025 ! 

Pour les accompagner dans cette réflexion sur leur parcours et leurs aspirations, avec la loi du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel, nous avons justement mis en place des dispositifs qu’ils peuvent mobiliser en autonomie. Le conseil en évolution professionnelle en est un bel exemple : il s’agit d’un service public unique, gratuit et confidentiel, accessible sur le site internet mon-cep.org, pour faire le point sur sa situation, et être accompagné dans la construction de son projet. J’incite vraiment les salariés à y recourir et les entreprises à le valoriser : 9 personnes sur 10 en sont satisfaites et l’ont trouvé utile !

Formation des salariés : responsabilité des entreprises ou de l’État ? 

La formation des salariés rejoint directement la question des compétences dont notre Nation a besoin pour rester compétitive et pleinement souveraine en matière industrielle, énergétique ou encore alimentaire. En cela, il y a une co-responsabilité partagée entre les entreprises et l’État. 

L’État intervient directement dans le financement de la formation des salariés : pendant la crise de la Covid-19, grâce au plan de relance, nous avons massivement soutenu la préservation des compétences des salariés, avec près d’un milliard d’euros. L’État poursuit cette politique de soutien, envers notamment les entreprises confrontées aux grandes transitions numériques et écologiques : plus de 270 millions d’euros sont prévus en 2024 au titre du FNE-Formation.

Formation des seniors : LA solution pour préserver leur employabilité ? 

La formation des seniors est en effet l’un des leviers que nous souhaitons davantage mobiliser, essentiel dans notre stratégie vers le plein emploi.

Dans le contexte d’évolution de plus en plus rapide des métiers et des compétences, il devient indispensable de se former pour préserver son employabilité ou pour acquérir de nouvelles compétences afin de mieux évoluer professionnellement. Tous nos dispositifs de formation, qu’il s’agisse du projet de transition professionnelle ou de la pro A par exemple, sont plus ou moins longs, avec plus ou moins de formations en situation de travail.

Toutes ces problématiques, de l’emploi des seniors aux reconversions professionnelles, seront au cœur des négociations sur lesquelles les partenaires sociaux vont s’engager. Elles placeront indéniablement la question de la formation des seniors parmi les pistes d’action. En tant que ministre chargée de l’Enseignement et de la Formation professionnels, je serai bien évidemment très attentive à ces travaux : comme l’a indiqué la Première ministre, nous transposerons l’accord qui viendrait à être conclu à la suite des négociations.

La (ou les) principale(s) mesure(s) du projet de loi de finances 2024 en matière de formation ?  

Avec le projet de loi de finances pour 2024, nous poursuivons notre objectif de développement de l’apprentissage, vecteur majeur favorisant l’insertion professionnelle des jeunes, pour atteindre 1 million d’apprentis par an d’ici 2027. 

Pour soutenir cette politique, l’Etat sera à nouveau au rendez-vous avec 3,9 milliards d’euros investis pour les aides à l’embauche d’alternants, dont le niveau est fixé à 6 000 € jusqu’à la fin du quinquennat, quel que soit l’âge de l’apprenti ou son niveau de formation. Par ailleurs, comme l’an dernier, une dotation de 2,5 milliards d’euros sera versée à France Compétences pour le financement des contrats d’apprentissage.

Aux côtés des entreprises, l’État soutient cette voie de formation dont l’image est enfin reconnue pour être ce qu’elle est : une voie d’excellence ! 

Le mode d’emploi pour favoriser la co-construction des formations CPF ?  

En 2022, nous avons marqué un tournant pour la qualité de l’offre de formation et mis surtout un terme aux fraudes et abus au Compte Personnel de Formation.

Désormais, nous devons aller collectivement plus loin sur l’angle de la co-construction. C’est un axe de développement auquel je crois beaucoup, car au-delà de l’intérêt partagé que peuvent trouver salariés et employeurs dans les nouvelles compétences qui seront acquises, c’est vraiment un vecteur de renforcement du dialogue social au sein des entreprises. 

Pour promouvoir cette co-construction, j’ai demandé à la Caisse des Dépôts d’accélérer et de prioriser en 2024 certains développements de la plateforme pour faciliter la co-construction avec l’employeur. Cela peut se faire avec l’entreprise elle-même, mais aussi avec la branche ou l’opérateur de compétences. 

Il y a aussi un enjeu important d’information et de sensibilisation des entreprises. Pour cela, la Caisse des Dépôts a signé des partenariats avec le MEDEF, la CPME et l’U2P pour faire connaître les nombreuses possibilités offertes aux entreprises. 

> Tendances RH 2024 : retrouvez notre dossier complet.

Sportifs, politiques, médecins, entrepreneurs, humoristes etc. : 24 personnalités prennent la parole afin de nous livrer leur vision des RH et du monde professionnel de l’année à venir. Leurs interviews sont à retrouver du 15 décembre au 18 mars, sur le média Parlons RH. 

Crédit photo : Ministères Sociaux



Vous voulez réagir ? Laissez-votre commentaire en remplissant le formulaire ci-dessous

Sur les mêmes sujets

infographies RH

Parlons RH fête son 100e webinar… en chiffres !

Le 11 juillet 2024, avait lieu le 100ᵉ webinar de Parlons RH. Afin de célébrer l’événement en beauté, revenons sur les principaux indicateurs de succès de ce rendez-vous mensuel depuis...

500 Revues du Web… vous avez dit 500 ?!
revues du web RH

500 Revues du Web… vous avez dit 500 ?!

Aujourd’hui, permettez-nous de faire un léger écart : pas d’articles rituels issus de la littérature RH… mais la célébration d’un anniversaire. Celui de notre (ou plutôt...

L'IA générative en RH : réalités timides et promesses lointaines
tribunes

L’IA générative en RH : réalités timides et promesses lointaines

Pourquoi l’adoption de l’IA générative en RH est-elle si balbutiante ? La réponse réside à mon sens dans une combinaison de défis technologiques, culturels, et organisationnels.

L’actu RH vous intéresse

Recevez chaque vendredi La News© du Média 100% RH