infographies RH

Baromètre des entreprises françaises en 2024 : entre certitudes et incertitudes

le 05 mars 2024
Baromètre des entreprises françaises en 2024 : entre certitudes et incertitudes

Dans un monde d’entreprise en constante évolution, les dirigeants français naviguent sur les flots turbulents de l’incertitude tout en gardant le cap sur la confiance. L’année 2024 marque un tournant décisif dans cette navigation délicate, comme le révèle le baromètre des entreprises françaises, réalisé par Eurogroup Consulting en partenariat avec BFM Business et CCI France.

À l’aube de 2024, les entreprises françaises se trouvent à la croisée des chemins, où les prévisions de rentabilité se stabilisent et où les défis émergent avec une acuité renouvelée. Une majorité significative de dirigeants affiche une oscillation entre confiance et incertitude, une danse délicate dictée par les réalités du marché et les aspirations futures.

L’état d’esprit des dirigeants, entre confiance et incertitude

En 2024, 77% des dirigeants expriment un mélange de confiance et d’incertitude, une légère augmentation de l’optimisme se fait sentir avec des prévisions de rentabilité qui affichent une croissance de 6,7%. Cette tendance témoigne d’une adaptabilité remarquable et d’un engagement à maintenir le cap en dépit des vents contraires.

La rentabilité, le défi prioritaire

Les défis prioritaires se déclinent en trois grandes catégories: la rentabilité, les ressources humaines et la transition écologique. Avec 45% des dirigeants concentrés sur la rentabilité, c’est un sujet qui reste prédominant. Les ressources humaines (24%) gagnent en importance, enregistrant une hausse de 9 points depuis 2023, l’engagement des collaborateurs étant désormais perçu comme un levier essentiel. Surprenant et révélateur, la transition écologique (14%) fait son entrée dans le top 3 des priorités, un signe que les entreprises prennent conscience de leur rôle dans le combat contre le changement climatique.

Adoption technologique et perception des risques

L’intelligence artificielle s’affirme comme un levier de compétitivité pour 58% des grandes entreprises et ETI, tandis que 61% des PME ne se sentent pas ou peu concernées par cette technologie, soulignant un clivage dans l’adoption technologique. Les risques économiques et financiers demeurent la première préoccupation des dirigeants, suivis du coût de l’énergie et de la pénurie de main-d’œuvre. Par ailleurs, les risques géopolitiques et cybernétiques semblent sous-estimés, bien que ce dernier ait régressé en priorité par rapport à l’année précédente.

L’année 2024 se profile comme une ère de prudence optimiste pour les entreprises françaises. L’équilibre entre la confiance et l’incertitude forge une perspective stratégique qui embrasse à la fois la stabilité et l’innovation. Les défis identifiés exigent une réponse multidimensionnelle, intégrant la performance économique, le capital humain et la responsabilité environnementale. Alors que les entreprises s’ajustent aux réalités de l’IA et aux exigences écologiques, elles doivent également aiguiser leur vigilance face aux risques sous-estimés qui pourraient façonner l’avenir de manière imprévisible. C’est dans cette alchimie complexe que se dessine le futur des entreprises françaises. Un futur qui, malgré l’incertitude, est abordé avec détermination et espoir.

Source : CCI France



Vous voulez réagir ? Laissez-votre commentaire en remplissant le formulaire ci-dessous

Sur les mêmes sujets

Les démarches RSE, selon la taille des entreprises
infographies RH

Les démarches RSE, selon la taille des entreprises

La Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) est un enjeu crucial pour les entreprises modernes. Cependant, les motivations et les défis varient selon la taille des entreprises.

Managers : osons relever le défi de l'absentéisme
tribunes

Managers : osons relever le défi de l’absentéisme

En tant que manager, nous sommes aux avant-postes dans la prévention de l’absentéisme. Alors comment, à notre échelle, pouvons-nous agir sur l’absentéisme de nos équipes ?

Place en crèche, l’avantage social pour recruter et fidéliser !
tribunes

Plus que jamais, la place en crèche est l’avantage social qui fait la différence pour recruter et fidéliser !

Alors qu’il est de plus en plus difficile pour les jeunes parents d’obtenir une place en crèche, offrir à ses salariés un accès à ce mode garde est pour les employeurs est un véritable levier...

L’actu RH vous intéresse

Recevez chaque vendredi La News© du Média 100% RH