Blog

Toute l’actualité des RH et du Management

Le télétravail se fraye un chemin permanent en entreprise infographie
[yasr_visitor_votes size="medium"]

Le télétravail se fraye un chemin permanent en entreprise

# , ,

Depuis presque un an maintenant, la crise de la COVID-19 bouleverse les méthodes de travail, et contraint les responsables d’entreprise à réagir vite dans un contexte inédit. Face au premier confinement national annoncé le lundi 16 mars 2020, les organisations se sont rabattues sur la seule modalité à leur disposition pour maintenir leur activité : le télétravail. Une fois l’urgence passée, il convient de s’interroger : quel regard porte la fonction RH sur le télétravail ? En juillet 2020, Gras Savoye Willis Towers Watson France a mené une enquête auprès de 132 DRH  d’entreprises françaises de toutes tailles et industries confondues.

 

Le télétravail a des bénéfices pour les collaborateurs comme pour l’entreprise

Commençons notre propos avec cette précision : le travail à domicile confiné n’a pas grand-chose à voir avec le télétravail organisé et réglementé d’ordinaire implémenté en entreprise. Maintenant que la distinction est faite, nous pouvons tout de même noter que ce télétravail imposé a mis la fonction RH face à une réalité : ce mode d’organisation du travail a de nombreux avantages, que les collaborateurs ont pu (re)découvrir pendant les confinements n°1 et n°2 en 2020.

Le premier mentionné dans cette enquête est la disparition du temps de trajet domicile-travail. Il est de 37 minutes en moyenne en France, d’après l’étude « Les salariés et la mobilité » de Salesforce. Ce temps s’élève à 44 minutes en Île-de-France en moyenne (et jusqu’à 52 minutes en transport en commun). Pour 1 salarié sur 3, ce trajet a un impact négatif sur son équilibre vie personnelle / vie professionnelle. De ce point de vue, le télétravail a l’avantage de supprimer ce temps « perdu » : 98 % des salariés ne regrettent pas cette routine ; 66 % relèvent qu’il leur octroie davantage de flexibilité et d’agilité (temps et lieu de travail) ; et 61 % constatent un meilleur équilibre vie professionnelle / vie privée.

Les avantages du déploiement massif du télétravail ne sont pas unilatéraux : les entreprises apprécient à 69 % l’accélération du processus de transformation digitale ; 39 % notent des niveaux de productivité plus élevés ; et 36 % des niveaux plus élevés d’engagement et de bien-être.

Alors, ces points positifs sont-ils suffisants pour amorcer un changement en profondeur des méthodes de travail ? La réponse est oui pour près de 9 entreprises sur 10 : elles sont 85 % à envisager une modification de leur politique de télétravail. Ces mutations importantes semblent être imminentes pour la majorité des organisations, car elles sont 92 % à vouloir impulser la nouvelle dynamique en 2020, et 2 % sont déjà passées à l’action ! Dans le détail :

  • Pour 2 %, la politique de télétravail a été changée.
  • Pour 17 %, elle le sera dans les prochaines semaines.
  • Pour 46 %, elle le sera dans les prochains mois.
  • Pour 29 %, elle le sera avant la fin de l’année.
  • Mais pour 6 %, ces changements attendront l’année prochaine.

Quelle forme le nouveau télétravail va-t-il prendre ?

La crise a mis en avant l’importance de l’agilité. Ainsi, les entreprises semblent plus ouvertes à laisser le choix aux collaborateurs, qui pourront s’adapter en fonction de leur propre rythme : seules 46 % des organisations étaient favorables à une approche flexible dans le recours aux jours de télétravail. Elles sont 79 % à l’envisager pour après le(s) confinement(s). Le nombre de jours toléré est également revu à la hausse :

  • Avant le confinement, 49 % des entreprises acceptaient 1 jour / semaine.
  • Après le confinement, 43 % des entreprises accepteraient 2 jours / semaine.

Si l’idée est là, les conditions administratives et légales ne sont pas encore bien délimitées pour la majorité des entreprises sondées : elles sont 47 % à ne pas se prononcer sur une éventuelle mise en place d’une indemnité associée au télétravail. C’est un refus catégorique pour 43 %, et un retour positif pour 10 % d’entre elles.

De nombreux défis restent à relever

Comme toute mutation profonde, le déploiement du télétravail soulève des questions en matière de management, de mesure de la performance, ou encore de travail d’équipe. Ainsi, 4 enjeux majeurs sont relevés dans cette enquête :

  • Le maintien du lien social : baisse de la collaboration entre les salariés, équipes, fonctions (75% des DRH regrettent la perte du lien social avec l’équipe et les managers ; 7 DRH sur 10 évoquent la baisse de la collaboration entre les équipes).
  • Le maintien / renforcement de la confiance entre managers et collaborateurs.
  • Eviter les situations d’injustice entre ceux qui peuvent télétravailler et ceux qui ne peuvent pas (ils sont 47 % à soulever ce point).
  • La surcharge de travail.


Un nouvel équilibre entre le télétravail et le présentiel est donc à trouver. Car au-delà des bénéfices énoncés plus haut, la situation sanitaire semble encore perdurer pour un moment. En conséquence, plutôt que de subir les points négatifs liés au télétravail, 88 % des entreprises misent sur l’avenir et envisagent plutôt de former leurs managers à la gestion des équipes à distance.

 

Le télétravail se fraye un chemin permanent en entreprise

Source : Gras Savoye Willis Towers Watson France
Recevez les derniers articles de Parlons RH par mailInscrivez-vous à la newsletter Parlons RH

The following two tabs change content below.
Avatar

Morgane Iraqi

Social Media Manager chez Parlons RH
Diplômée d'une licence en Lettres Modernes et d'un Master 2 en Communication, Morgane s'est très vite intéressée à l'écosystème des start-up et à la dynamique d’innovation. Passionnée par la culture internet et les réseaux sociaux, elle met toutes ces influences au service de ses clients au sein de Parlons RH en leur proposant un community management moderne, impactant et chaleureux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *