Blog

Toute l’actualité des RH et du Management

Digitalisation des RH : pour 59% des décideurs la protection des données est le risque n°1
3.8/5 (4 votes)

Pour 59% des décideurs, la protection des données est le risque n°1 de la digitalisation des RH

# , ,

Seuls 15 % des décideurs RH français estiment que leur niveau de maturité sur la digitalisation de leur fonction est “bon”. Un chiffre issu de l’infographie du jour qui reprend les résultats de l’étude sur la digitalisation des RH proposée par Sopra HR Sofware et L’Usine Digitale. Une étude réalisée au mois d’octobre 2017 auprès de 200 décideurs d’entreprises françaises. Son objectif : en savoir davantage sur l’état d’avancement de la digitalisation des RH. Plus particulièrement, l’étude vise à analyser en détail le niveau de maturité des entreprises sur le digital RH et ce que la fonction RH en attend. Découvrez quelles sont les opportunités liées à cette transformation numérique, mais aussi les freins qui ralentissent l’adoption de ces outils et de ces pratiques par les entreprises.

 

La digitalisation des RH, un levier déjà éprouvé

Selon les décideurs interrogés, le déploiement de solutions digitales RH dans les entreprises a d’ores et déjà permis :

  • d’optimiser les processus RH pour 53 % (ce chiffre passe à 79 % en ce qui concerne les TGE) ;
  • de faciliter la collecte d’informations pour 44 % ;
  • de simplifier le contrôle et la supervision d’informations pour 23 %.

Sur l’ensemble de l’échantillon, 71 % des répondants affirment utiliser ces solutions pour la gestion administrative et la paie. C’est l’activité RH la plus digitalisée devant la gestion des absences (62 %), le recrutement (47 %) et la communication RH (37 %).

S’agissant des très grandes entreprises, l’usage des solutions digitales RH se répartit ainsi :

  • 92 % pour la gestion administrative et la paie ;
  • 86 % pour la gestion des absences ;
  • 79 % pour le recrutement ;
  • 57 % pour la communication RH.

 
New Call-to-action
 

Digitaliser les RH pour améliorer la performance des organisations

C’est ce que pensent 70 % des répondants. La première opportunité qu’ils identifient est “l’amélioration de la performance de la fonction RH”. Viennent ensuite :

  • l’innovation avec les pratiques RH (57 %) ;
  • l’analyse pointue des données RH (53 %) ;
  • le développement de la transmission d’informations RH (53 %).

 

Les freins à la digitalisation

Le manque de compétences et de ressources en interne est le premier frein au déploiement de solutions digitales pour 47 % des répondants. Viennent ensuite :

  • des outils inadaptés (45 %) ;
  • le manque de moyens (37 %) ;
  • la résistance culturelle (33 %) ;
  • le manque de visibilité sur le ROI (28 %) ;
  • enfin, le manque de mobilisation du management (27 %)

Si l’analyse pointue des données et la transmission des informations RH font partie des principaux enjeux de la digitalisation de la fonction, la protection des données est identifiée comme le principal risque par les décideurs français. Elle l’est pour 59 % d’entre eux.

Pas étonnant qu’à l’heure de la mise en vigueur du nouveau Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) en mai 2018, cette question soit au cœur des préoccupations des décideurs RH. Que ce soit pour le recrutement, la formation, le talent management ou pour l’amélioration de l’expérience collaborateur, la data est présentée comme le moyen qui permet(tra) de relever tous les challenges auxquels les organisations sont confrontées. Sensibles à ces innovations, les RH ont également pleinement conscience des risques qu’elles comportent.

 

Vous pouvez télécharger l’étude complète sur le site de Sopra HR Software.

 

Infographie : la protection des données est le risque n°1 de la digitalisation des RH

Recevez les derniers articles de Parlons RH par mailInscrivez-vous à la newsletter Parlons RH

The following two tabs change content below.

Ferhat DENDOUNE

Journaliste de formation, orienté web depuis 2008, Ferhat a lancé son premier site d’actualités en 2009. Il a tour à tour été rédacteur télé, puis dans la presse économique avant d’intégrer Parlons RH pour se consacrer à la gestion de projets digitaux et au développement de nouveaux supports de communication. Ferhat est diplômé du CFJ et titulaire d’un Master I Chef de projet webmarketing et conception de sites.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *