Blog

Toute l’actualité des RH et du Management

La charte éditoriale CM doit personnaliser votre prise de parole
4.3/5 (6 votes)

Community Management RH : apprenez à concevoir votre charte éditoriale

# , ,

Avant de publier sur les réseaux sociaux, savez-vous qu’il est recommandé de créer une charte éditoriale ? Ce support – souvent ignoré – consigne toutes les règles relatives à vos prises de parole sur les réseaux sociaux. Elle se révèle être un outil indispensable lorsque la prise de parole est partagée entre plusieurs collaborateurs en charge du community management RH. Vous avez envie de savoir comment élaborer votre charte éditoriale CM ? Suivez le guide !
 
>> Téléchargez notre e-book sur le Community Management RH
 

Charte éditoriale CM : utile à qui et à quoi ?

Vous avez créé vos comptes sur les réseaux sociaux et vous avez décidé de vous lancer pleinement dans le community management RH ? C’est bien, mais ne mettons pas la charrue avant les bœufs. Contrairement à ce que vous pourriez imaginer, cette activité ne consiste pas uniquement à publier tout azimut sur Facebook, Twitter, LinkedIn, etc.

Vous devez donner du sens à vos publications en vue d’attirer et de fidéliser une communauté. Sans surprise, cela est plus difficile qu’il n’y paraît, mais pas impossible. Pour avoir une chance de rester cohérent et de cadrer correctement votre prise de parole, au préalable, vous devez impérativement mettre en place votre charte éditoriale. Mais de quoi s’agit-il ?

Ce document n’est autre que votre petit livre rouge personnalisé du parfait community manager RH. En effet, il regroupe toutes vos règles de publication, sur le fond comme sur la forme. Ainsi, vous y détaillez votre ligne éditoriale, vos rubriques ou encore votre style et le ton que doivent employer vos collaborateurs impliqués dans le projet.

La charte éditoriale comprend aussi les règles de mise en forme pour chaque contenu. Par exemple, si la moindre photo, vidéo ou infographie publiée doit être estampillée du logo de votre entreprise, précisez-le… On y retrouve également les process : qui supervise qui ? Qui publie ? Qui doit-on solliciter pour les questions techniques ? Etc.

Étant donné que la charte éditoriale contient tout ce qu’il faut savoir en matière de cible, de positionnement, de contenu, elle vous permet de maintenir une continuité année après année, et ce, même si la personne à l’origine du projet ne fait plus partie de l’entreprise. Ainsi, chacun peut mettre en place les actions nécessaires pour appliquer le plan de communication/marketing prévu autour du lancement d’un nouveau produit, d’une campagne de marque employeur, ou tout autre projet impliquant des publications sur les réseaux sociaux.

New Call-to-action

Les contenus de la charte éditoriale CM, point par point

Entrons un peu plus dans les détails de votre charte éditoriale CM.

 

1. La présentation juste de votre entreprise
Cela peut vous paraître inutile, mais il est indispensable de rappeler votre contexte professionnel car tout le monde ne dispose pas du même niveau d’informations. Voici quelques exemples de questions à se poser :

  • Quelle est l’activité de l’entreprise ?
  • Quels sont vos offres/services ?
  • Quels sont vos champs d’action ?
  • À qui voulez-vous vous adresser ?
  • Quelles sont vos ambitions ?
  • Quelles sont valeurs ?
  • Qui sont vos concurrents ?

 

2. Le choix du média social dépend de l’objectif et de la cible

Expliquez pourquoi votre entreprise veut être présente sur les réseaux sociaux. Plusieurs objectifs sont possibles et peuvent se cumuler :

  • Humaniser la relation client ?
  • Améliorer vos produits et services ?
  • Augmenter le nombre de prospects ?
  • Fidéliser ses clients ?
  • Démontrer son expertise ?
  • Améliorer le trafic de son site/blog ?
  • Optimiser le recrutement ?

Il est également capital de déterminer si votre démarche est BtoB ou BtoC. En fonction de votre cible, vous choisirez les réseaux sociaux sur lesquels il est préférable de vous exprimer. En Amérique du Nord, 88 % des entreprises ont adopté une politique de content marketing BtoB et 94 % d’entre elles ont choisi de relayer leur contenu sur le réseau social professionnel LinkedIn. CQFD. Cela ne veut pas dire qu’il s’agit de l’unique plateforme sur laquelle vous devez être présent, il n’en est rien. On se souvient que McDonald’s Australie ou encore Accenture ont mené des campagnes de recrutement sur Snapchat, un réseau social ludique connu pour être fréquenté par les jeunes générations. En effet, 71 % des utilisateurs ont moins de 25 ans. Listez donc les réseaux sociaux sélectionnés, les cibles visées ainsi que vos intentions.

 

3. La ligne éditoriale : la colonne vertébrale
En fonction du média social et du public auquel vous vous voulez vous adresser, vous réaliserez des contenus aux messages bien différents. Et vous devez articuler votre stratégie autour de ce que vous souhaitez dire à votre cible. Formulez bien vos messages pour qu’ils soient compris par votre communauté et surtout gardez une fréquence régulière.

charte éditoriale du community manager

 

En parallèle, il est important de créer des rendez-vous réguliers avec votre audience comme le chiffre de la semaine, l’interview du mois, la vidéo du mercredi, etc. Soyez créatif ! Diffuser vos messages par l’intermédiaire de ces rendez-vous vous permettra de mieux vous positionner et d’être mieux identifiés par votre cible.


4. Le style et la tonalité pour une communication personnalisée
En déterminant votre ton et votre style (léger, moderne, conventionnel, amical…), vous contribuez à personnaliser vos prises de parole, à créer votre propre identité sur les réseaux sociaux et surtout à vous démarquer de vos concurrents. En parallèle, n’oubliez jamais qu’il faut adopter le langage social media en utilisant des emojis, des GIFS, etc.


5. La forme au service du propos de fond
Pour réaliser vos missions, quelles sont les ressources qui sont à votre disposition ? Pour créer une identité visuelle, vous aurez probablement recours aux services d’un graphiste. Dans le cas où vous souhaitez partager des vidéos, les réaliserez-vous en interne ou ferez-vous appel à un prestataire ? Quant aux autres formats (articles, infographies, livres blancs, podcasts, etc.), seront-ils conçus par votre service communication ou par le biais d’une agence de marketing digital ?

Lister les noms et les coordonnées des divers interlocuteurs impliqués dans tout le processus de production de contenus vous garantira :

  • une juste évaluation budgétaire du projet,
  • une organisation efficace,
  • et un flux de publications continu.

 

6. La modération, un enjeu à ne pas négliger
La modération des contenus doit être prise très au sérieux par votre entreprise et vos collaborateurs. Avant de publier le moindre contenu, il est prudent de mettre en place un réseau de correspondants dans chaque service (direction, ressources humaines, commercial, etc.) car lorsque vous recevrez des réclamations de clients, des questions pointues sur vos produits ou le process de recrutement, le Community Manager RH ne pourra y répondre seul. Une fois, les correspondants identifiés lister les et indiquer précisément la démarche à suivre lorsqu’il faudra faire remonter un message (qui est l’interlocuteur à l’origine du message ? Que lui répondre ? Sous quelle forme ? Dans quel délai ? Etc.).
Pour pousser l’organisation au maximum et éviter de solliciter votre réseau de correspondants, vous pouvez imaginer un document annexe à votre charte que l’on appelle communément « l’arbre de décisions » et qui listera toutes les questions récurrentes et les réponses à apporter : ce support permettra à votre Community Manager RH d’être plus autonome et réactif dans son animation.

 

7. Le suivi de l’animation
Pour savoir si votre animation répond aux objectifs fixés, vous devez vous référer à des indicateurs clés de performance. Mais tous ne sont pas bons à suivre et pourraient même vous induire en erreur. Il y a cependant des invariants, des indicateurs de base qui doivent vous pousser à effectuer des ajustements ou des modifications dans votre manière de procéder : le nombre d’abonnés qui vous suivent, le taux d’engagement, le volume d’interactions…

 

Qu’on se le dise : il n’existe pas de charte « universelle » à appliquer. Vous pouvez ajouter toutes les informations citées précédemment et même en rajouter d’autres : l’objectif est d’avoir un support personnalisé qui cadre votre prise de parole. Pour mettre la charte éditoriale CM sur pied, nous ne saurions trop vous conseiller de faire travailler de concert les parties prenantes et surtout avec le Community Manager RH qui saura vous guider dans vos choix. C’est en effet le meilleur moyen de bâtir une politique cohérente sur les réseaux sociaux. Il est vrai que l’élaboration de ce document prend du temps, mais il vous fera gagner en agilité et en sérénité lorsque les campagnes se succéderont… bonne rédaction !

 

Recevez les derniers articles de Parlons RH par mailInscrivez-vous à la newsletter Parlons RH

The following two tabs change content below.

Thomas LARRÈDE

Responsable du pôle Community Management chez Parlons RH
Spécialisé dans la communication digitale, Thomas accompagne les acteurs RH dans le déploiement de leurs stratégies de communication sur internet. Diplômé de deux Master II en Politique de communication (UVSQ) et Métiers de l’information et de la communication (Institut Catholique de Paris), il a également acquis une expertise en rédaction de contenus et en communication interne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *