tribunes

Plus que jamais, la place en crèche est l’avantage social qui fait la différence pour recruter et fidéliser !

le 12 juin 2024
Place en crèche, l’avantage social pour recruter et fidéliser !

Alors que la France connait depuis plusieurs années une pénurie chronique de professionnels qualifiés dans le secteur de la petite enfance et qu’il est de plus en plus difficile pour les jeunes parents d’obtenir une place en crèche, offrir à ses salariés un accès à ce mode de garde est pour les employeurs est un véritable levier d’attractivité et de rétention. 

On estime à 10 000 le nombre de postes non pourvus aujourd’hui dont 40% de profils d’auxiliaires de puériculture manquants, dans un secteur qui nécessite la création de 200 000 places d’accueil d’ici 2030.  

Selon une enquête de la Fédération Française des Entreprises de Crèches (FFEC) réalisée en 2023, depuis 2017, le nombre de places d’accueil formel baisse (1 368 300 en 2016 vs 1 307 700 en 2020 soit-60 600 places). La progression observée du taux d’accueil formel (57,7% en 2016 à 58,8% en 2020) n’est due qu’à la baisse continue du nombre d’enfants de moins de 3 ans. Depuis 2016, les créations de places de crèches (+41 800 places) ne suffisent plus à compenser la réduction continue d’assistantes maternelles (787 800 en 2016 vs 710 500 en 2020 soit-77 300 places). Une situation qui empêche près de 160 000 parents de prendre ou reprendre un emploi faute de modes d’accueil adaptés à leurs besoins et à leurs moyens.

Véritable lieu de sociabilisation, la crèche permet à chaque enfant de s’éveiller à son rythme, dans un environnement stimulant et encadré par des professionnels et des experts. Si les parents l’ont bien compris et privilégient ce mode de garde, la situation risque néanmoins de s’aggraver et il sera de plus en plus difficile d’obtenir une place en crèche pour les jeunes parents.

La crèche privée : un mode d’accueil flexible et de proximité accessible à tous les salariés via leur employeur  

La majorité des entreprises l’ont compris : aujourd’hui, la prise en compte de la vie personnelle et familiale au travail est au centre des attentes des collaborateurs. Lorsqu’on sait que plus de 80% des salariés sont parents, il devient alors évident d’intégrer la parentalité dans la politique QVT des entreprises. Non seulement pour renforcer le bien-être de leurs équipes mais aussi parce que c’est un levier essentiel d’attractivité, d’engagement, de fidélisation et de performance. C’est aussi un engagement responsable incontournable pour renforcer l’égalité professionnelle entre femmes et hommes.

Parmi les mesures d’accompagnement de la parentalité, une action est particulièrement plébiscitée par les parents : la place en crèche.

75% des futurs parents aimeraient que leur employeur leur réserve une place en crèche ! Ainsi, nombre d’entreprises sont convaincues des bénéfices de la réservation de place en crèche pour ses salariés, d’ailleurs en France, près de 50% des parents n’auraient pas trouvé de place en crèche sans leur employeur selon le Baromètre de satisfaction 2024 de la FFEC.

La crèche privée : un service au tarif très abordable pour l’entreprise.

Peu d’entreprises le savent mais l’Etat accorde aux entreprises qui réservent des places en crèches pour leurs salariés, 2 aides fiscales qui allègent de plus de 75% le coût d’une place en crèche pour l’employeur :

  • Le Crédit Impôt Famille (CIF) pour les entreprises : si l’entreprise est soumise à l’impôt sur les sociétés ou à l’impôt sur le revenu, imposées d’après le bénéfice réel, elles peuvent bénéficier du crédit d’impôt famille (CIF) pour financer à hauteur de 50% les dépenses liées à la réservation de places en crèches. Ce crédit d’impôt est applicable dès la première place réservée, peu importe le rythme de fréquentation de la crèche.
  • L’économie d’Impôt sur les sociétés pour les entreprises : de plus, si l’entreprise est soumise à l’impôt sur les sociétés et qu’elle réalise plus de 250 000€ de bénéfices par an, les dépenses de l’entreprise liées à la garde d’enfants sont des charges déductibles à hauteur de 25% de son résultat avant impôt.

Le comité d’entreprise a également la possibilité de prendre à sa charge une partie des frais de la réservation d’une place.

Choisir une crèche membre de la Fédération Française de Entreprises de Crèches (FFEC) est gage de sécurité

La FFEC a pour but et objet de fédérer les entreprises proposant des services d’accueil et d’éveil pour les jeunes enfants de moins de 6 ans. Dans une perspective d’amélioration constante de la qualité de service dans les crèches, des enquêtes de satisfaction sont menées auprès de l’ensemble des familles accueillies dans les crèches. Les résultats de la dernière enquête réalisé en mars dernier par l’institut Ipsos, pour la FFEC, sont parus et révèlent que les familles sont très satisfaites de l’accueil de leur enfant dans les crèches privées membres de la fédération :  

  • 8,36/10 : une note de satisfaction des familles élevée et comparable aux précédentes années.
  • 8,67/10 : la note de confiance des parents en nos crèches, 96% des parents ont le sentiment que leur enfant est heureux d’aller en crèche. 
  • Les crèches privées répondent aux attentes des parents : conciliation vie pro et vie perso (8,73/10), constance d’accueil (8,59/10), environnement épanouissant (8,63/10), sérénité (8,55/10), ce qui les incite à fortement recommander la crèche à leur entourage : 92% des familles la recommandent !  

Alors que le secteur de la petite enfance traverse une crise des vocations sans précédent et que 80% des parents estiment que la recherche d’un mode de garde pour leur jeune enfant est un parcours du combattant, il est essentiel pour les employeurs d’investir dans une politique de la parentalité forte et engagée pour permettre à leurs salariés un retour au travail sans stress.

Crédit photo : Shutterstock / Krakenimages.com



Vous voulez réagir ? Laissez-votre commentaire en remplissant le formulaire ci-dessous

Sur les mêmes sujets

Les démarches RSE, selon la taille des entreprises
infographies RH

Les démarches RSE, selon la taille des entreprises

La Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) est un enjeu crucial pour les entreprises modernes. Cependant, les motivations et les défis varient selon la taille des entreprises.

Managers : osons relever le défi de l'absentéisme
tribunes

Managers : osons relever le défi de l’absentéisme

En tant que manager, nous sommes aux avant-postes dans la prévention de l’absentéisme. Alors comment, à notre échelle, pouvons-nous agir sur l’absentéisme de nos équipes ?

RSE : des salariés mal informés mais inquiets
infographies RH

RSE : des salariés mal informés mais inquiets

Quel est le niveau de compréhension des enjeux RSE des salariés français ? La RSE est-elle la priorité des travailleurs ? Réponses avec cette infographie réalisée par CareNews.

L’actu RH vous intéresse

Recevez chaque vendredi La News© du Média 100% RH