Cahier de tendances 2023

Portrait de Pierre-Marie Argouarc’h, DRH à la FDJ : L’expérience collaborateur, le futur de la DRH

le 01 février 2023
portrait de DRH : Pierre-Marie Argouac'h - FDJ

Pour Pierre-Marie Argouarc’h, DRH à la FDJ, l’expérience collaborateur forme le cœur de la fonction RH. Le secret : réunir sous une même direction tout ce qui contribue à façonner cette expérience.

Des RH à l’accompagnement du changement

Après des études de droit et de ressources humaines et un passage à Aéroports de Paris, il rejoint La France Assurances en tant que RRH. À 30 ans, il y occupe son premier poste de DRH, puis devient en 2000 DRH de Generali France Assurances.

Dans le secteur de l’assurance, à l’époque, les fusions-acquisitions se succèdent rapidement. « À chaque fois, une quinzaine de consultants débarquaient et restaient pendant six mois pour accompagner la fusion. Mais derrière, c’est moi en DRH terrain qui restait pour gérer la suite. J’y ai acquis une vraie culture de la fusion de cultures et de l’accompagnement du changement. » Pierre-Marie Argouarc’h rejoint alors la grande distribution, en devenant DRH de la filiale logistique du groupe Les Mousquetaires-Intermarché. « J’ai dû puiser dans mes ressources.

Je n’avais pas de moyens. J’étais mon propre consultant dans l’entreprise. Dans ce cas, la pénurie rend créatif, j’ai appris à faire appel à mes propres équipes pour construire l’avenir. »

Des relations humaines à l’expérience collaborateur

Trois ans plus tard, il rejoint la Française des Jeux, bientôt renommée FDJ, au poste de DRH Groupe. « Je suis arrivé peu de temps avant l’ouverture à la concurrence du pari sportif, en 2010. Il fallait préparer l’entreprise à affronter le marché. C’était un enjeu de management du changement. En cinq ans, la direction des ressources humaines est devenue direction des relations humaines et de la transformation. Je n’ai jamais aimé l’expression ressources humaines. Je préfère la notion de relations humaines. Je ne gère pas un parc d’ordinateurs, mais des femmes et des hommes, des talents, du potentiel. »

Depuis 2017, il est directeur de l’expérience collaborateur et de la transformation. Un titre qui ne reflète pas seulement une nouvelle approche, mais un périmètre élargi d’action. « En plus des relations humaines et de l’accompagnement du changement, FDJ m’a confié l’immobilier et l’environnement de travail (anciennement « services généraux »), puis l’informatique du collaborateur et de la plupart des fonctions corporate. » La nouvelle direction réunit l’ensemble des leviers de l’expérience collaborateur, tout ce qui façonne le quotidien des salariés au travail.

Le marketing au service des RH

L’expression « expérience collaborateur » est un emprunt délibéré au marketing. « Le collaborateur est mon client, et je gère son expérience tout au long de son parcours. Celui-ci commence, dans une démarche de marque employeur, par l’attraction du futur candidat. Une fois sélectionné puis recruté, le nouvel arrivant fait son entrée dans l’entreprise. Nous nous occupons alors de son installation RH, c’est-à-dire de tout ce qui a trait au contrat (tout est numérisé) ; à son installation physique – où il va travailler, quels espaces il va occuper, comment sont disposés les lieux ; et à son installation numérique. »

Celle-ci concerne l’ensemble des salariés. « J’ai proposé à Stéphane Pallez, Présidente Directrice Générale, dès son arrivée, de doter 100 % des collaborateurs d’un smartphone, quel que soit leur rôle dans l’entreprise. » Le but : digitaliser entièrement la relation RH dans sa dimension administrative, au bureau comme en télétravail.

« Un jour, le collaborateur quitte l’entreprise. Nous continuons à l’accompagner dans ce départ, quelle qu’en soit la raison et la destination. Qu’il soit resté 3 ans ou 25 ans dans l’entreprise, nous souhaitons qu’il soit fier d’avoir travaillé chez FDJ et qu’il le fasse savoir. C’est la notion d’advocacy, se faire l’avocat de… » À ces aspects techniques, administratifs, digitaux et matériels s’ajoutent les enjeux de santé psychologique. « Pendant la crise sanitaire, beaucoup de collaborateurs ont souffert du confinement. Nous avons mis en place une assistance médicale via un partenariat avec la société April. Les collaborateurs disposaient, et disposent toujours, d’un numéro de téléphone qu’ils peuvent appeler pour solliciter trois types d’assistance : psychologique, sociale et médicale. »

Comment et pour quels résultats ?

Chez FDJ, le déploiement de cette stratégie mobilise trois relais :

• les RRH, au nombre d’une vingtaine, sont formés à l’accompagnement du changement, et sont à ce titre rebaptisés HBCP, pour « Human Business Change Partner » ;

• les 400 managers, formés aux techniques de créativité et de co-construction, assurent la remontée des attentes des salariés et transmettent le changement ;

• les 2 500 collaborateurs, enfin, participent à la construction des solutions qui les concernent, via des enquêtes qualitatives, des interviews, des ateliers.

Les enquêtes de climat social permettent de mesurer la réussite de l’approche : 91 % des collaborateurs se déclaraient « engagés » en juin 2022 et 96 % se disent satisfaits de l’accompagnement de FDJ dans la crise, et 92 % de l’accompagnement offert par la direction de l’expérience collaborateur.

Expérience collaborateur et travail hybride

Le télétravail n’est pas nouveau chez FDJ : un nouvel accord avait été signé en octobre 2019, prévoyant deux jours de télétravail possible par semaine.

Par la suite, l’accord est renégocié et signé à l’unanimité avec une nouvelle formule : c’est deux jours de présence obligatoire par semaine permettant des semaines, selon le choix du collaborateur, à trois, deux, un ou zéro jour de télétravail, avec un quota de 100 jours de télétravail par an, qu’il peut dépenser à son rythme.

Aujourd’hui cependant, l’enjeu est davantage le retour au présentiel. « Je travaille sur la façon de réenchanter l’espace de travail pour donner aux collaborateurs l’envie de venir. Il n’y a plus de bureaux individuels, mais une organisation en zones. Pour s’isoler ou travailler en petits groupes, nous avons mis en place des « bulles » qui peuvent accueillir entre une et quatre personnes. Ces bulles ne se réservent pas à l’avance. Il en existe une centaine, pour 1 000 postes de travail, et nous allons encore en créer 40. »

« Nous inventons le modèle de la DRH du futur, qui allie la RH traditionnelle, la conduite du changement, l’espace physique et l’espace numérique. » Le tout mis au service de l’expérience collaborateur.

Retrouvez cet article et bien plus encore dans notre Cahier de tendances RH ! À travers des portraits de DRH, des interviews d’experts, ou encore des chiffres clés, on décrypte les 10 tendances RH qui rythmeront l’année 2023. Un grand merci à nos partenaires Lucca, Cornerstone, GoodHabitz, Afnor, Golden Bees, United Heroes, Universum, Actinuum, Swile, LinkedIn Talent Solutions sans qui ce cahier n’aurait pas pu voir le jour.

> Retrouvez aussi notre dossier complet, alimenté régulièrement. Il regroupera à terme tous les articles du Cahier de tendances.



Vous voulez réagir ? Laissez-votre commentaire en remplissant le formulaire ci-dessous

Sur les mêmes sujets

Égalité homme-femme : un fossé dès le début de carrière
infographies RH

Égalité homme-femme : un fossé dès le début de carrière

D’après cette infographie réalisée par la CFDT à partir d’une étude du Cereq, les femmes sont plus diplômées, mais cumulent les difficultés d’emploi que leurs homologues masculins.

Jonathan Pottiez : “En 2024, la formation devrait donner les moyens aux individus de devenir de véritables apprenants modernes”
Dossier Tendances RH 2024 Jonathan Pottiez

Jonathan Pottiez : “En 2024, la formation devrait donner les moyens aux individus de devenir de véritables apprenants modernes”

Acteur majeur de la formation professionnelle, Jonathan Pottiez est un expert en évaluation de la formation. Il revient sur les tendances RH qui rythmeront l’année 2024.

Mathilde Le Coz : “En 2024, la marque employeur doit refléter l’authenticité des actions déployées”
Dossier Tendances RH 2024 Mathilde Le Coz

Mathilde Le Coz : “En 2024, la marque employeur doit refléter l’authenticité des actions déployées”

Présidente du Lab RH, et DRH de Mazars France, Mathilde Le Coz évoque les tendances RH qui rythmeront 2024. IA, santé mentale, enjeux environnementaux : il s’agira, entre autres, pour la fonction...

L’actu RH vous intéresse

Recevez chaque vendredi La News© du Média 100% RH