tribunes

L’onboarding des millennials, un enjeu de taille pour les RH

le 12 octobre 2017
L'intégration des jeunes, un enjeu RH

Les millennials placent de fortes attentes dans leur vie professionnelle (besoin d’autonomie, volonté de s’épanouir et de donner du sens au travail…). La fonction RH doit s’adapter à ce paradigme et proposer des réponses à même de maximiser l’expérience salarié de cette génération née entre 1980 et le milieu des années 1990.

 

L’onboarding, un moment clé pour les millennials

L’onboarding (ou intégration) désigne la période courant de la formulation de l’offre d’embauche jusqu’à l’acclimatation au sein de l’entreprise, en passant par le temps de formation.

Cette phase, qui peut durer parfois jusqu’à 12 mois, apparaît comme le moment idéal pour impliquer ses nouveaux employés, en particulier ceux de la génération Y. En effet, les collaborateurs ayant bénéficié d’un programme d’onboarding structuré ont 58 % de chances d’être encore présents dans l’entreprise trois ans après leur entrée.

Nos rencontres avec de nombreux DRH et employés de la génération Y nous ont permis d’identifier les trois priorités des millennials au travail et de déterminer comment répondre concrètement à leurs attentes lors de l’onboarding.

 

Leur laisser de l’autonomie lors de leur intégration

Les digital natives ont besoin de se sentir autonomes dans leur travail. Leur maîtrise des nouvelles technologies le leur permet. Et pour cause, ils sont capables en une recherche Google de trouver les solutions à leurs questions, sans avoir besoin de demander à un supérieur hiérarchique comment procéder. Ce besoin d’autonomie est un aspect fondamental recherché par les millennials dans leur travail. La confiance qu’on leur témoigne à travers cette autonomie leur montre qu’ils peuvent individuellement avoir un impact sur l’entreprise, et ce sans être micro-managés.

  • Laissez-les prendre en main une partie de leur onboarding tout en donnant une direction claire. Par exemple, programmez un ensemble de tâches à réaliser pour leur première semaine et laissez-les s’organiser comme ils le souhaitent, afin de les responsabiliser dès le début.

 

Instaurer des formations « pair à pair » dès les premiers jours

Pour 56 % des millennials, le travail consiste avant tout à « développer ses connaissances et compétences ». Ils valorisent particulièrement le partage de connaissances de « pair à pair », vecteur majeur de la formation dans les entreprises.

  • Mettez en place des sessions de formation par des pairs et envoyez-leur des vidéos de training faites par vos équipes avant même leur arrivée.

 

Donner une vision claire sur le sens donné au travail

Le nom de génération Y – « Why » en anglais – est éloquent sur leur rapport au travail. Les millennials ne réaliseront pas une tâche ou une mission sans en connaître la raison et le sens profond. Par ailleurs, ils ont besoin de savoir quel est leur rôle dans l’entreprise : pourquoi sont-ils ici ? Qu’est-ce qu’on attend d’eux ? Quel sera leur impact ? Avec qui travaillent-ils ?

  • Lors du premier jour, organisez une session entre le nouvel employé et le responsable hiérarchique afin que ce dernier lui expose quel sera son rôle et comment il prendra part aux activités de l’entreprise. N’hésitez pas à présenter au nouvel arrivant un maximum de collaborateurs et à partager avec lui un annuaire d’équipe.

 

Mettre en avant la culture de l’entreprise

Les millennials accordent une importance capitale aux éléments qui caractérisent l’entreprise : son histoire, sa vision, ses valeurs. Ils sont aussi très attentifs à certains éléments intangibles au sein de la structure : une ambiance de travail conviviale et chaleureuse, un fort esprit d’équipe, un management moderne et flexible…

  • Le jour de l’arrivée de votre nouvelle recrue, assurez-vous de pouvoir lui présenter du contenu qui explique les valeurs et l’histoire de l’entreprise. Une vidéo du CEO ou des photos qui témoignent de l’incarnation de ces valeurs permettront une transmission encore plus forte. Profitez de ces premiers instants pour « transmettre le feu sacré » et faire passer les bons messages.
  • Focaliser vos efforts sur l’expérience collaborateur avant même l’arrivée de vos nouvelles recrues sera sans aucun doute un moyen d’attirer les meilleurs talents dans vos équipes, tout en optimisant votre marque employeur et en créant une ambiance conviviale et accueillante au sein de votre structure.

 

Crédit photo : Shutterstock/ GaudiLab

 

Pour recevoir les derniers articles de Parlons RH par mail ou s’abonner à la newsletter.

 

 



Vous voulez réagir ? Laissez-votre commentaire en remplissant le formulaire ci-dessous

Sur les mêmes sujets

tribunes

5 résolutions pour ré-enchanter l’expérience collaborateur en 2022

Quelles sont les nouvelles tendances en matière d’expérience collaborateur, en cette nouvelle année ? Voici 5 résolutions à suivre pour la ré-enchanter dans votre entreprise.

Quand les softskills viennent au secours des hardskills
webinars

[WEBINAR] Quand les soft skills viennent au secours des hard skills

Thomas Chardin recevra Patrick Vincent ancien commandant de bord, pour parler de parler des soft skills. rendez-vous le 17 février

Entreprise étendue : pas de bon freelance sans RH
tribunes

Entreprise étendue : pas de bon freelance sans RH

Le freelancing révolutionne les métiers des RH. Et un nouveau management s’impose pour basculer vers une entreprise étendue pérenne.

L’actu RH vous intéresse

Recevez chaque vendredi La News© du Média 100% RH

Notre prochain webinar

Quand les soft skills viennent au secours des hard skills

JEUDI 17 FEVRIER DE 11:00 À 11:45