infographies RH

Mobilité : Qu’attendent les actifs français de leur entreprise ?

le 20 décembre 2022
infographie mobilité des actifs français et le rôle des entreprises

Une étude réalisée par Alphabet, spécialiste des solutions et services de mobilité à destination des entreprises, en collaboration avec l’Institut de sondage IFOP, dévoile les dernières tendances de la mobilité chez les actifs français et le rôle occupé par les entreprises dans ces changements d’usage. Décryptage de cet enjeu incontournable des organisations qui désirent gagner la guerre des talents.

La voiture, encore indispensable pour une majorité des actifs français

L’étude nous révèle qu’en 2022, le constat reste, à peu de choses près, le même qu’en 2017 concernant l’usage de la voiture comme moyen de transport privilégié des français pour se rendre au travail. Si la part des actifs atteignait 81% en 2017, elle pointe aujourd’hui à 75%. Un chiffre qui reste fortement majoritaire, en comparaison aux autres moyens utilisés pour se rendre au travail. Ainsi, la marche à pied figure en deuxième position avec une part de 28%, 20% privilégient les transports en commun, 13% utilisent le vélo et 7% les transports “doux” électriques. Des parts qui dépendent forcément du trajet domicile-travail réalisé par les collaborateurs. En moyenne, ces derniers effectuent une distance kilométrique de 20 kilomètres pour une durée estimée à 25 minutes.

Des motivations profondes ou un simple choix par défaut ?

D’autre part, cette enquête met en exergue les principales motivations des actifs français concernant le choix de leurs moyens de transport. Et on constate que les facteurs économiques et écologiques influent fortement sur leurs décisions. Les sondés semblent privilégier les transports en commun, les transports doux classiques (ex : vélo), voire les transports électriques qui se développent de plus en plus. Une autre part des actifs doit composer ses déplacements avec l’absence de solutions alternatives. Pour pallier ce manque, les sondés présentent la voiture à motorisation thermique comme une alternative préférable avec une part de 45%, devant la voiture à motorisation électrique ou hybride (29%) et les transports en commun (18%).

Les transports : un impact négatif sur le bien-être au travail ?

D’après les sondages, 24% des actifs interrogés estiment que leurs trajets ont un impact négatif sur leur bien-être au travail. On note que la perte de temps pour 72% des sondés et le stress généré dû à une fréquentation accrue (50%) semblent être les principales raisons. Enfin, le manque de ponctualité, de confort et de linéarité influent également négativement sur le moral des salariés.

Des sondés qui veulent voir du changement dans leur mobilité

L’étude révèle que 85% des actifs français interrogés aimeraient voir évoluer leur mobilité, dans les prochaines années. Un constat qui démontre les fortes attentes des salariés sur le sujet. Parmi les principaux changements désirés, on retient qu’une majorité des interrogés aspirent à des trajets plus économiques, plus écologiques, mais aussi plus rapides et moins fréquents. Des attentes qui nécessiteraient de forts remaniements, en termes d’infrastructures et d’organisation du travail.

Les entreprises : quel rôle jouent-elles dans la mobilité de leurs salariés ?

Du côté des entreprises, les dirigeants prennent de plus en plus au sérieux les besoins de mobilité de leurs collaborateurs. Ainsi, plus d’un salarié sur deux (58%) bénéficient déjà de solutions ou de services de mobilité, via leur entreprise. Des avantages qui peuvent prendre différentes formes. Ainsi, 24% des sondés déclarent bénéficier du remboursement des transports en commun et 20% du remboursement des frais kilométriques. Le droit à des espaces de stationnement pour vélos figure aussi parmi les bénéfices prisés des salariés. Face à l’urgence climatique et aux enjeux de développement durable, cela facilite l’utilisation de moyens de transports “doux”. De plus, la mise à disposition de véhicules de fonction reste un avantage important pour les collaborateurs qui en bénéficient.

Quelle mobilité à l’horizon 2035 ?

Nul doute que les entreprises vont continuer de jouer un rôle moteur pour faciliter la mobilité de leurs salariés, dans les prochaines années. Dans un contexte inflationniste, les salariés pourront, ainsi, renforcer leur pouvoir d’achat, tout en gagnant en confort et en bien-être dans leurs missions. C’est aussi un moyen pour les entreprises de répondre au défi sociétal et environnemental actuel.

En 2035, l’étude prévoit une montée en puissance des voitures thermiques, électriques et hybrides. En outre, un dixième des salariés interrogés pensent que les véhicules ne seront plus nécessaires dans le futur, avec l’avènement des postes en full remote. Une vision encore lointaine et qui nécessiterait quelques changements de perspective avant de, peut-être, se réaliser

*Le sondage a été réalisé du 1er au 9 septembre, auprès de 1003 français actifs de 18 ans et plus.

Source : Alphabet



Vous voulez réagir ? Laissez-votre commentaire en remplissant le formulaire ci-dessous

Sur les mêmes sujets

L’engagement collaborateur : un défi business pour toutes les entreprises 
tribunes

L’engagement collaborateur : un défi business pour toutes les entreprises 

Seulement 7% des salariés français sont profondément engagés dans leur travail. Face à cette réalité, comment les entreprises peuvent-elles redynamiser leurs équipes ?

agenda RH 4 avril 2024 VERBATEAM SERVICES - TEALE - URBAN SPORT CLUB - CEGID - MOKA CARE - SEVERINE LOUREIRO

#24heuresRH : une journée de conférences en ligne dédiée à l’expérience collaborateur

Assistez aux #24heuresRH du 4 avril 2024, une journée complète de conférences en ligne dédiée à l’expérience collaborateur avec les meilleurs experts des ressources humaines.

Marc Loriol : "Le travail va au-delà d’un simple échange marchand"
Dossier Tendances RH 2024 Marc Loriol

Marc Loriol : « Le travail va au-delà d’un simple échange marchand »

Sociologue et chercheur au CNRS, Marc Loriol nous donne sa vision des tendances RH 2024. Dans cet entretien, il aborde les défis du télétravail, le rapport des jeunes au travail et la préservation...

L’actu RH vous intéresse

Recevez chaque vendredi La News© du Média 100% RH