infographies RH

A quoi ressemble la journée type du Français au bureau ?

le 30 septembre 2014

L’expression « Métro-boulot-dodo », inspirée d’un vers de Pierre Béarn, s’est popularisée depuis les années 1950 : est-elle toujours d’actualité ? RegionsJob s’est penché sur le sujet en s’intéressant au quotidien de 12 000 actifs français en 2014. Certains résultats sont plutôt… surprenants !

 

Avec la tertiarisation de l’économie et des emplois, les Français passent de plus en plus de temps derrière leur bureau. Pour autant, notre journée de travail reste assez chargée avec un rythme ponctué de rites réguliers.

 

Matin : après un voyage en solitaire, le salarié français se rend avec plaisir dans son open-space

Avec un temps de trajet entre le domicile et le travail de 23 minutes en moyenne, les Français préfèrent nettement la voiture (77%) aux transports en commun (20%). Quant au co-voiturage, c’est une pratique peu choisie car seulement 2% des interrogés se rendent au travail par ce biais.

Si les actifs français préfèrent voyager en solitaire dans leur voiture, la promiscuité au bureau ne les dérange pas : 79% d’entre eux déclarent travailler en open-pace avec 2 ou 3 personnes et 65% déclarent même en être satisfaits !

 

Midi : le temps des (petites) pauses et des (petites) réunions…

Si les pauses café sont les moments propices pour raconter les derniers potins du service dans lequel vous travaillez, 36% des salariés en prennent rarement plus de 2 par jour, avec une durée variant entre 5 et 10 minutes à chaque fois dans 80% des cas.
En grande majorité, les salariés sont plutôt libres de faire une pause au moment où ils le souhaitent. Cependant, l’étude révèle que près d’1 femme sur 5 n’a pas la liberté de choisir les horaires de ses pauses…

Par ailleurs, l’enquête défait à moitié l’image d’une France souffrante d’une « réunionite aiguë » : si 20% des sondés disent assister à plus de 3 réunions par semaine, 34% affirment n’avoir qu’une réunion hebdomadaire. En moyenne, ces réunions s’étirent entre une 1/2 heure et 1 heure… mais ne sont jugées utiles que par 1 salarié sur 2.

 

Soir : après le boulot… direction dodo ?

Si les membres du panel disent apprécier de partager leur bureau et leurs pauses avec les collègues, 47% confirment ne jamais voir leurs collègues en dehors de l’entreprise. La raison évoquée ? 45% disent ressentir un décalage générationnel. A noter toutefois que 17% avouent avoir entretenu une relation amoureuse avec un collègue.

 

Un petit conseil d’ami sur ce dernier chiffre… A moins d’être certain que votre liaison soit davantage qu’une passade, n’oubliez pas cet autre célèbre adage : « no zob in job » !

 

 

 

 Source : RegionsJobs

 

Pour recevoir les derniers articles de Parlons RH par mail ou s’abonner à la newsletter


Spécialisé dans la communication digitale, Thomas accompagne les acteurs RH dans le déploiement de leurs stratégies de communication sur internet. Diplômé de deux Master II en Politique de communication (UVSQ) et Métiers de l’information et de la communication (Institut Catholique de Paris), il a également acquis une expertise en rédaction de contenus et en communication interne.


Sur les mêmes sujets

revues du web RH

Revue du web #357 : pass sanitaire, travail hybride et déconnexion

Le pass sanitaire, obligatoire au travail à partir du 30 août, impose de nouvelles règles aux employeurs et salariés concernés ? Quelles seront-elles ?

[PARLONS RH] Blog - Revue du web
revues du web RH

Revue du web #353 : télétravail, RH et emploi

Le programme de notre 353ème revue du web ? Le télétravail, les ressources humaines et l’emploi !

revues du web RH

Revue du web #352 : charge mentale, emploi et assurance chômage

À l’heure de la sortie de crise, les indicateurs sont au vert pour l’emploi, mais l’état psychologique des collaborateurs est inquiétant ! La charge mentale professionnelle est...

L’actu RH vous intéresse

Recevez chaque vendredi La News© du Média 100% RH