infographies RH

Intelligence artificielle & RH : quelles évolutions depuis 2019 ?

le 28 décembre 2021
Intelligence artificielle & RH : quelles évolutions depuis 2019 ?

En 2019, Axys Consultants avait lancé une enquête sur l’intelligence artificielle au sein de la fonction RH. Deux ans plus tard, la deuxième édition pointe le bout de son nez avec pour objectif de découvrir comment a évolué la perception des DRH sur le sujet, leurs projets et attentes en matière d’intelligence artificielle. Sans trop faire de suspens, la fonction RH semble encore très partagée sur le sujet. Explications.

L’intelligence artificielle peine à arriver dans les services RH

À première vue, l’intelligence artificielle peine à convaincre : 48% des DRH déclarent que le sujet n’est toujours pas à l’ordre du jour au sein de leur entreprise (vs 55% en 2019).

Les principaux freins sont les mêmes qu’en 2019 même s’ils sont en très nette diminution :

  • Les coûts de mise en œuvre (45%)
  • Le défaut de sponsoring en interne (35%)
  • Le manque de formation technique (24%)

En parallèle, si on se penche sur l’autre moitié des DRH, on note que :

  • 13% l’ont mis en œuvre (vs. 11% en 2019)
  • 34% commencent à travailler sur le sujet (vs. 32% en 2019)
  • 5% disent que le sujet commence à émerger (vs. 3% en 2019)

Ce qui motive ces derniers, c’est de :

  • Simplifier et optimiser la gestion administrative des RH en automatisant les tâches comme la paie, les congés, etc. (66%)
  • Développer le marketing RH (59%)
  • Protéger les données personnelles et sensibles des candidats/salariés (57%)
  • Développer les programmes de fidélisation des salariés (54%)
  • Recruter les meilleurs profils (49%)
  • Permettre aux salariés de gérer leurs congés, carrière, formation et donner un feedback sur l’entreprise grâce à un assistant personnel RH (49%)

Chatbots, outils d’analyse et d’automatisation ont le vent en poupe

Par rapport à 2019, nous sommes dans un contexte similaire : les chatbots pour gérer les candidatures font partie des solutions les plus déployées en 2021 (44%). On retrouve juste derrière, les outils d’analyse, de génération automatisée de documents (37%) et d’automatisation des tâches administratives (34%).

On notera toutefois que les outils d’analyse et de génération automatisée de documents enregistrent le plus fort taux de déploiement par rapport à 2019 (+43 %) : cela souligne une réelle volonté des DRH de décharger leurs services RH, des activités à faible valeur ajoutée.

Cette tendance devrait se confirmer dans les prochains mois puisque l’enquête d’Axys Consultants indique une accélération de l’implémentation des outils d’automatisation d’ici les 18 prochains mois.

 En effet, les services RH devraient être équipés à :

  • 71% d’outils d’automatisation des tâches administratives (SIRH)
  • 69% de chatbots « agent conversationnel » pour gérer les candidatures
  • 69% d’outils d’analyse et de génération automatisée de documents (réponses aux mails, compte-rendu d’entretiens, etc.)
  • 58% de chatbots « assistant personnel RH » via une appli pour que les salariés puissent gérer leurs congés, le droit à la formation ou encore donner un feedback ses managers
  • 56% d’outils de sondage en temps réel pour améliorer l’engagement et la performance des équipes
  • 53% d’outils d’analyse de données pour le prédictif pour le recrutement, la formation, la mobilité, la GPEC, etc.

Des craintes sur l’intelligence artificielle qui vont se dissiper grâce à la pandémie ?

Si on se réfère à la première édition de l’enquête, les DRH sont plus nombreux à estimer que l’intelligence artificielle va impacter positivement l’organisation du travail (71 % vs 68 % en 2019) : cette technologie va permettre de redonner du sens au travail en supprimant d’une part, les tâches répétitives grâce à l’automatisation (78 %) et d’autre part, en assistant les collaborateurs dans leur travail (76 %). Une autre enquête d’Axys Consultants a souligné que l’intelligence artificielle va permettre d’aller vers un management « augmenté », c’est-à-dire que grâce à la technologie, les managers pourront faire de la gestion de l’humain, une priorité.

Toutefois, quelques craintes se font ressentir comme notamment une hausse notable de demandes de reportings et d’indicateurs de performances RH (75%), ce qui déshumaniserait le métier des ressources humaines (43 % vs 25 % en octobre 2019). Une étude de SD Worx indiquait que les professionnels RH (56% en Europe et 61,4% en France) estimaient que l’intelligence artificielle allait entrainer une perte d’emploi dans le secteur RH.

Pourtant, la pandémie a poussé les DRH à franchir un cap puisque 52% d’entre elles ont eu recours aux solutions d’intelligence artificielle pour les aider à :

  • Faciliter la gestion administrative (70%)
  • Revoir les processus d’onboarding (68%)
  • Adapter les formations aux évolutions métiers et/ou passage au e-learning (66%)
  • Gérer les mouvements de personnel (58%)
  • Mettre en œuvre les protocoles sanitaires (53%)

Si une bonne partie des DRH estiment que l’intelligence artificielle pourrait avoir des impacts négatifs sur l’entreprise, elle les a pourtant aidés à entretenir le lien social entre les collaborateurs durant la pandémie : est-ce que la crise va donc mettre fin à ces préjugés ? La prochaine édition de l’enquête nous le dira !

Source : Axys Consultants



Vous voulez réagir ? Laissez-votre commentaire en remplissant le formulaire ci-dessous

Sur les mêmes sujets

Visuel principal de l'infographie Cybersécurité : protégez votre entreprise des ransomwares en formant vos salariés !
infographies RH

Cybersécurité : protégez votre entreprise des ransomwares en formant vos salariés !

Comme le montre bien l’infographie de Mailinblack, l’attaque informatique par ransomware est la principale cybermenace pour les entreprises en 2022. Elle repose sur une faille principale : la...

interviews Célia Lenormand

Mazars lance le blog New Firm Generation et s’adresse directement à la Gen Z

Mazars lance le blog New Firm Generation (NFG) destiné à la Gen Z. Célia Lenormand, Responsable Communication Marque Employeur de Mazars en France, nous en dit plus sur sa vocation et son positionnement.

L'inclusion numérique : un enjeu structurant pour les politiques RH
tribunes

L’inclusion numérique : un enjeu structurant pour les politiques RH

En France, selon l’INSEE*, 17% de la population de plus de 15 ans est en situation d’illectronisme. L’illectronisme se définit comme la difficulté, voire l’incapacité, à utiliser les appareils...

L’actu RH vous intéresse

Recevez chaque vendredi La News© du Média 100% RH

Notre prochain webinar

Et si on simplifiait (enfin) la vie des recruteurs ?

JEUDI 27 JANVIER DE 11:00 À 11:45