infographies RH

Quand les titres-restaurant se mettent à table

le 04 avril 2017
Infographie sur les titres-restaurant par Moneo Resto

Au menu de notre infographie aujourd’hui : le titre-restaurant, qui fêtera ses 50 ans en septembre prochain. Inséparable partenaire des pauses déjeuner, ce moyen de paiement en cours de digitalisation depuis 3 ans reste largement plébiscité par les salariés et pourtant… Connaissez-vous vraiment tous les avantages des titres-restaurant ? Pour répondre à cette question, Moneo Resto a interrogé les salariés pour cerner leur perception de cet indémodable succès.

 

Les titres-restaurant : des titres très convoités

Le titre-restaurant est perçu par 1 salarié sur 2 comme un élément à part entière de sa rémunération. Placé juste derrière la participation, l’intéressement et les RTT au palmarès des avantages sociaux préférés, il est également pour 47% des personnes interrogés un élément à prendre en compte lors de la recherche d’un emploi. Cerise sur le gâteau, 70% des salariés préfèrent conserver leurs titres-restaurant plutôt que de manger à la cantine. Vous avez dit triomphe ?

 

Le titre-restaurant, champion en titre de l’exonération de charges 

Le titre restaurant, tout le monde a l’impression de bien le connaître, et pourtant… Seul 1 salarié sur 4 sait qu’il n’est pas soumis à des cotisations sociales et seuls 39% des utilisateurs savent également qu’ils ne paient pas d’impôts sur leurs titres-restaurant. Ces atouts comptables et en termes d’image sont pourtant peu utilisés par les entreprises. Elles sont seulement 6,4 % à augmenter la valeur faciale de leurs titres-restaurant tous les ans (et 62% des entreprises n’augmentent la valeur faciale de leurs titres-restaurant que tous les 4 ans ou plus).

 

La reconnaissance du ventre encore mal exploitée

Quand on découvre par cette infographie que  55 % des salariés préfèrent une hausse de 1 euro de la valeur de leur titres-restaurant (soit 120 euros par an) à une hausse de salaire équivalente, on se dit qu’il y a pour les entreprises un potentiel d’économie et de négociation encore peu exploité.

Surtout quand on sait que les titres-restaurant coûtent moins cher qu’une hausse de salaire…

 

Source : Moneo Resto

Pour recevoir les derniers articles de Parlons RH par mail ou s’abonner à la newsletter



Adrien2017-11-16 11:32:42
Bonjour, Cela ne m'étonne pas, les titres restaurants restent toujours intéressants car comme vous le soulignez il y a la "reconnaissance du ventre". Après une entreprise restauration collective reste également une solution intéressante.

Vous voulez réagir ? Laissez-votre commentaire en remplissant le formulaire ci-dessous

Sur les mêmes sujets

infographie intérim France perceptions
infographies RH

L’intérim, une alternative de plus en plus séduisante aux yeux des français ?

Une étude, réalisée par le Groupe Partnaire avec l’institut Opinionway, révèle les enjeux et les perceptions de l’intérim en France. Retour sur l’infographie qui résume les...

recrutement demandes atypiques
actualités RH

Recrutement et guerre des talents : quelles sont les demandes atypiques des candidats et comment y répondre

Dans un contexte de recrutement tendu, quelles sont les demandes atypiques des candidats et comment les entreprises peuvent-elles y répondre ?

salaires-recrutement-conditions-travail
revues du web RH

Revue du web #414 : Salaires, recrutement et conditions de travail

L’actu RH cette semaine est secouée par la question de l’augmentation des salaires et du recrutement en période d’inflation et de grèves.

L’actu RH vous intéresse

Recevez chaque vendredi La News© du Média 100% RH