Blog

Toute l’actualité des RH et du Management

Smart Office : quand le bureau devient intelligent
5/5 (2 votes)

Smart Office : quand le bureau devient intelligent

# , ,

Les technologies digitales n’ont pas fini de changer le visage de l’entreprise et du travail, bien au contraire ! Certaines d’entre elles permettent d’améliorer significativement l’expérience collaborateur, et de renforcer ainsi indirectement la marque employeur : c’est le cas de presque toutes les innovations permettant de servir le concept de smart office. Réalisée par CoWork.io, cette infographie fait le point sur le « bureau intelligent ».  

 

Les Français et leur bureau : des attentes en hausse

Sachant que les salariés français travaillant dans un bureau y passent en moyenne 38 heures chaque semaine, comment s’étonner que ledit bureau ait un impact fort sur le travail, mais aussi sur un plan psychologique ?

Pour illustrer notre propos, un chiffre intéressera tout employeur déterminé à accroître l’attractivité de son entreprise : selon une étude de l’assureur Hiscox, sur laquelle s’appuie en partie cette infographie, l’espace de travail serait déterminant dans le choix de l’employeur pour 40 % des Français !

Par ailleurs, selon une étude de l’ESSEC de 2016, 93 % des jeunes actifs ne voudraient plus d’un bureau classique, et 73 % des salariés français privilégieraient les espaces de travail collaboratifs. Autre enseignement de la présente infographie, 1 salarié sur 2 serait prêt à dire au-revoir au bon vieil open-space généralisé au cours des années 90. Ces attentes nouvelles ne sont pas de l’ordre du caprice, mais reflètent plutôt, chez les salariés, un changement profond du rapport au travail.

 

Le Smart Office, en phase avec l’évolution du travail

Avant de changer les bureaux, c’est le travail lui-même que le digital a transformé, ainsi que la façon de l’exécuter. À titre d’exemple, l’usage généralisé d’Internet a rendu possible le fait d’exercer sa profession en dehors du bureau et la pratique du télétravail. Il n’est cependant pas question, pour l’heure, de voir le présentiel dans les locaux de l’entreprise disparaître entièrement, aussi le bureau doit-il désormais s’adapter à un collaborateur :

  • de plus en plus nomade : la mobilité au sein des locaux est devenue décisive pour un bon ressenti de l’expérience salarié. À titre d’exemple, organiser rapidement et facilement une réunion, et dans des conditions appropriées à la nature du travail à fournir, est devenu essentiel.
  • de plus en plus demandeur de collaboratif : les organisation privilégient désormais le travail en mode projet. La recherche de nouvelles idées nécessite de ne plus travailler seul, mais en collaboration quasi permanente. L’expansion des espaces de coworking témoigne de cette nouvelle donne.
  • de plus en plus soucieux de sa QVT : la qualité de vie au travail commence par un environnement professionnel agréable, mais également au service de la performance. La gestion des salles de réunion, la géolocalisation indoor ou la mise à disposition d’un réseau social interne ne rendent pas seulement la vie de bureau plus facile : ces éléments favorisent la productivité des salariés.

 

Les atouts des bureaux connectés, on le voit à travers cette infographie, ne concernent pas que les collaborateurs : ils servent également les intérêts de l’entreprise, qu’il s’agisse de la productivité et de l’engagement des équipes, du déploiement de la marque employeur ou, dans un domaine différent mais non négligeable en termes de RSE, de l’optimisation de la consommation énergétique.

 

Recevez les derniers articles de Parlons RH par mailInscrivez-vous à la newsletter Parlons RH

The following two tabs change content below.

Jean de LOŸS

Responsable éditorial - Concepteur-rédacteur chez Parlons RH
Jean sait dimensionner une prise de parole RH ou corporate grâce à des contenus à forte valeur ajoutée éditoriale ou créative. Il met à profit son expertise, acquise dans les meilleures agences de communication RH et dans la publicité, dans l’élaboration de tribunes, newsletters et messages impactants. Diplômé en langues, ce littéraire a effectué un second cycle en communication.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *