infographies RH

Télétravail : 93 % des collaborateurs veulent poursuivre après la crise

le 25 mai 2021
[PARLONS RH] infographie travailler-demain_Bodet-Software_Barometre-RHélétravail

Depuis la crise du Covid, les entreprises ont dû s’adapter pour que chaque collaborateur puisse continuer à travailler dans les meilleures conditions sanitaires possible. Les modalités de travail ont changé, propulsant le travail à distance comme alternative idéale au confinement et à ses aléas. Mais dans quelle mesure la façon de travailler a-t-elle réellement changé ? Le télétravail est-il la clé du travail post-Covid ? L’infographie réalisée par Infopro Digital Etudes pour Bodet Software et l’Usine Nouvelle nous en dit un peu plus sur le travail de demain.

Le télétravail comme solution idéale ?

Largement déployé depuis mars 2020, le télétravail s’est depuis implanté dans l’immense majorité des entreprises. Et il semble très apprécié.

  • 93 % des télétravailleurs souhaitent à l’avenir prolonger la pratique du télétravail, car celui-ci permet de gagner en autonomie, en responsabilité, ainsi qu’en efficacité. Le collaborateur en télétravail a ainsi la possibilité d’organiser lui-même son emploi du temps ;
  • 35 % souhaitent pouvoir télétravailler de manière flexible via un quota de jours par an. Cela permettrait aux collaborateurs de pouvoir travailler à distance à leur convenance tout en restant, la majorité du temps, présents en entreprise ;
  • Pour autant, 34 % souhaitent qu’il soit instauré de manière plus régulière, en ayant la possibilité de télétravailler quelques jours par semaine, de façon à travailler en hybride entre le travail à distance et le travail au bureau.

Le lieu de travail post-Covid remis en question

Si le télétravail semble être un mode d’organisation qui perdurera dans les années à venir, les open-spaces sont à revoir : 67 % des personnes interrogées déclarent préférer que leur retour en entreprise se fasse au sein d’un bureau fermé. Et pour cause, les espaces non fermés ne permettent plus désormais de respecter la totalité des normes sanitaires mises en place durant la pandémie.

Pour autant le travail à distance, ou en présentiel, disposent chacun d’avantages indispensables au bon épanouissement des collaborateurs.

Par exemple, le télétravail permet de :

  • se concentrer,
  • réaliser des tâches répétitives,
  • effectuer des suivis administratifs.

Tandis que le travail au bureau permet de :

  • maintenir le lien social,
  • travailler avec ses collègues,
  • passer des entretiens d’évaluations.

La solution pour l’organisation du « monde d’après » semble toute trouvée : l’association du télétravail pour l’efficacité et l’autonomie, et le travail au bureau pour garder un lien direct avec son entreprise.

Un rythme de travail à revoir

Le rythme de travail serait lui aussi à revoir. Les horaires classiques pourraient bien disparaître au profit d’horaires plus flexibles permettant d’avoir une certaine souplesse, pour les collaborateurs, dans la réalisation de leurs tâches quotidiennes. À ce titre :

  • 92 % jugent la flexibilité du temps de travail, indispensable ;
  • Sur le rythme de travail, 29 % désireraient passer à la semaine de 4 jours ;
  • 27 % préféreraient une totale liberté pour fractionner leur temps de travail chaque semaine.

Le travail en équipe est aussi remis en question. Pour 46 % des répondants, l’organisation de travail idéale serait au sein de mini-équipes évoluant dans le temps. Ce serait pour eux la forme collaborative la plus efficace. Cela permettrait d’optimiser la communication au sein de l’équipe, ainsi qu’avec la hiérarchie, favorisant le lien social qui a potentiellement été affaibli durant les trois confinements.

Cette infographie réalisée auprès de 1015 dirigeants, responsables RH et collaborateurs de tous secteurs d’activités en France permet s’appréhender l’organisation du travail post-Covid.

Le télétravail n’a jamais été un sujet aussi actuel, il est l’un des composants de l’avenir du travail qui va le plus évoluer (à 71 %), suivi par l’aménagement des espaces de travail (à 48 %), les rythmes de travail (à 42 %), le rapport à l’entreprise (à 39 %) ainsi que le travail d’équipe (à 39 %). Un retour en arrière n’est donc pas favorable et encore moins envisageable pour 61 % des personnes interrogées.

Infographie-travailler-demain_Bodet-Software_Barometre-RH

Source : Bodet Software


Vous voulez réagir ? Laissez-votre commentaire en remplissant le formulaire ci-dessous

Sur les mêmes sujets

Revue du web #501 : télétravail, management et QVCT
revues du web RH

Revue du web #501 : télétravail, management et QVCT

Cette semaine, le télétravail est à la une de la revue de web. À l’ère du travail hybride, qui permet aux employés d’alterner entre le travail au bureau et le télétravail, il est...

Managers : osons relever le défi de l'absentéisme
tribunes

Managers : osons relever le défi de l’absentéisme

En tant que manager, nous sommes aux avant-postes dans la prévention de l’absentéisme. Alors comment, à notre échelle, pouvons-nous agir sur l’absentéisme de nos équipes ?

Revue du web #499 : management, expérience candidat, soft skills
revues du web RH

Revue du web #499 : management, expérience candidat et soft skills

Le management est à la une de la revue de web. Un partenariat plus harmonieux et renouvelé entre les managers et les DRH est essentiel pour le bien de l’entreprise. L’expérience candidat...

L’actu RH vous intéresse

Recevez chaque vendredi La News© du Média 100% RH