infographies RH

Salaire, recrutement, valeurs… Ce qu’attendent réellement les jeunes du marché du travail

le 17 octobre 2023
Salaire, recrutement, valeurs… Ce qu'attendent réellement les jeunes du marché du travail

Les nouvelles générations font, peu à peu, leur entrée sur le marché du travail. Les professionnels RH s’interrogent sur leurs attentes, parfois nouvelles, et la manière dont les entreprises peuvent s’y adapter. Rémunération, évolution, formation ou encore engagement des entreprises, un récent sondage OpinionWay pour Le Parisien et McDonald’s, fait le point sur ce qu’attendent les 18-30 ans du marché de l’emploi.

Du processus de recrutement, à l’organisation du travail en passant par le management, la génération Z révolutionne les codes de l’entreprise. À peine eut-elle mis un pied dans la sphère professionnelle, que les experts RH se sont empressés de l’étudier. Comment la recruter ? Quels sont ses désirs d’évolution de carrière ? Qu’attend-elle des employeurs ? Autant de questions auxquelles tente de répondre le sondage réalisé par OpinionWay pour Le Parisien et McDonald’s, auprès de 1000 jeunes âgés de 18 à 30 ans.

Stabilité et promotion : les 18-30 ans sont gourmands, mais fidèles

Que ceux qui pensent que les jeunes ont tendance à passer d’une entreprise à une autre facilement se détrompent. En moyenne, les 18-30 ans s’imaginent rester neuf ans dans une entreprise. Plus étonnant encore, 30 % d’entre eux se verraient faire toute leur carrière au sein de la même structure, selon l’infographie qui résume les résultats du sondage. Pour Clotilde Combe, directrice adjointe au pôle Opinion de l’institut de sondage, ce chiffre est le résultat d’un contexte tendu. « C’est notamment très perceptible dans les catégories socioprofessionnelles populaires. Le contexte de polycrise joue énormément, car rester dans la même entreprise rassure. La stabilité redevient importante. »(1)

Un autre phénomène peut expliquer ces chiffres. Pour 62 % des jeunes interrogés, évoluer professionnellement signifie « changer de poste dans la même entreprise ». La possibilité d’évoluer en interne, plutôt que d’être obligé de changer d’entreprise pour espérer obtenir une promotion, semble alors être un bon levier de fidélisation des talents. D’autant plus, qu’en matière d’évolution et d’augmentation, les 18-30 sont plutôt gourmands. La majorité souhaite évoluer ou changer de poste après deux ans. Ils sont d’ailleurs 92 % à penser que l’entreprise doit participer activement au développement des compétences. Concernant le salaire, 40 % des jeunes espèrent une augmentation au bout d’un an d’ancienneté, 28 % au bout de deux ans. 13 % des sondés souhaitent même voir leur salaire revalorisé après seulement six mois dans l’entreprise.

Télétravail et entretiens en face-à-face : les préférences des jeunes en matière de recrutement

Si pour 60 % des 18-30 ans, le salaire reste le principal critère pour rejoindre une entreprise, il ne fait pas tout. La localisation géographique (40 %), l’ambiance de travail (39 %), le secteur d’activité (34 %) et l’organisation du travail (32 %) pèsent aussi dans la balance. À ce sujet, un jeune sur deux considère la possibilité de télétravailler importante, voire essentielle dans leur choix. « Il est à la fois incontournable, mais aussi secondaire. En fait, tout dépend des profils et de l’emploi. Certains souhaitent du présentiel pour comprendre l’environnement dans lequel ils évoluent désormais afin de connaître leurs collègues. Mais tout est une question d’équilibre et le besoin de télétravail grandit avec l’âge qui augmente », explique Clotilde Combe dans l’article accompagnant l’infographie sur Le Parisien.

Concernant le déroulement des entretiens, les 18-30 ans ont également leurs préférences. La majorité des jeunes (57 %) apprécient davantage les entretiens physiques, plutôt qu’à distance. Et de manière générale, les jeunes sont aussi ouverts aux nouveaux modes de recrutement tels que les mises en situation, les jeux sur les compétences et les CV vidéos.

Les jeunes attendent des entreprises qu’elles soient impliquées et engagées

La jeune génération se démarque des autres, notamment pour son fort engagement sur les questions sociétales et environnementales. Elle souhaite être alignée avec ses propres valeurs, même au travail. Il est donc naturel qu’elle attende des entreprises plus d’implication. Toujours selon l’infographie, les 18-30 ans vont être particulièrement attentifs aux actions mises en place en termes d’égalité professionnelle entre les hommes et les femmes (85 %), d’équilibre vie pro – vie perso (85 %), d’inclusion des personnes en situation de handicap (81 %) et de préservation de l’environnement (80 %).

D’un point de vue plus personnel, les jeunes souhaitent également que les entreprises leur offrent des avantages et des aides à plusieurs niveaux. 50 % des sondés désirent pouvoir aménager leurs horaires de travail et 39 % attendent une aide à la recherche de logement ou de voiture. Tandis que 33 % d’entre eux apprécieraient de bénéficier de solutions d’épargnes.

(1) Propos recueillis sur Le Parisien.

Salaire, recrutement, valeurs… Ce qu'attendent réellement les jeunes du marché du travail - infographie McDonalds et Le Parisien

Source : Le Parisien



Vous voulez réagir ? Laissez-votre commentaire en remplissant le formulaire ci-dessous

Sur les mêmes sujets

Revue du web #493 : RSE, QVCT et santé mentale
revues du web RH

Revue du web #493 : RSE, QVCT et santé mentale

Cette semaine, la RSE est à la une de la revue de web. Face à l’urgence climatique, les entreprises doivent agir. La QVCT et la santé mentale font aussi l’actualité.

Revue du web #491 : fête du travail, parité et recrutement
revues du web RH

Revue du web #491 : fête du travail, parité et recrutement

En cette semaine particulière, le 1er mai est à la une de la revue de web. Pourquoi le travail est-il fêté à cette date ? Pendant des siècles, le 1er mai célébrait l’amour. Le retour du printemps,...

Semaine de 4 jours quels impacts du concept sur les bureaux
webinars

[WEBINAR] Semaine de 4 jours : quels impacts du concept sur les bureaux ?

Flore Pradère, Directrice Recherche et Prospective Work Dynamics chez JLL sera l’invité de Manon Consul. Rendez-vous le 30 mai à 11h.

L’actu RH vous intéresse

Recevez chaque vendredi La News© du Média 100% RH