infographies RH

Reconversion : la majorité des femmes sont frustrées par leurs postes actuels

le 11 octobre 2022
reconversion-démission-femmes

Selon une étude menée par l’Ifop pour Garance&Moi, 57 % des femmes rêvent de reconversion professionnelle, que ce soit sous la forme d’un changement de métier, de secteur ou de statut professionnel. L’infographie qui résume cette enquête indique en outre que 7 femmes sur 10 sont insatisfaites de leur situation professionnelle. Elles sont aussi une majorité à déplorer une grande « frustration », quand il ne s’agit pas d’une situation de souffrance au travail.

La grande démission à la française (1) concernerait-elle principalement les femmes ? Si dans l’Hexagone, un quart des salariés envisagent de démissionner dans les deux prochaines années, ce sont 57 % des femmes qui envisagent une reconversion ; sous la forme d’un changement de secteur, de statut ou de métier. Comme nous l’apprend une étude réalisée par l’Ifop pour Garance&Moi, seules 24 % d’entre elles se déclarent satisfaites de leur situation professionnelle.

Frustration et ennui professionnel

Qu’est-ce qui les pousse à souhaiter quitter leur entreprise, pour changer de vie professionnelle ? D’abord une certaine frustration et un ennui professionnel, à 64 %. Selon l’infographie qui résume cette enquête, 38 % des femmes ne voient aucune possibilité d’évoluer, 36 % ne perçoivent pas de reconnaissance au travail. Par ailleurs, 27 % indiquent avoir le sentiment d’avoir fait le tour de leur poste, et 28 % ont l’impression de ne pas « exploiter à fond » tout leur potentiel et leurs compétences. Enfin, 17 % se sentent parfois « bridées dans leur activité », en raison de leur hiérarchie.

Souffrance au travail

La seconde raison qui donne envie aux femmes de démissionner et de se reconvertir est la souffrance au travail, à 50 %. Parmi elles, 33 % sont en situation de burn-out, 26 % font face à une charge de travail trop importante, et 6 % ont le sentiment d’évoluer dans une ambiance de travail « nocive ». En outre, selon l’étude Ifop x Garance&Moi, ce sont 56 % des femmes qui se déclarent stressées dans le cadre de leur travail.

Enfin, 43 % des femmes qui rêvent de reconversion évoquent comme raison principale un challenge personnel. Parmi elles, 28 % souhaitent se lancer dans un nouveau projet, et 26 % ont envie de se lancer un « défi personnel ».

Des freins subsistent à la reconversion

Pour autant, les freins à la reconversion des femmes sont multiples, et elles restent nombreuses à hésiter à tout plaquer. Les principales raisons qui les retiennent sont :

  • le « découragement et les craintes » sur l’avenir (45 %)    (2)
  • le manque d’inspiration (45 %),
  • et les contraintes financières et temporelles (42 %).    (3)

Enfin, 27 % des répondantes restent malgré tout « attachées à leur environnement de travail » actuel.

Les femmes rêvent d’un « épanouissement personnel et professionnel »

L’étude nous permet enfin d’apprendre ce que les femmes attendent d’une reconversion ; des réponses qui pourraient inspirer les RH désireux de retenir leurs collaboratrices :

  • un épanouissement à la fois personnel et professionnel (74 %) ;
  • davantage de responsabilités et de pouvoir de décision : de « l’empowerment » et du leadership (68 %) ;
  • de l’autonomie et de la flexibilité au travail (52 %).

Selon l’enquête de l’Ifop pour Garance&Moi, les femmes aspirent ainsi à plus de perspectives d’évolution, à grimper dans la hiérarchie, ou encore à avoir des horaires plus flexibles.

(1) 520 000 personnes ont démissionné chaque trimestre entre fin 2021 et début 2022.

(2) La peur de devoir repartir de zéro est citée en premier, suivie de la crainte de ne pas pouvoir retrouver un travail équivalent à celui qu’elles exercent actuellement.

(3) Un quart des sondées indiquent « ne pas pouvoir s’arrêter de travailler » pour reprendre une formation.

Source : Garance&Moi.



Vous voulez réagir ? Laissez-votre commentaire en remplissant le formulaire ci-dessous

Sur les mêmes sujets

Carole Grandjean : "Deux tiers des actifs envisagent une évolution professionnelle d’ici 2025"
Dossier Tendances RH 2024 Carole Grandjean

Carole Grandjean : « Deux tiers des actifs envisagent une évolution professionnelle d’ici 2025 »

Première invitée de notre dossier spécial dédié aux tendances RH de 2024, la ministre Carole Grandjean porte un regard neuf sur l’évolution professionnelle des actifs.

tribune PerformanSe : compétences contextuelles
tribunes

Faites la différence : optez pour les compétences contextuelles

Dans un monde en perpétuelles mutations, dues à l’évolution des technologies et des conditions environnementales, entraînant une obsolescence de plus en plus rapide des compétences, notamment...

jobboard
interviews Anne Le Bruchec

JobTeaser sera à RH en Seine : “Le jobboard moderne doit être capable de proposer une expérience candidat simple et engageante”

Anne Le Bruchec, DRH de JobTeaser depuis 3 ans, nous en dit plus sur les enjeux RH de demain et sur sa participation à « RH en Seine ».

L’actu RH vous intéresse

Recevez chaque vendredi La News© du Média 100% RH