actualités RH

Quel est le vrai visage de la pénibilité ?

le 01 juin 2015

 À l’heure où le gouvernement annonce un report de l’application du compte pénibilité au mois de juillet 2016, comment les médias illustrent-ils un dispositif complexe et peu sexy ? Si l’industrie et la construction sont les deux incontournables visages médiatiques de la pénibilité, zoomons aussi sur sa face cachée. Revue d’images et contre-point.

 

Pour illustrer les articles de presse sur le sujet du compte pénibilité, il y a ceux qui bottent en touche en proposant une photo de l’hémicycle de l’Assemblée nationale, des ministres Emmanuel Macron ou François Rebsamen, ou encore du Premier ministre Manuel Valls. Et puis il y a ceux qui prennent leur courage à deux mains et montrent des métiers et secteurs qui renvoient l’image d’un exercice pénible. Les grands gagnants du concours du métier le plus pénible sont clairement les professionnels de l’industrie et de la construction, et pour de bonnes raisons. Pourtant ce ne sont pas les seuls exposés à des facteurs de pénibilité, comme l’indique une étude de la Darès datant de décembre 2014 dans laquelle il est fort intéressant de se replonger.

 

L’industrie et la construction : les incontournables de la pénibilité

Voici quelques articles publiés de ces derniers jours :

 

Et n’est là qu’un échantillon car il y a bien d’autres médias (France Inter, La Nouvelle République, Le Progrès…) qui empruntent le même courant.

 

Ces autres métiers pénibles, loin des projecteurs

 

L’industrie et la construction ne sont pas sans raison mis en avant dans les médias, mais il est intéressant de zoomer sur d’autres facettes de la pénibilité moins exposées aux flashs des projecteurs.

D’après l’étude de la Darès publiée en décembre 2014, « la pénibilité concerne au premier chef les ouvriers, puis les employés de commerce et de services. Les secteurs les plus exposés sont la construction, l’industrie manufacturière, le secteur du traitement des déchets et l‘agriculture. Les salariés qui exercent des fonctions de production, d’installation, de manutention ou de nettoyage sont plus exposés que la moyenne ».

Parmi les oubliés de l’exposition médiatique, l’agriculture reste particulièrement dans l’ombre. Si sur les 39 % des salariés exposés à au moins trois catégories de facteurs de pénibilité, 66 % sont dans la construction et 56 % dans l’industrie manufacturière, ils sont aussi 52 % dans l’agriculture et dans le secteur de l’eau et de la gestion des déchets.

Quant au déséquilibre hommes-femmes, flagrant dans les images d’illustration, il demande à être mis en perspective. Si 46 % des hommes contre 31 % des femmes sont exposés à des facteurs de pénibilité au travail, « les différences d’exposition entre hommes et femmes s’expliquent (…) en partie par le fait que les hommes occupent des fonctions plus exposées aux facteurs de pénibilité » précise l’étude. Cet écart se réduit pour certains secteurs. Parmi les ouvriers non qualifiés des industries agro-alimentaires, 85 % des hommes sont exposés à au moins un facteur de pénibilité contre 77 % des femmes.

Autres métiers exposés à la pénibilité mais peu mis en avant dans les médias : 26 % des aides soignants sont exposés à des agents chimiques dangereux, 36 % des agents de services hospitaliers,  27 % des aides à domicile et aides ménagères et 54 % des coiffeurs et esthéticiens.

 

Crédit photo : © Fotolia.com

 

 Pour recevoir les derniers articles de Parlons RH par mail ou s’abonner à la newsletter


Par Barbara PASQUIER
Barbara accompagne les acteurs du développement du capital humain dans leurs stratégies éditoriales et digitales. Auparavant, elle a exercé le métier de journaliste sur les thématiques : emploi, éducation, droit social, financement de la formation, ingénierie pédagogique, protection sociale... Autres collaborations : le "Guide de la pige" (Entrecom) et l'ouvrage "Travailler et vivre en Allemagne" (Lextenso). En mode formation permanente, elle a suivi le certificat de compétences en droit social du Cnam de Paris, le mooc gestion de projet de Centrale Lille et le mooc digital RH.

Sur les mêmes sujets

revues du web RH

Revue du web #357 : pass sanitaire, travail hybride et déconnexion

Le pass sanitaire, obligatoire au travail à partir du 30 août, impose de nouvelles règles aux employeurs et salariés concernés ? Quelles seront-elles ?

Revue du web #355 Pass Sanitaire, Pénurie de main d’oeuvre et Dématérialisation
revues du web RH

Revue du web #355 : Pass sanitaire, Pénurie de main d’œuvre et Dématérialisation

L’approche d’une quatrième vague de covid revient mettre en tension les DRH. L’annonce d’une possible vaccination obligatoire pour les collaborateurs d’organisations recevant du public, soit...

[PARLONS RH] infographie - petite pensions de retraite en France
infographies RH

Retraite : un tiers des Français perçoivent moins de 1000 euros par mois !

L’ancien Premier Ministre, Édouard Philippe, avait confié le 11 mars 2020 aux députés Lionel Causse (LREM) et Nicolas Turquois (Modem) la mission d’établir un diagnostic précis sur la situation...

L’actu RH vous intéresse

Recevez chaque vendredi La News© du Média 100% RH