infographies RH

Prélèvement à la source : nécessaire pour 2/3 des dirigeants de PME-ETI, mais…

le 11 octobre 2016
Prélèvement à la source nécessaire pour 23 des dirigeants de PME-ETI, mais...

Comment est perçu le prélèvement de l’impôt à la source par les dirigeants de PME-ETI ? Nous en parlions dans notre revue du web #126 mi-septembre. Aujourd’hui, nous vous proposons  une infographie exclusivement consacrée au sujet. Il en ressort que les 2/3 des sondés considèrent que le prélèvement à la source « est nécessaire à la modernisation du système fiscal français ». Mais si, globalement, la réception de cette réforme crée deux camps parmi les dirigeants (51% y sont défavorables et 49% y sont favorables), une grande majorité d’entre eux regrette un manque d’implication de l’État dans sa mise en oeuvre. Publiée sur chefdentreprise.com, l’étude qui sert de base à cette infographie a été réalisée auprès de 301 dirigeants par Opinion Way du 22 août au 2 septembre dernier.

 

Finalement, on peut considérer que le camp du « non » à la réforme l’emporte largement chez les dirigeants, malgré un résultat global assez équilibré sur la question. Les avis exprimés vont de « très défavorable » à « très favorable » en passant par « plutôt favorable » et « plutôt défavorable ». C’est dans les avis tranchés qu’on trouve une plus grande hostilité au prélèvement à la source :

  • 19% y sont très défavorables ;
  •  seulement 9% y sont très favorables

 

Le prélèvement à la source bénéficie aux salariés, pas forcément aux entreprises

Les dirigeants de PME et ETI le pensent très majoritairement :

  • pour 65% d’entre eux, c’est une bonne chose pour les salariés ;
  • a contrario, seuls 29% pensent que c’est une bonne chose pour les entreprises.

Dans le détail, sur le versant « collaborateurs », on trouve :

  • un entrepreneur sur 5 pour estimer que le prélèvement à la source sera une « très bonne chose » pour les collaborateurs,
  • même si 45% y voient « plutôt une bonne chose ».
  • 19% pensent en revanche que les salariés seront plutôt perdants,
  • voire franchement lésés pour 16%.

L’impact de la réforme sur les entreprises est reçu bien plus négativement par les dirigeants :

  • seuls 4% la voient comme une très bonne chose pour l’entreprise ;
  • un quart la perçoit plutôt positivement.
  • 37% pensent qu’il s’agit plutôt d’une mauvaise chose ;
  • un gros tiers (34%) la désapprouvent totalement.

 

Des conséquences négatives sur les entreprises

78% des dirigeants interrogés anticipent des conséquences négatives, notamment sur la gestion administrative du prélèvement à la source pour 92% d’entre eux. Les autres sujets d’inquiétude du côté des dirigeants tiennent à la complexification technique des logiciels de paie que la réforme va engendrer (pour 88%) et au coût des charges de gestion : 82% des dirigeants interrogés s’en inquiètent.

Finalement, pour remédier à ces problèmes qui s’annoncent dans la gestion opérationnelle de la réforme, les dirigeants interrogés pointent du doigt un manque d’implication de l’État. 83% d’entre eux appréhendent la retenue à la source comme un transfert de responsabilité de l’État vers l’entreprise.

Donc assez logiquement ils sont :

  • 82% à considérer que l’État devrait leur fournir des aides techniques pour la mise en place du dispositif ;
  • et 81% à estimer que l’État devrait leur fournir également des aides financières pour sa mise en place.

 

 

 

Source : chefdentreprise.com

 

Pour recevoir les derniers articles de Parlons RH par mail ou s’abonner à la newsletter

 



Vous voulez réagir ? Laissez-votre commentaire en remplissant le formulaire ci-dessous

Sur les mêmes sujets

salaires-télétravail-surcharge
revues du web RH

Revue du web #411 : Télétravail, surcharge et salaires

Cette semaine, on parle de télétravail et de « paranoïa de la productivité », tandis que le salaire reste un levier d’attractivité.

webinars

[WEBINAR] Fonction Paie : quels enjeux, quelles évolutions, quelles solutions ?

[WEBINAR] Revue et corrigée grâce au digital, la fonction Paie devient un levier de compétitivité et de modernité pour la fonction RH.

Visuel de la tribune Contrôle Urssaf : les bonnes pratiques pour éviter le pire
tribunes

Contrôle Urssaf : les bonnes pratiques pour éviter le pire

Un contrôle Urssaf n’est jamais anodin pour une société. Pour éviter le pire, voici quelques conseils utiles.

L’actu RH vous intéresse

Recevez chaque vendredi La News© du Média 100% RH