infographies RH

Digital RH : les entreprises gagnent en maturité mais manquent de compétences en interne

le 07 juin 2022
Visuel de l'infographie Digital RH : les entreprises gagnent en maturité mais manquent de compétences en interne

Les RH ont gagné en « maturité digitale » en 2021, mais les entreprises s’inquiètent de l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée, selon une étude réalisée par Infropro Digital Etudes pour L’Usine Nouvelle et Sopra HR. L’infographie qui la résume permet aussi de constater que 41 % des organisations manquent de compétences en interne, ce qui constitue un frein important au déploiement du digital RH.

Dans un contexte où la crise du Covid et les difficultés de recrutement persistent, l’adoption des outils numériques par les RH a continué de progresser en 2021, selon le 5e « baromètre annuel sur la maturité des entreprises françaises en matière de transformation numérique des ressources humaines » de l’Usine Digitale et Sopra HR. Cette étude, réalisée par Infopro Digital Etudes, révèle ainsi que 39 % des DRH et des dirigeants évaluent le niveau de maturité de leur service RH comme « bon », soit 6 points de plus qu’en 2020.

Le digital, une opportunité pour la marque employeur et améliorer la fonction RH

L’infographie qui résume cette enquête nous permet notamment de connaître les domaines de l’organisation RH sur lesquels le digital a le plus d’impact, aux yeux des DRH :

  • Le déploiement du télétravail (86 %) ;
  • L’organisation du support aux collaborateurs (73 %) ;
  • Le suivi des salariés à distance (72 %) ;
  • L’organisation de la paie et du déclaratif (71 %) ;
  • Les nouvelles missions et compétences de la fonction RH (69 %) ;
  • La gouvernance de la sécurité des données du personnel (69 %).

Pour une majorité de DRH, les outils numériques représentent une opportunité pour optimiser la marque employeur (68 %, +31 points), se focaliser sur des « missions à forte valeur ajoutée »  (61%, +15 points), améliorer la performance de la fonction RH (61 %), et analyser les données RH « de manière pointue » (60 %).

Le digital est aussi perçu comme un levier pour « mieux connaître les attentes propres » à chaque collaborateur (44 %), pour améliorer la QVT (43 %), ainsi que pour transformer les métiers et adapter les compétences (38 %).

Le manque de compétences, principal frein au déploiement des outils

Selon l’infographie, les entreprises sont actuellement en train de déployer des outils collaboratifs (92 %), des solutions de dématérialisation RH (88 %), des réseaux sociaux d’entreprise (81 %), des portails RH en « self-service » (81 %), ainsi que des logiciels d’analytique (55 %). À noter que les projets de Digital Workplace (45 %) et de solutions numériques dédiées à l’engagement collaborateur (43 %) sont en baisse, « leur priorité ayant largement diminué », indique l’Usine Digitale. Enfin, restent des chantiers digitaux encore peu développés, tels que la RSE (43 %) et la QVT (39 %).

Il reste en outre des freins au déploiement des outils de « Digital RH » : il s’agit en particulier du manque de ressources ou de compétences en interne (41 %, +9 points),et  du manque de visibilité du retour sur investissement (29 %, +7 points). Viennent ensuite le manque de moyens financiers (26 %), les « contraintes » de cybersécurité (26 %), et une certaine « résistance culturelle » (24 %).

L’étude d’Infopro Digital Etudes pour l’Usine Digitale et Sopra HR nous apprend par ailleurs que l’usage accru du numérique par les RH s’accompagne aussi d’une « véritable inquiétude » chez les DRH concernant l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée (67 %, + 25 points), qui semble liée au déploiement du télétravail. Les autres risques (aux yeux des décideurs RH) liés aux outils digitaux concernent la cybersécurité (63 %), le manque de contact humain et la « déshumanisation » des process (62 %), ainsi que « l’exclusion de certaines populations » (58 %) en raison d’une fracture numérique persistante (1).

Enfin, les chefs d’entreprise ont été interrogés sur leurs projets d’investissements en matière de digital RH : 76 % considèrent qu’ils vont augmenter « à l’avenir », d’environ + 10 %.

(1) En la matière, ce chiffre grimpe à 80 % dans les très grandes entreprises (+ de 5 000 salariés).

Source : Sopra HR



Vous voulez réagir ? Laissez-votre commentaire en remplissant le formulaire ci-dessous

Sur les mêmes sujets

webinars

[WEBINAR] DRH : centre de coût ou centre de profit ? À vous de décider !

La gestion des RH est souvent vue comme un centre de coût, mais peut être transformée en un réel centre de profit pour votre organisation.

Visuel du 2e épisode de PASSION DRH, avec Nicolas Recapet du Groupe Talan
podcasts

[Podcast] PASSION DRH, épisode 2 : Nicolas Recapet, Groupe Talan

Dans ce 2e rendez-vous de PASSION DRH, nous partons à la rencontre de Nicolas Recapet, Directeur de l’Organisation et des Ressources Humaines du Groupe Talan. Du petit garçon élevé loin des grandes...

DRH-altérité
tribunes

DRH : l’altérité comme alternative

Le développement de l’altérité doit être LA mission du DRH : constituer une diversité de talents, mais aussi cultiver sa propre rareté.

L’actu RH vous intéresse

Recevez chaque vendredi La News© du Média 100% RH