Blog

Toute l’actualité des RH et du Management

Le télétravail à l'heure du Covid-19
© DR
[yasr_visitor_votes size="medium"]

Le télétravail, révélateur d’un management authentique

# , ,

Dans le cadre de la lutte contre le coronavirus, le recours au télétravail connaît un boom sans précédent. Baptiste Bénézet, co-fondateur de Teambakery, revient pour Parlons RH sur le défi inédit rencontré par les managers : continuer à animer son équipe dans des circonstances exceptionnelles.

 

Télétravail : la remise en cause des modes traditionnels de travail

La situation inédite que nous traversons en ce moment bouleverse nos façons de travailler. Nous ne sommes plus physiquement au même endroit et nous devons apprendre à maitriser les outils et les codes du télétravail en un temps record. Pourtant nous ne télétravaillons pas encore à proprement dit : nous travaillons à distance, en essayant pour l’instant de répliquer notre fonctionnement historique du bureau, mais depuis chez nous.

En effet, cette crise sanitaire et ses contraintes de confinement mettent fortement en pause nos projets ainsi que notre capacité à nous concentrer (pas évident de se créer un bureau au milieu du salon). La conséquence ? Malgré des heures passées en conf calls, peu de choses avancent et la perte de motivation commence à gagner du terrain. Bien plus, les objectifs annuels que nous venions de nous fixer en équipe – souvent gage d’alignement – sont déjà obsolètes.

Alors qu’ils sont les premiers concernés par les chantiers d’amélioration de l’expérience collaborateur, cette incertitude globale met la ou le manager face à un défi intéressant mais pas si inédit : comment continuer à animer son équipe alors qu’on a une visibilité très réduite sur le futur ?

 

Retrouver un cadre

Le choc du confinement et la mobilisation immédiate pour s’assurer que chacun soit en bonne santé (ainsi que ses proches) et dans les conditions (aussi bonnes que possible) pour travailler à distance ont naturellement créé un pic d’interactions. Nous avons tous passés nos premiers jours à la maison, rivés à nos téléphones et nos ordinateurs portables. Il semble alors rapidement nécessaire de sortir de cette phase de sur-communication pour retrouver un rythme plus “normal” ou du moins plus sain.

Un rendez-vous hebdomadaire pour l’équipe et un échange individuel entre manager et managé une fois par semaine deviennent le régime de croisière cible. À cette période si particulière doivent également être associés de nouveaux objectifs, idéalement fixés en équipe, à horizon de la quinzaine ou du mois. Ces derniers offrent à chacun une perspective atteignable dans un horizon de temps et une disponibilité finis. C’est bien la complémentarité entre rituels et mission de l’équipe qui forme un cadre sécurisant pour l’équipe.

 

Accepter le maillage entre vie professionnelle et vie personnelle

C’est sans doute enfoncer une porte ouverte que de rappeler que nous sommes des femmes et des hommes avant d’être des collègues, des managers ou des collaborateurs. Néanmoins le contexte actuel exacerbe notre part personnelle, souvent masquée derrière un costume ou une posture au bureau. En effet, depuis un mois, on s’invite dans nos salons, nos chambres et autre salle de bain à travers l’oeil de nos webcams, on capte les gazouillis de nos chères têtes blondes en fond sonore et nos tenues de travail sont sans doute un peu plus “confort” qu’à l’accoutumée.

Et pourtant, vous savez quoi ? On arrive à se comprendre, à imaginer des solutions originales, à faire avancer ce qui peut l’être. Comme si cette authenticité subie et acceptée par défaut constituait une forme de lâcher-prise dans nos relations professionnelles. On prend de facto plus facilement des nouvelles de l’autre et notre registre de communication devient sans filtre.

 

Faire confiance, en réponse à l’incertitude

La distance nous invite également à repenser certains mécanismes défaillants de notre management mais non traités par habitude ou manque de temps. Au bureau, le manque de visibilité que nous vivons actuellement engendrait à coup sûr des marathons de réunions, des bruits de couloirs et sans doute des successions d’ordres et de contre-ordres.

Le télétravail lui invite au temps long, celui de la prise de recul avant l’action. Cette configuration offre la liberté de réfléchir, de consulter, d’argumenter avant de délivrer une information autour de soi. Cette confiance entre collègues combinée à une communication plus fluide dotent l’équipe une excellente capacité d’adaptation.

 

Développer l’autonomie autour de soi

Le micro management n’a guère sa place dans le télétravail, sous peine de surmenage quasi instantané. Responsabiliser ses collègues autour des objectifs comme mentionné plus haut et les laisser organiser leurs tâches et leur temps de travail est sans doute la seule manière de progresser à distance. Pour qu’elle soit totalement efficace, cette autonomie doit être couplée avec un mode de communication asynchrone. Celle-ci consiste à construire des messages clairs et enrichis pour être intelligibles lorsque le receveur est dans les bonnes dispositions pour en prendre connaissance.

C’est un véritable changement d’organisation : c’est en effet le lecteur qui donne le tempo et non le rédacteur. Cette responsabilisation, associée à des rituels bien cadencés, contribue à une ambiance de travail apaisée.

 

Le management à distance, un véritable test

Pour finir, manager à distance est pour la plupart des managers une situation inédite. Utiliser ce contexte comme un laboratoire pour tester, repenser son approche est sans doute la meilleure position à adopter. Ce contexte met à l’épreuve notre capacité d’adaptation individuelle et collective. C’est aussi une période où l’on ne nous en voudra pas d’être innovant, de tester de nouvelles méthodes et de laisser vos collègues faire preuve de créativité : profitez-en et restez à l’écoute. Enfin, il est bon de se souvenir que le mot crise vient du grec krisis, qui signifie décision, jugement, voyons-y l’opportunité de conserver le meilleur de cette période avec nous quand viendra le moment de retourner au bureau, physique ou virtuel, avec nos collègues.

Recevez les derniers articles de Parlons RH par mailInscrivez-vous à la newsletter Parlons RH

Baptiste BÉNÉZET

co-fondateur Teambakery
La formation des managers est aujourd'hui encore très académique et en décalage complet avec le quotidien des équipes. Avec Teambakery, Baptiste Bénézet repense l'expérience collaborateur en proposant des rituels développant la cohésion et les réflexes entre collègues. Parmi leurs offres : des box thématiques livrés au bureau, un tableau de bord SaaS pour suivre les priorités de chacun, particulièrement utile pour les équipes à distance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *