Blog

Toute l’actualité des RH et du Management

Les impacts de la musique sur le cerveau et la performance
[yasr_visitor_votes size="medium"]

Les impacts de la musique sur le cerveau et la performance

# , ,

La musique ne se contente pas d’adoucir les mœurs. Qu’on aime simplement en écouter ou que l’on joue d’un instrument, elle possède des vertus étonnantes pour le développement de notre cerveau et de notre performance. Tour d’horizon de ces bienfaits en cadence, avec une infographie créée par Allegro Musique.

 

Quand le cerveau se modifie sous l’effet de la musique

Dans les années 90, le chercheur Hervé Platel, professeur de neuropsychologie de l’Inserm, a utilisé l’imagerie par résonance magnétique pour mettre en évidence les réseaux du cerveau impliqués dans la perception et la mémoire musicales.

Alors qu’on pensait encore que les deux hémisphères du cerveau jouaient un rôle complémentaire (le gauche intervenant dans la logique et le langage, le droit dans la partie artistique), il est apparu au chercheur que la musique engage le cerveau dans sa globalité, ne serait-ce qu’en sollicitant les deux hémisphères dans l’analyse des sons et des rythmes que nous entendons.

Aujourd’hui reconnu par l’ensemble des spécialistes, ce fait prend une dimension plus importante encore chez les musiciens.

Car jouer d’un instrument fait appel à de nombreuses fonctions cognitives ! À titre d’exemple, un pianiste mobilise ses facultés auditives, mais aussi visuelles pour lire la partition, et de proprioception pour placer et bouger ses doigts sur les touches. Il sollicite également son ressenti pour transmettre des émotions via son interprétation. Quant à sa concentration, elle est évidemment élevée pour intégrer conjointement tous ces signaux et garder le bon tempo.

La pratique régulière de la musique conduit ainsi à de véritables modifications sur le plan cérébral, dont les effets positifs les plus notables figurent dans la présente infographie.

 

Des bénéfices moteurs de performance dans le cadre professionnel

  • La concentration

Prenez-en bonne note, écouter ou jouer de la musique avant de se mettre à la tâche permet d’augmenter la concentration et l’attention pour une performance optimisée. Il est cependant recommandé d’écouter des morceaux instrumentaux et harmonieux pour vous mettre dans les meilleures dispositions intellectuelles.

 

  • La productivité

Plusieurs études ont démontré qu’écouter de la musique au travail rend les tâches répétitives moins contraignantes, et aide les salariés à être plus efficaces au quotidien. Une mélodie entraînante peut ainsi, par son effet positif sur le moral du travailleur, l’aider à accomplir les tâches routinières, y compris celles qui lui semblent ingrates. Petit bémol (!), ce sont les tâches manuelles ou ne nécessitant pas un effort intellectuel soutenu qui sont ici concernées.

 

  • La mémoire

Selon la chercheuse Laura Ferreri, docteure en psychologie cognitive, la musique a indiscutablement “un effet d’amélioration de la mémoire par la modulation de l’activité cérébrale préfrontale”. Des études récentes prouvent que la musique contribue à développer la mémoire sur le long terme, et tout particulièrement chez les jeunes enfants.

D’autres bénéfices en matière de soft skills ne sont pas à négliger pour l’entreprise, comme le développement de la sensibilité et de l’empathie : des vertus précieuses pour instaurer et préserver un climat de travail positif au sein des équipes.

 

La musique apparaît aujourd’hui aux spécialistes comme un outil de tout premier plan pour développer les capacités cognitives des individus. Les politiques, régulièrement sensibilisés à ce sujet, commencent à en prendre conscience, d’où les opérations conduites depuis quelques années par l’Education Nationale. L’utilisation de la musique dans le domaine médical a déjà prouvé son utilité. Elle semble appelée à gagner, dans les années à venir, une place prépondérante dans l’éducation et la formation. 

 

Source : Allegro Musique
Recevez les derniers articles de Parlons RH par mailInscrivez-vous à la newsletter Parlons RH

The following two tabs change content below.

Jean de LOŸS

Responsable éditorial - Concepteur-rédacteur chez Parlons RH
Jean sait dimensionner une prise de parole RH ou corporate grâce à des contenus à forte valeur ajoutée éditoriale ou créative. Il met à profit son expertise, acquise dans les meilleures agences de communication RH, B2B et dans la publicité, dans l’élaboration de tribunes, newsletters et messages impactants. Diplômé en langues, Jean est aussi doté d'un Master en communication.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *