Blog

Toute l’actualité des RH et du Management

Infographie baromètre Cegos 2017 formation continue
0/5 (0 votes)

La formation continue des salariés en 2017

# , , ,

A la veille d’une nouvelle réforme de la formation professionnelle (la précédente remonte à 2014), où en sont les DRH / responsables  formation et les salariés ? L’édition 2017 du baromètre Cegos, qui vient d’être publiée, dresse un tableau actualisé du sujet. Comment la précédente réforme est-elle perçue ? Comment évoluent les pratiques et les mentalités ? Quelles sont les modalités pédagogiques en vogue ? Où en est la digitalisation de la formation continue ? Quelques éléments de réponse en une infographie.

 

La réforme de la formation continue de 2014 a plutôt bonne presse

Selon l’étude Cegos, conduite en juillet 2017 auprès de 1129 salariés et 180 DRH/Responsables formation d’entreprises de plus de 50 salariés, la perception de la réforme est “globalement positive”. 57% des DRH/RF interrogés estiment que le droit à la formation est devenu plus simple, et près de la moitié jugent l’accès à la formation plus facile. Rappelons qu’en 2016 – sur un échantillon certes différent – le baromètre Management de la Formation ne trouvait qu’un peu plus d’un DRH/RF sur cinq pour considérer que la réforme leur avait simplifié la vie. Il est fort possible que le temps ait atténué ce ressenti, voire renversé la perception : une fois l’investissement organisationnel initial passé, la dimension “simplification” se manifeste pleinement.

Moins positif, le Compte personnel de formation (CPF) n’apparaît comme un “vrai levier de professionnalisation” qu’à 31% des DRH/RF. Un chiffre cohérent avec l’édition 2017 du même baromètre Management de la Formation, qui trouve un chiffre analogue (34% de réponses positives) sur une question un peu différente mais apparentée (la contribution du CPF à la politique formation des répondants).

Côté salariés, le CPF semble être en bonne voie d’appropriation. 70% des salariés déclarent connaître le dispositif, ce qui est cohérent avec les 67% donnés par l’étude BVA-Igas conduite en mai dernier à la demande de l’inspection générale des affaires sociales. En revanche, le pourcentage très élevé (62%) de salariés déclarant avoir ouvert leur CPF trahit sans doute la composition de l’échantillon (entreprises de plus de 50 salariés) : dans la réalité, seuls environ un quart des salariés ont créé leur compte.

 

Salariés et formation : l’école des fans

Sur le principe, la formation remporte un score digne d’une élection soviétique, ou de l’école des fans (références un peu datées, certes) : 99% d’entre eux “estiment qu’il est important de se former tout au long de sa vie professionnelle”. Question relativement peu clivante, on en conviendra. En revanche, ils ne sont plus que 27% à envisager de participer financièrement à leur propre formation, même si près des deux tiers accepteraient de se former hors temps de travail.

C’est que la formation continue reste perçue comme relevant, au moins en partie, de la responsabilité de l’entreprise. Une responsabilité partagée pour 65% des répondants, voire exclusive pour 31%. Seuls 4% des salariés estiment que se former ne tient qu’à eux et à eux seuls.

 

Modalités pédagogiques : le digital gagne du terrain

Pour ce qui est des méthodes de formation, le digital et le distanciel progressent, sans pour autant éclipser la dimension humaine. Le présentiel domine toujours : 72% des DRH/RF en ont mis en place dans leur entreprise. Mais le distanciel a été également utilisé dans 47% d’entre elles, et les formations mixtes (blended learning) dans 44%. La vidéo (60%) et les modules e-learning (51%) s’installent dans les usages.

Les salariés, de leur côté, plébiscitent le présentiel, les classes virtuelles et les formations mixtes. Ils se montrent surtout friands d’accompagnement individuel : c’est leur modalité préférée, ce qui révèle le besoin très fort d’une prestation personnalisée.

La digitalisation de l’offre de formation des entreprises à leurs salariés progresse : de 38% en moyenne aujourd’hui, elle devrait atteindre 56% des prestations proposées en 2020, selon les DRH/RF. Qui y voient de grands avantages tant en matière de coûts que d’efficacité, tandis que les salariés perçoivent davantage la fin du papier et l’usage du digital en session de formation.

Rendez-vous dans 3 ans pour vérifier ces prédictions !

 

Baromètre Cegos 2017 formation continue

Source : Cegos

Pour recevoir les derniers articles de Parlons RH par mail ou s’abonner à la newsletter

The following two tabs change content below.

Bertrand SERIEYX

Bertrand écrit depuis 1999 pour les entreprises et les institutions, sur les grands enjeux socio-économiques, les RH et la protection sociale. Auprès d'un organisme interprofessionnel nordiste, en freelance après 2010, puis au sein de Parlons RH, il s'attache à rendre accessibles des problématiques complexes sous tout format, du livre d'histoire au billet de blog. Bertrand est diplômé de l’IEP Paris et titulaire d’un Master II en histoire économique contemporaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *