Blog

Toute l’actualité des RH et du Management

Une digitalisation de la fonction RH à marche forcée ?

Une digitalisation de la fonction RH à marche forcée ?

# , ,

Quel DRH êtes-vous ? Les résultats du baromètre RH 2017 ont été dévoilés au mois d’avril. Réalisée par Bodet Software en partenariat avec l’Université Catholique de l’Ouest, la 10ème édition de l’étude permet de mieux comprendre comment le SIRH accompagne les entreprises dans leurs obligations légales et la transformation de leurs organisations.

 

Une Loi Travail qui change tout… ou presque

55 % des 302 professionnels RH qui ont participé au Baromètre, estiment que la Loi Travail a un impact important sur leur entreprise. Interrogés sur les aspects digitaux de la Loi, notamment le droit à la déconnexion et la dématérialisation de la paie, 79 % d’entre eux avouent pourtant ne pas avoir encore pris de mesures pour garantir le droit à la déconnexion qui est pourtant un des volets importants de la loi El Khomri, publiée en août 2016.
 
>> Téléchargez notre e-book sur la marque employeur
 

Une digitalisation de la fonction RH déjà en marche

Bien avant l’élection à la fonction suprême d’Emmanuel Macron et avant même la Loi dont il fut l’inspirateur, les directions des Ressources humaines par bien des aspects s’étaient déjà dotées d’outils digitaux dans les fonctions RH. C’est le cas de la paie pour laquelle 2 entreprises sur 3 sont équipées ou la gestion des temps digitalisés (respectivement 62,9 % et 62,3 %).

Cependant, un déficit est ressenti dans l’administration du personnel, l’évaluation des compétences ou la gestion de la formation, thèmes portés durant la campagne par l’actuel président de la République. Ainsi, les répondants désignent ces 3 processus RH comme prioritaires dans la digitalisation de leur activité dans les 5 ans à venir. Ils sont en effet seulement un tiers à utiliser des outils numériques pour les épauler dans ces tâches. On peut aussi citer le recrutement, la gestion de la masse salariale et la gestion des carrières dont respectivement 21,2 %, 19,9 % et 16,9 % des entreprises ont digitalisé leurs outils.

Ce besoin est motivé principalement par le gain de temps (28,8 %) et un meilleur partage des informations (28,1 %).

 

Des freins toujours présents

À la question, quel est le frein majeur à l’adoption des outils digitaux, le panel de professionnels RH répond par l’aisance inégale des collaborateurs vis-à-vis des nouvelles technologies (23,5 %), loin devant les craintes de défaillances techniques (7,3 %) ou la valeur juridique des documents (5,6 %).

La taille des entreprises est aussi une donnée importante au regard de la digitalisation, puisqu’elles sont par exemple 65 % à être digitalisées dans l’évaluation des compétences, pour les entreprises de 3 000 salariés contre 16 % pour les moins de 250 salariés.

 

Les enjeux de demain

Pour 52,1 % des répondants, améliorer les conditions de travail (mieux concilier bien-être au travail et performance) est un des 2 principaux enjeux de la fonction RH. Ils sont aussi 43,4 % à placer l’employabilité des salariés face aux transformations de l’entreprise comme un enjeu fort de la digitalisation de leur fonction.

Et comme pour démentir l’action politique, ils ne sont que 17,4 % à considérer la mise en place des nouvelles obligations légales (Loi El Khomri) comme un enjeu important. Une manière de rappeler la difficulté de transformer le fonctionnement des entreprises par le politique… à marche forcée ou en marchant.

 

baromètre 2017 de la fonction Ressources Humaines
 
New Call-to-action
 

Source : Baromètre RH Bodet Software

 

Pour recevoir les derniers articles de Parlons RH par mail ou s’abonner à la newsletter

The following two tabs change content below.

Thomas CHARDIN

Directeur Conseil chez Parlons RH
Thomas est expert des Ressources Humaines et du Marketing. Il accompagne les DRH et les prestataires RH dans l’intégration des médias sociaux dans leur stratégie de communication. Il est par ailleurs spécialiste des technologies dédiées au management des RH et de l’externalisation de la fonction RH. Thomas est diplômé du master 2 du CIFFOP et du magistère d’économie de la Sorbonne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *