Blog

Toute l’actualité des RH et du Management

markess by exaegis présente son étude en amont du salon solutions ressources humaines
5/5 (4 votes)

Solutions Ressources Humaines : la gestion des données RH au cœur des préoccupations

# , ,

Du 19 au 21 mars se tient la 25e édition du Salon Solutions Ressources Humaines à Paris. Mais avant de savoir ce que réservent les 350 exposants de cette manifestation tant attendue, faisons le point sur l’une des préoccupations phare de la fonction RH avec le cabinet Markess by exaegis : la gestion des données RH.

 

Gestion des données RH : un enjeu majeur

Alors que le Salon Solutions Ressources Humaines (SSRH) s’apprête à accueillir quelque 9 000 DRH, responsables formation, directeurs des systèmes d’information (DSI), dirigeants… lors de sa 25e édition qui se tiendra à la Porte de Versailles du 19 au 21 mars, l’organisateur Infopromotions a proposé en amont de l’événement de décrypter les priorités des professionnels RH avec le concours de Markess by exaegis.

C’est ainsi que le 23 janvier, dans les salons du cosy Sofitel Baltimore à Paris, le cabinet spécialiste dans l’analyse des marchés et des stratégies de transformation digitale des organisations est revenu par la voie d’Hélène Mouiche, Analyste Senior, sur les problématiques rencontrées par les DRH en matière de gestion des données RH et les enjeux associés.

De son enquête menée auprès des décideurs RH et SIRH, il en ressort que six processus RH sont jugés particulièrement critiques aux yeux des DRH :

  • le développement des compétences ;
  • l’évaluation et les performances des collaborateurs ;
  • la rémunération ;
  • la paie ;
  • le recrutement ;
  • les aspects de carrière et succession.

 

Etude Markess by exaegis 2018 sur la gestion des données RH

Source : Markess by exaegis

Pour 52 % des interrogés, la gestion des données RH dans ces domaines apparaît comme un enjeu majeur.

Et pour plusieurs raisons :

  • tout d’abord d’un point de vue légal et réglementaire puisque l’entrée en vigueur du RGPD en mai 2018 oblige les DRH à garantir la confidentialité et la sécurité des données.
  • Ensuite, sur le plan de l’efficacité, une meilleure gestion des informations leur permettrait d’optimiser leur processus notamment en termes de recrutement. Rappelons que les réseaux sociaux sont devenus une source incontournable des professionnels du sourcing qui intègrent ainsi de nouveaux formats de données. Cela permettrait aussi de mieux réaliser les états des lieux en matière de savoir-faire et de savoir-être et de proposer des postes plus adaptés aux collaborateurs en fonction de leurs attentes et des besoins.
  • Mais aussi pour des questions de fiabilité des services réalisés auprès des collaborateurs, ce qui sous-entend des enjeux en matière d’expérience collaborateur et de fidélisation.

 

Etude Markess by exaegis 2018 sur la proportion des DRH qui recourt à des solutions de gestion des données RH

Source : Markess by exaegis

 

La fonction RH, un partenaire stratégique au sein des entreprises

Derrière ces défis se cache ni plus ni moins que la valorisation de la fonction RH au sein des organisations. Et pour cause, pour rester ou ambitionner de devenir un partenaire stratégique, la DRH doit s’appuyer sur des données de qualité afin de réaliser des analyses pertinentes qui lui donneront une dimension prédictive. 80 % des décideurs considèrent par ailleurs que l’analytique est un sujet important, voire prioritaire pour leur fonction. Pour se faire, la fonction RH se doit de travailler sur des données mises à jour et surtout qui lui donneront une vision d’ensemble.

 

 

Or, aujourd’hui, de nombreux DRH traitent des données par silos, utilisant des solutions propres pour la paie d’un côté, le recrutement de l’autre ou encore la rémunération d’autre part. Seuls 28 % des DRH ont recours, en complément de leurs solutions RH, à des outils dédiés à la gestion des données RH. D’ici 2020, ce sont 47 % des DRH qui envisagent des investissements dans des solutions leur permettant de mieux gérer leurs données.

Mais avant le traitement des données, se pose tout de même la question de leur intégration, tâche qui peut se révéler chronophage et détourner les professionnels RH des missions à fortes valeurs ajoutées. Comme le précise Hélène Mouiche, cette contrainte est en partie solutionnée puisque les collaborateurs, avec la transformation digitale des entreprises, sont désormais mis à contribution. C’est le cas, entre autres, avec les outils en self-service comme la gestion des temps. Les collaborateurs portent alors la responsabilité de la justesse des données transmises. Le degré de confiance se doit donc d’être au beau fixe.

L’intelligence artificielle (IA) vient également à la rescousse des professionnels RH. Un tiers d’entre eux estime qu’il fera appel à l’IA pour automatiser la gestion de ses données RH. 48 % considèrent qu’elle est utile et 15% disent même qu’elle est indispensable à la fonction. D’après Hélène Mouiche, il faut s’attendre à son essor dans des proportions importantes d’ici 2020.

 

Comment les DRH vont-elles appréhender ces nouvelles technologies ? Comment en faire un usage efficient ? Pour faire le point sur le champ des possibles qu’offrent l’IA, mais également le Big Data, les outils analytiques ou encore le cloud pour la fonction RH, il ne reste plus qu’à attendre l’ouverture du SSRH, couplé au salon eLearning Expo. Lors de ce rendez-vous incontournable des ressources humaines et de la formation digitale, 350 exposants (préinscriptions en cours) présenteront leurs solutions et animeront des conférences ainsi que des ateliers sur les tendances fortes qui préoccupent les professionnels RH. Il est à noter que le nouveau service proposé par Infopromotions, Business Meeting, a permis de planifier en amont plus de 860 rendez-vous préfixés entre exposants et visiteurs, soit près de 4 rendez-vous en moyenne par exposant.

 

Ce qu’il fallait retenir :

  • Solutions Ressources Humaines et e-Learning Expo auront lieu du 19 au 21 mars 2019 à Paris Expo
  • La gestion des données est un enjeu majeur pour 52 % des DRH
  • 80 % des décideurs considèrent l’analytique comme un sujet important

 

Recevez les derniers articles de Parlons RH par mailInscrivez-vous à la newsletter Parlons RH

The following two tabs change content below.

Aurelya BILARD

Journaliste, Aurélya multiplie les expériences au sein de startups et pure players, avant de s’orienter vers le brand content en freelance. Après avoir traité de nombreux sujets dans les domaines du recrutement et de la formation pour le compte d’un jobboard, elle rejoint Parlons RH en tant que rédactrice RH. Diplômée d’une Licence d’Histoire à la Sorbonne, elle est aussi titulaire d’un Certificat de qualification aux métiers du journalisme (ESJ Paris).

2 Commentaires

  1. Fournier aude le 16 mars 2019

    Merci pour cet article à la fois synthétique et pertinent sur l’enjeu d’un meilleur pilotage des données RH au cœur des référentiels décisionnels des COMEX et CODG dans le privé comme dans le public. Un énorme travail d’urbanisation nous attend t il ne faut pas nous tromper au risque de prendre des années au lieu d’en gagner. C’est aussi un formidable levier de mobilisation des collaborateurs de la DRH (meilleure qualité de vie au travail et métiers revalorisés) comme de l’organisation (participation, outils collaboratif, sécurisation des données personnels, meilleur service reçu).

    • Aurelya BILARD le 18 mars 2019

      Bonjour Aude, merci pour votre message. En effet, la gestion des données RH est un enjeu majeur pour la fonction RH, mais également pour les collaborateurs, les managers et les dirigeants. A bientôt sur Parlons RH !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *