tribunes

Télétravail : quel impact sur l’attractivité des annonces d’emploi ?

le 20 avril 2022
Télétravail et recrutement

La crise du Covid-19 a bouleversé les organisations et a imposé un nouveau mode de travail accélérant ainsi un phénomène déjà en plein essor en France, le télétravail. Aujourd’hui, il existe de nombreuses études sur les attentes des salariés vis-à-vis de la poursuite du travail à distance dans leurs organisations. Cependant, nous avons encore peu de données sur son impact sur les performances de sourcing candidats. Selon l’APEC, les entreprises sous-estimeraient le frein lié à l’absence de possibilité de télétravail dans le recrutement.

Depuis quelques années, les difficultés de recrutement ne font que s’accroître. Cette problématique structurelle et récurrente semble atteindre un niveau inédit en 2022 : 57,9 % des projets d’embauche sont jugés « difficiles » par les employeurs selon une enquête annuelle de Pôle emploi, publiée début avril dernier. En cause ? Plus de 3 millions de projets de recrutement seraient prévus au cours de l’année soit 323 000 de plus qu’en 2021.

Ces difficultés touchent toutes les tailles d’entreprises « d’autant plus qu’en période de redémarrage économique, beaucoup d’entreprises recrutent en même temps », souligne Stéphane Ducatez, directeur du domaine études et performance chez Pôle Emploi.

Il est alors essentiel de se démarquer, de rendre ces offres plus attractives que celles de ses concurrents. Un premier levier d’attractivité identifié par la CESE dans son avis sur les tensions du marché du travail est, sans surprise, le salaire.

À ce levier viennent aussi se rajouter les conditions de travail, les avantages et notamment l’articulation des temps entre le travail et la vie personnelle qui constitue une préoccupation de plus en plus importante. Le recours au télétravail semble être alors une solution toute trouvée pour améliorer l’attractivité des offres en s’inscrivant dans une tendance de fond.

Le télétravail, un enjeu d’attractivité sous-estimé ?

C’est en tout cas ce qu’affirme une étude publiée par l’APEC début 2022 selon laquelle les entreprises sous-estimeraient le frein lié à l’absence de possibilité de télétravail dans le recrutement.

Les périodes de confinements successifs et le télétravail forcé ont permis aux salariés de se recentrer sur leurs besoins, leur propres attentes. Ils aspirent de manière générale à plus de souplesse et moins de pression générée par leurs engagements professionnels. Le télétravail devient alors un élément indiscutable et une condition sine qua non à toute nouvelle prise de poste.

Ce constat est également démontré dans une étude réalisée par MonitoHR en mars 2022, où l’on observe que les offres présentant un poste uniquement sur site sont beaucoup moins attractives que les offres mentionnant la possibilité de travailler à distance (télétravail total ou partiel). En effet, sur un échantillon de plus de 6 300 offres d’emploi analysées, 80% des offres n’ayant généré aucune candidature sont des offres localisées “sur site”.

D’autre part, sur les différents métiers analysés, le niveau de candidatures est entre 2 et 4 fois plus faible sur des offres sur site versus proposant du travail à distance.

Un frein ou un accélérateur d’attractivité ?

Si ne pas mentionner le télétravail est bien un frein dans le sourcing d’un candidat, sa mention n’offre en aucun cas la garantie d’une attractivité élevée et d’un sourcing réussi.

En effet, dans l’étude MonitoHR, si l’on constate une moyenne de candidatures plus importante sur les annonces mentionnant le télétravail, la part de ces offres parmi les plus performantes est faible, autour de 5% seulement.

Cela s’explique par le fait que de nombreux critères rentrent en compte dans la notion d’attractivité, parmi lesquels on retrouve la marque employeur, la notion de sens et de valeurs promues par l’entreprise, ainsi que d’autres variables plus conventionnelles comme la localisation ou encore les avantages en nature proposés.

Rendre une annonce la plus attractive possible est essentiel pour espérer sourcer rapidement un candidat de qualité. Il s’agit de trouver la bonne combinaison par rapport à son organisation mais également de s’assurer que cette combinaison est cohérente par rapport à celles proposées sur son marché. Par exemple, l’effet de la mention du télétravail sur mon annonce ne sera pas le même si tous mes concurrents le mentionnent également, ou bien si je suis le seul à le proposer. Cette comparaison est d’autant plus importante que la tension augmente et ce phénomène ne semble pas près de s’arrêter.

L’impact de la mention du télétravail sur l’attractivité des annonces est clair : c’est devenu un incontournable pour les candidats. Aujourd’hui, la mention du travail “sur site” dans une annonce nuit à sa performance, mais proposer du télétravail ne garantit  pas forcément une plus forte attractivité, c’est en fait la nouvelle norme. Alors, pour être plus attractif et générer des candidatures, pas de solution miracle, mais plutôt une bonne formule à adopter, un équilibre entre plusieurs critères liés par exemple à votre stratégie de multi-diffusion, au “marketing” de vos annonces et à votre positionnement par rapport à la concurrence.

.

Crédit photo : Shutterstock / Nattakorn_Maneerat



Vous voulez réagir ? Laissez-votre commentaire en remplissant le formulaire ci-dessous

Sur les mêmes sujets

salaries-aidants
infographies RH

Accompagner les salariés aidants : « un enjeu de RSE » pour l’entreprise

Les salariés aidants, dont le nombre ne fait que croître d’années en années, doivent être accompagnées par leurs employeurs : il s’agit d’un enjeu de RSE pour ces dernières,...

webinars

[WEBINAR] Talent Management : faites des enjeux humains des enjeux stratégiques dans votre entreprise

Dans ce webinar, Thomas Chardin recevra Thibault Vilon, cofondateur d’Elevo, pour parler de Talent management et des sujets People.

developpement-personnel
tribunes

Le développement personnel : un nouveau souffle pour votre stratégie de talent management

Le développement personnel est devenu un critère de poids dans le choix d’un employeur et un facteur majeur d’épanouissement au travail.

L’actu RH vous intéresse

Recevez chaque vendredi La News© du Média 100% RH