interviews

Salon Digital Workplace 2022 : aider les entreprises à utiliser les outils digitaux pour s’adapter au travail hybride

le 17 mars 2022

Le salon Digital Workplace se tiendra les 22, 23 et 24 mars prochains à Paris, Porte de Versailles. Grand-messe de l’innovation digitale RH, il réunira 41 exposants et experts, entre autres de la visioconférence, de l’intranet et des espaces de travail collaboratif. Céline Boittin, directrice des conférences, et Olivier Mikowski, responsable commercial d’Infopromotions, qui organise le salon, nous dévoilent les tendances 2022 de la Digital Workplace, qui seront au cœur des 35 tables rondes et ateliers de cet événement.

De quoi parlera la conférence inaugurale du salon Digital Workplace ?

Céline Boittin : Alors que le télétravail continue de se développer, les conférences et les ateliers qui émailleront ce salon porteront tout d’abord sur les nouveaux modes de travail hybrides. Comment repenser l’environnement de travail digital des collaborateurs, afin de soutenir ces modes de travail apparus il y a deux ans ? Tel sera le thème de la conférence inaugurale. 

La Covid a bouleversé l’organisation du travail dans les entreprises, tout comme les usages digitaux. Tout a été accéléré. Et les intranets, les outils collaboratifs ainsi que les digital workplaces, qui se sont fortement développés depuis 2020, sont le socle pour permettre cette transition vers le travail à distance et le travail hybride. 

Olivier Mikowski : La question qui se pose dorénavant aux entreprises est : comment renouveler les outils digitaux de communication et de collaboration ? Quelles nouvelles solutions pour mieux travailler, collaborer et s’informer ? Comment repenser leur stratégie digitale ? Et enfin, quelle place pour l’humain dans ces nouveaux modes de travail ?

Quels seront les autres sujets phares abordés lors de cette édition 2022 du salon ?

CB : D’autres conférences porteront sur l’accélération des outils digitaux internes, grâce au développement IT « no code » ou « codeless » : comment développer et offrir rapidement des espaces de communication / travail aux collaborateurs. Le sujet des intranets sera aussi de retour : ces outils, qui étaient perçus comme passés de mode ces dernières années, reviennent beaucoup dans le discours des exposants et les projets des entreprises. La refonte de ces systèmes, qui avaient été un peu mis de côté au profit de la Digital Workplace, est désormais au cœur des réflexions en matière d’innovation digitale RH.

Par ailleurs, le salon traitera aussi davantage du déploiement d’un intranet ou d’une Digital Workplace orientée métier ; pas seulement pour les salariés situés dans les bureaux, mais aussi pour ceux qui travaillent à l’extérieur (collaborateurs terrain, commerciaux, techniciens). Comment informer ces “frontline workers”, qui sont au devant des clients, et qui n’ont pas forcément d’ordinateurs fixes à leur disposition ? Quel espace de travail doit-on leur fournir ? Ce thème était déjà présent l’an dernier, mais l’on sent une demande encore plus importante en 2022 de la part des RH.

OM : D’autres ateliers et tables rondes porteront enfin sur des thèmes plus classiques, comme l’intégration des outils (visioconférence, vidéos, intranet, apps, espaces collaboratifs, messageries) dans un écosystème digital unifié, l’expérience collaborateur, l’appropriation des outils de Digital Workplace par les collaborateurs, et les évolutions à venir telles que l’utilisation de la data et de l’IA.

Quelles grandes tendances seront mises en lumière lors de l’édition 2022 du salon Digital Workplace ?

CB : Au niveau humain, il s’agit d’accompagner les nouveaux usages digitaux, mais aussi les collaborateurs dans la prise en main de ces outils et de ces nouveaux modes de travail. Les entreprises doivent repenser leur stratégie digitale, et mettre l’humain au cœur des nouveaux modes de travail, en faisant en sorte que l’outil ne le supplante pas. Dans ce cadre, la notion d’accompagnement du changement reste primordiale. 

Au niveau RH et Formation, la tendance qui sera la plus mise en lumière pendant le salon sera la communication interne. Un sujet qui est revenu sur le devant de la scène depuis les débuts de la pandémie. Il s’agit dès aujourd’hui, pour les DRH, de réfléchir aux façons de maintenir un lien avec les salariés (même à distance), de les rassurer, de les informer. L’enjeu est aussi d’entretenir un esprit d’équipe et une culture d’entreprise face au nouveau paradigme du travail hybride. Et les outils de Digital Workplace (logiciels collaboratifs, intranets à distance, réseaux sociaux d’entreprise) ont un rôle important à jouer dans ce cadre. Ils peuvent en effet être utilisés comme des liants, pour fédérer les équipes, partager l’information et préserver un sentiment d’appartenance.

Dans cette optique, la Digital Workplace permet de connecter l’ensemble des collaborateurs entre eux, et maintient la productivité de chacun, même à distance. Mais surtout, elle permet aussi l’échange de bonnes pratiques, ainsi que des discussions informelles : en interconnectant les collaborateurs, elle se met au service de l’efficacité collective. L’humain reste indispensable, et les outils de travail dont disposent aujourd’hui de plus en plus de salariés permettent ainsi de répondre à ces problématiques posées par le travail hybride. En 2022, la fonction RH a besoin de disposer d’outils qui permettent non seulement d’informer les salariés et de créer / entretenir un lien avec et entre eux, mais aussi de développer leur engagement. On parle beaucoup d’employee advocacy, et les outils de Digital Workplace peuvent aussi être utilisés au service de cette notion.

OM : L’expérience digitale collaborateur est une autre tendance de fond : comment offrir aux salariés un parcours digital personnalisé, mais aussi simplifié, quand ceux-ci ont à disposition beaucoup d’outils numériques en parallèle. L’idée étant de leur fournir les bons outils, ceux qui correspondront vraiment à leur métier et à leurs besoins, plutôt que de les noyer sous une profusion de logiciels ou de services digitaux. 

Enfin, plusieurs tables rondes aborderont la tendance au développement de nouvelles pratiques managériales : comment les outils de Digital Workplace tendent à faire des managers des leaders d’équipe, plus que des contrôleurs. Jusqu’à changer toute l’organisation : ces outils entraînent déjà un véritable changement culturel, avec des organisations beaucoup plus ouvertes, hybrides et collaboratives. L’un des enjeux majeurs étant de désiloter les entreprises, afin de les rendre plus transversales. Les RH devront s’impliquer davantage sur ce sujet, leur rôle étant primordial dans ce cadre.



Vous voulez réagir ? Laissez-votre commentaire en remplissant le formulaire ci-dessous

Sur les mêmes sujets

Visuel de la revue du web #407 : Quiet quitting, recrutement et IA
revues du web RH

Revue du web #407 : Quiet quitting, recrutement et IA

La tendance RH du moment ? Le quiet quitting. Les entreprises peinent à recruter des cadres. L’IA peut sembler une solution, mais à manier prudemment.

webinar-coaching-digital
webinars

[WEBINAR] Coaching digital : quels impacts pour quel ROI ?

Face aux bouleversements de l’organisation du travail, les entreprises ont déjà pu constater les atouts indispensables du coaching : meilleure efficacité opérationnelle de l’organisation,...

Visuel du 2e épisode de PASSION DRH, avec Nicolas Recapet du Groupe Talan
podcasts

[Podcast] PASSION DRH, épisode 2 : Nicolas Recapet, Groupe Talan

Dans ce 2e rendez-vous de PASSION DRH, nous partons à la rencontre de Nicolas Recapet, Directeur de l’Organisation et des Ressources Humaines du Groupe Talan. Du petit garçon élevé loin des grandes...

L’actu RH vous intéresse

Recevez chaque vendredi La News© du Média 100% RH