interviews

Salon Digital Workplace 2021 : aider les entreprises à choisir les solutions digitales adaptées à leur métier et à leurs collaborateurs

le 21 juillet 2021
Céline Boittin
  • Directrice des conférences du salon Digital Workplace
  • Lemon Business Information
  • Diplômée d’Audencia Nantes Ecole de Management

Le salon Digital Workplace se tiendra les 7, 8 et 9 septembre prochains à Paris, Porte de Versailles. Grand-messe de l’innovation digitale RH au service des entreprises et de leurs collaborateurs, il réunira, cette année, 50 exposants, experts entre autres de la visioconférence, de l’intranet ou encore de la mise en place d’espaces de travail collaboratif. Céline Boittin, directrice des conférences du salon, nous dévoile les tendances 2021 de la Digital Workplace et nous indique de quelle façon cet événement les rendra accessible à ses visiteurs. Rencontre.

La Digital Workplace, en quelques mots ?

C’est un concept qui peut, effectivement, paraître un peu flou. Dans les faits, la Digital Workplace est au cœur de nombreuses organisations puisqu’elle désigne l’ensemble des outils de travail et de communication digitaux permettant aux collaborateurs d’évoluer et d’interagir au sein de l’entreprise, que ceux-ci soient sur site ou à distance.

La Digital Workplace a, par exemple, été une réponse très efficace à la crise sanitaire. Elle a notamment permis à de nombreuses entreprises de mettre en place rapidement une organisation à 100% en télétravail, puis de basculer petit à petit vers un mode de collaboration hybride.

Quels sont les bénéfices de la Digital Workplace pour l’entreprise ?

La Digital Workplace permet, tout d’abord, de connecter l’ensemble des collaborateurs entre eux, même lorsque ceux-ci sont contraints de travailler à distance. L’enjeu RH est fondamental puisqu’il s’agit de maintenir le lien, même – et je dirais presque « surtout » – pendant les périodes d’isolement forcé que nous avons connues.

Elle maintient, ensuite, la productivité de l’entreprise en permettant aux salariés de travailler à distance. Cela paraît évident aujourd’hui. Ca ne l’était pas il y a deux ans. Les entreprises qui avaient déployé une Digital Workplace en amont de la crise sanitaire ont d’ailleurs traversé cette période de façon plus sereine que les autres. C’est le cas, par exemple, d’Engie ou de Renault : les deux entités ont pu basculer facilement dans le 100% télétravail grâce au développement d’outils de Digital Workplace, en amont.

Troisième objectif, et non des moindres : la Digital Workplace permet l’échange de bonnes pratiques. En interconnectant les collaborateurs, elle se met au service de l’efficacité collective.

Enfin, je dirais qu’elle est, également, un moyen d’attirer et de retenir les talents. Offrir des outils de travail modernes et efficaces permettant entre autres de travailler à distance est devenu incontournable pour toute entreprise qui souhaite recruter et fidéliser ses salariés.

Pouvez-vous nous citer quelques solutions emblématiques de la Digital Workplace en 2021 ?

Les solutions de web conférence sont inévitables. Tout le monde les utilise aujourd’hui et je ne vois pas comment nous pourrions nous en passer à l’avenir.

Intranet et réseaux sociaux d’entreprises sont, également, indispensables pour maintenir le lien entre – et avec – les salariés.

Quels sujets phare seront traités lors des tables rondes du salon Digital Workplace de septembre 2021 ?

De manière générale, l’objectif du salon Digital Workplace est d’aider les entreprises à choisir les solutions les plus adaptées à leur organisation et d’envisager, avec elles, comment bien intégrer l’ensemble de leurs outils.

Parmi les questions auxquelles nos tables rondes répondront : « comment les organisations peuvent-elles tirer le meilleur parti du travail collaboratif ? », ou encore « quelles solutions utiliser pour informer et engager les collaborateurs ? ».

Nous nous demanderons également comment relever les défis managériaux inhérents au développement des nouveaux modes de travail. Le rôle du manager est prépondérant dans la mise en place réussie du travail hybride, par exemple. Pourtant, il est compliqué pour un chef de pôle ou d’équipe d’adapter sa posture à ces nouveaux modes de collaboration. La question à laquelle nous nous répondrons est donc : comment faire évoluer les modes de management dans un univers collaboratif en mouvement ?

La personnalisation de l’environnement de travail ainsi que la mise en place d’une expérience digitale simplifiée des collaborateurs seront, également, au cœur des thématiques abordées. Jusqu’où aller dans la personnalisation ? Comment offrir une expérience digitale conciliant productivité et bien-être ?

Nous évoquerons, en parallèle, des sujets plus classiques. Parmi eux : « quelle stratégie adopter pour déployer une Digital Workplace en 2021 ? »… ou encore « quelles sont les bonnes pratiques à adopter et comment répondre aux attentes des collaborateurs ? ».

Les populations dites « sans clavier » ne seront pas oubliées. Nous étudierons quelles solutions leur offrir pour qu’elles puissent, elles aussi, travailler à distance.

En d’autres termes, les questions ne manquent pas. Nous les traiterons toutes avec passion et vif intérêt grâce aux nombreux experts présents durant ces deux jours et demi de salon.

Quelles grandes tendances seront mises en lumière lors de l’édition 2021 du salon Digital Workplace ?

Première tendance de fond : la mise en place technique simplifiée de la Digital Workplace grâce à un développement IT « no code » ou « codeless ». Le déploiement d’un intranet ou d’une Digital Workplace dans son ensemble est beaucoup plus simple et rapide aujourd’hui qu’il y a encore quelques années.

L’utilisation de la data, ensuite, car elle permet de bâtir un écosystème digital correspondant aux usages et aux attentes des collaborateurs.

En dernier lieu, je citerai l’intelligence artificielle avec le déploiement, notamment, de chatbots dans de nombreuses entreprises. Si cet outil reste encore aride car trop automatisé, il est au cœur des tendances fortes du secteur.  

En résumé, « codeless », data et IA constituent le combo gagnant cette année 2021.

Une astuce pour intégrer intelligemment et durablement une Digital Workplace dans l’entreprise ?

L’offre de services est pléthorique. L’écueil à éviter est de se doter d’un volume trop important de solutions parmi lesquelles le salarié risque de se perdre.

Il est fondamental, également, de partir du collaborateur, de ses attentes, de son métier pour choisir un outil…. et non l’inverse. 

C’est toute la raison d’être de Digital Workplace : proposer un salon dont l’objectif est d’aider les entreprises à choisir les solutions les plus adaptées à leur métier, à leurs collaborateurs et à leur organisation.

Demandez votre badge pour assister au salon Digital Workplace (7, 8 et 9 septembre)

Crédit photo : Infopromotions



Vous voulez réagir ? Laissez-votre commentaire en remplissant le formulaire ci-dessous

Sur les mêmes sujets

Expérience collaborateur : « les DRH ne peuvent pas porter ce sujet seuls »
interviews Thomas Cornet

Expérience collaborateur : « les DRH ne peuvent pas porter ce sujet seuls »

L’expérience collaborateur se démocratise. Pour Thomas Cornet, CEO de Wittyfit, les DRH doivent porter ce sujet, mais pas seuls.

webinars

[WEBINAR] Accompagner la parentalité en entreprise : l’atout indispensable d’une politique RH engageante, inclusive et attractive

Dans ce webinar, Thomas Chardin recevra Isabelle Hérault, DRH des Petits Chaperons Rouges pour parler de la parentalité en entreprise.

competences-CV
tribunes

Recrutement et expérience candidat : comment dépasser le CV grâce aux compétences

Plutôt que de se baser sur le CV, les entreprises gagneraient à évaluer les compétences lors de tests et de mises en situation.

L’actu RH vous intéresse

Recevez chaque vendredi La News© du Média 100% RH