infographies RH

QVT : la guerre de la température au bureau est déclarée !

le 24 novembre 2015
80% des personnes sont insatisfaites de la température au bureau.

L’hiver s’installe doucement dans la nuit et, en attendant que la neige soit reine à son tour, le sempiternel débat autour de la température idéale au bureau refait surface. Si les femmes et les hommes ne parviennent pas toujours à s’accorder sur cette question de QVT, selon l’infographie proposée par le spécialiste britannique de la location de génie climatique Andrews Sykes Group, une chose est certaine : la température des locaux affecte la productivité de tous.

 

Femmes/hommes : la guerre froide

 

La température dans les locaux semble générer une insatisfaction générale : 80% des salariés se plaignent qu’il fait soit trop chaud, soit trop froid. Hélas, femmes et hommes ne sont pas égaux face aux températures dans les bureaux :

  • ouvrir son gilet, mettre un pull, ouvrir la fenêtre ou modifier le thermostat du radiateur : les hommes passent en moyenne un peu plus de 6 minutes par jour à réajuster la température (soit plus d’une demi-heure par semaine !) tandis que les femmes passent encore davantage de temps (8 minutes par jour en moyenne) à faire de même ;
  • en été, dans des bureaux perçus comme trop chauds, les hommes souffrent moins de la chaleur que les femmes qui, pour plus d’un tiers, iront jusqu’à se munir de leur propre ventilateur pour tenter de se rafraîchir ;
  • en hiver, les femmes sont deux fois plus nombreuses que les hommes à ressentir le froid. Pour 69% d’entre elles, l’ajout d’une couche de vêtement supplémentaire est nécessaire pour conserver leur chaleur corporelle (contre 44% chez les hommes).

 

 

L’impact de la température sur la vie de bureau

 

Outre les éventuels conflits entre salariés, les différences de température engendrent surtout une baisse de productivité au sein des équipes :

  • au-delà de 33°C, la productivité tombe à 85% ;
  • 16°C est communément perçu comme la température minimum acceptable pour travailler (13°C s’il s’agit d’un travail physique). En-dessous, la productivité commence à décliner dangereusement ;
  • la température idéale se situerait donc entre 20°C et 25°C selon le type d’activité, mais aussi en fonction de différents facteurs environnementaux tels que la vélocité de l’air et le taux d’humidité ;
  • autre détail intéressant, les salles de réunion de l’entreprise Facebook sont maintenues à 15°C. S’agit-il d’une volonté de monsieur Zuckerberg pour encourager les réunions à être les plus courtes et efficaces possibles ?

S’il n’est pas simple de trouver un compromis durable sur la question de la température au bureau, il est au moins nécessaire d’accorder aux collaborateurs des options qui leur permettront de s’y sentir bien, sous peine de jeter un froid sur l’entreprise, voire de geler la performance des équipes !

 

Infographie sur la température idéale dans les bureaux

Source : Andrews Air Conditioning

 

Pour recevoir les derniers articles de Parlons RH par mail ou s’abonner à la newsletter


QVT

Vous voulez réagir ? Laissez-votre commentaire en remplissant le formulaire ci-dessous

Sur les mêmes sujets

canicule-travail
revues du web RH

Revue du web #403 : canicule, recrutement et RSE

En temps de canicule, la responsabilité de l’employeur se pose. La pénurie de main d’oeuvre reste plus que jamais problématique.

infographies RH

Détresse psychologique : trois fois plus de burn-out qu’avant la pandémie

Empreinte Humaine fait état d’un état de santé mental « dégradé » chez les salariés : 41 % sont en détresse psychologique, 34 % en burn-out.

Visuel de la revue du web #402 : QVT, recrutement et diversité
revues du web RH

Revue du web #402 : QVT, recrutement et diversité

L’étude QVT d’Empreinte Humaine vient de sortir. Notre revue du web s’intéresse aussi aux mad skills, et à une enquête sur la diversité.

L’actu RH vous intéresse

Recevez chaque vendredi La News© du Média 100% RH