tribunes

Santé mentale : il est temps de lever les tabous au sein des entreprises

le 04 juillet 2024
Santé mentale : il faut lever les tabous au sein des entreprises !

La santé mentale est un enjeu majeur de notre époque. Pourtant, elle reste un sujet tabou dans notre société, et particulièrement dans les entreprises. Il est temps pour les organisations de se saisir de cette problématique car les troubles psychologiques sont la première cause d’arrêt de travail de longue durée en 2023 selon le Datascope AXA Observatoire de la vie en entreprise. Pourquoi et comment agir ?

La santé mentale, selon l’OMS, est un état de bien-être permettant à une personne de réaliser ses capacités, de faire face aux stress de la vie, de travailler de manière productive et de contribuer à sa communauté. Cela ne signifie pas seulement l’absence de troubles psychologiques, mais aussi la capacité à gérer les défis quotidiens avec résilience.

Les crises sanitaires, économiques et politiques ont fragilisé la santé mentale des Français. La pandémie de COVID-19 a exacerbé les troubles psychiques : selon l’OMS, 1 Français sur 5 en souffre et 23% montrent des signes d’un état anxieux (CoviPrev, septembre 2023) et ce chiffre ne cesse de croître.

Ces crises ont bouleversé les repères, les valeurs et le sens de la vie, affectant profondément la santé mentale des individus, en particulier dans le contexte du travail. Confrontés à une incertitude permanente, les collaborateurs ressentent une anxiété accrue, qui se manifeste par divers troubles psychologiques.

Les évolutions profondes du monde du travail, comme le télétravail, l’impact de l’intelligence artificielle et la transition numérique, impactent de manière durable les entreprises. Le télétravail peut renforcer l’isolement, la sédentarité et certains comportements addictifs. L’IA crée de nombreuses incertitudes, tant au niveau des métiers que des compétences qui peuvent déstabiliser les collaborateurs. Ce sont des changements structurels qui génèrent de l’anxiété et nécessitent un accompagnement.

Les troubles psychologiques, 1ère cause d’arrêt de longue durée en 20231 : il est temps de lever les tabous pour mieux agir

Les problématiques de la santé mentale sont larges. Elles incluent le stress, l’anxiété, la dépression, ainsi que des troubles plus graves comme la bipolarité et la schizophrénie. Certains troubles sont passagers et gérables, tandis que d’autres nécessitent un accompagnement professionnel. Il est crucial de savoir distinguer les niveaux de gravité et de chercher de l’aide au bon moment.

En entreprise, la santé mentale reste un sujet tabou. Beaucoup préfèrent affronter leurs problèmes seuls par crainte d’être perçus comme faibles ou peu fiables et d’être pénalisés dans leur carrière. Ces stéréotypes, sans compter les préjugés encore présents, empêchent les personnes de chercher de l’aide, augmentent le sentiment de honte et peuvent entraîner des troubles psychologiques plus graves.

Les pratiques managériales jouent un rôle clé dans la gestion de la santé mentale. Souvent, les discussions sur ce sujet se limitent aux risques psychosociaux, créant une connotation négative et dissuadant les employés d’en parler. Pourtant, une culture d’entreprise ouverte, où les émotions et les difficultés peuvent être exprimées sans crainte, est essentielle.

Les entreprises ont le devoir et le pouvoir d’agir ! 

La santé mentale est un enjeu sociétal majeur qui nécessite une meilleure compréhension et une prise en charge proactive, tant au niveau individuel qu’organisationnel.

Les entreprises n’ont plus le choix : elles doivent s’impliquer activement dans la gestion de la santé mentale de leurs collaborateurs, pour plusieurs raisons. Premièrement, une santé mentale dégradée augmente l’absentéisme et impacte la  productivité des équipes. Les statistiques montrent une augmentation notable des arrêts de travail de longue durée pour des troubles psychologiques.

Un mal-être généralisé peut aussi nuire à la réputation et à la marque employeur. Dans un monde où les informations circulent rapidement, les témoignages de souffrance peuvent se propager sur les réseaux sociaux, ternissant l’image de l’entreprise.

Enfin, il y a surtout une obligation légale pour les employeurs de protéger la santé physique et mentale de leurs collaborateurs. Cette responsabilité est d’autant plus complexe dans des environnements de travail hybrides, où le télétravail est devenu courant. Les employeurs doivent s’assurer que les conditions de travail à domicile ne nuisent pas à la santé mentale des employés, ce qui complexifie leur tâche.

La prévention pour tous : le levier d’action numéro 1

Les entreprises doivent adopter une approche proactive en matière de santé mentale. Il faut mettre en place des protocoles de prévention solides. Former et sensibiliser tous les collaborateurs est essentiel. Les managers sont en première ligne pour détecter et gérer les signes de détresse mentale. Ces managers, pris entre les exigences de l’entreprise et les besoins des équipes, doivent être équipés pour gérer ces situations.

Les ressources humaines, les représentants du personnel, les psychologues du travail et la médecine du travail doivent également être particulièrement impliqués. Des dispositifs innovants comme les Premiers Secours en Santé Mentale (PSSM) offrent des clés pour affronter ces défis.

Les collaborateurs doivent aussi être sensibilisés à la santé mentale, pour eux-mêmes et pour les autres. Des programmes spécialisés peuvent les aider à mettre des mots sur leurs maux et à orienter les personnes vers les dispositifs de soutien appropriés. La crainte de stigmatisation ne doit plus être un frein.

Pour les personnes déjà en situation de fragilité, des dispositifs d’accompagnement spécifiques sont nécessaires. Que ce soit pour soutenir les aidants familiaux, faciliter le retour au travail après une longue absence pour maladie, ou gérer les conséquences d’un burn-out, ces dispositifs doivent être accessibles et promus activement. Mais il ne suffit pas de les mettre en place. Il faut aussi en faire la promotion pour qu’ils soient utilisés efficacement.

Et parce qu’il faut agir concrètement, nous avons développé « L’Odyssée de la santé mentale« , un programme de sensibilisation d’une heure pour tous les collaborateurs. L’objectif est de comprendre ce qu’est la santé mentale, faire tomber les peurs et la méconnaissance, orienter les personnes à rechercher de l’aide, comme consulter un médecin ou un psychologue ou utiliser les ressources disponibles en entreprise. Développé avec un médecin psychiatre, ce programme utilise la métaphore du voyage pour illustrer les variations de notre santé mentale au cours de la vie. Nous expliquons de manière simple et imagée des concepts complexes pour aider chacun à gérer sa santé mentale de manière positive.

Crédit photo : Shutterstock / fizkes

  1. Datascope AXA Observatoire de la vie en entreprise ↩︎


Vous voulez réagir ? Laissez-votre commentaire en remplissant le formulaire ci-dessous

Sur les mêmes sujets

Revue du web #501 : télétravail, management et QVCT
revues du web RH

Revue du web #501 : télétravail, management et QVCT

Cette semaine, le télétravail est à la une de la revue de web. À l’ère du travail hybride, qui permet aux employés d’alterner entre le travail au bureau et le télétravail, il est...

Revue du web #498 : QVCT, Gen Z et emploi des seniors
revues du web RH

Revue du web #498 : QVCT, Gen Z et emploi des seniors

Cette semaine, la QVCT est à la une de la revue de web. Du 17 au 21 juin 2024 se tenait la 21e semaine de la qualité de vie et des conditions de travail sur le thème « Anticiper le travail de demain...

nouveaux défis de l'engagement collaborateur
webinars

[WEBINAR] Les nouveaux défis de l’engagement collaborateur : tendances, enjeux et solutions

Lors de ce webinar, découvrez comment créer un environnement propice à l’implication de vos collaborateurs.

L’actu RH vous intéresse

Recevez chaque vendredi La News© du Média 100% RH