tribunes

Miser sur l’agilité des effectifs (“Workforce agility”) pour assurer l’avenir des entreprises françaises

le 03 juin 2024
Miser sur l'agilité des effectifs pour assurer l'avenir des entreprises

Les entreprises françaises font face à un défi majeur : le décalage entre les compétences actuelles des collaborateurs et les besoins en constante évolution. Pour prospérer dans ce contexte, l’agilité des effectifs s’impose comme une solution essentielle. Pourquoi l’investissement dans l’agilité des collaborateurs est la clé du succès futur et comment cela peut transformer les défis en opportunités ?

Le monde du travail évolue rapidement. Le fossé des compétences se creuse, les attentes des collaborateurs ne sont pas alignées sur les objectifs de l’entreprise, et les effectifs peinent à atteindre le niveau de performance attendu. Ces problèmes persistants ont un impact considérable sur les entreprises à travers le monde, coûtant des millions d’euros en revenus non réalisés. Dans ce contexte, l’agilité en entreprise n’est plus une option, mais une nécessité vitale pour assurer l’innovation, la compétitivité et la pérennité des organisations.

L’agilité en entreprise, indispensable pour évoluer dans un environnement en perpétuel changement

Les entreprises sont confrontées à un déficit de préparation des effectifs, résultant d’un écart croissant entre le rythme effréné du changement – dû à l’innovation, la mondialisation, les bouleversements géopolitiques, les exigences générationnelles et les dynamiques du marché du travail – et la capacité d’adaptation des collaborateurs. Cet écart, entre les attentes des collaborateurs et les réalités des collaborateurs, est particulièrement préoccupant.

Une étude récente de Cornerstone révèle que 72 % des collaborateurs trouvent leur environnement de travail en évolution rapide, et 59 % des collaborateurs pensent que l’IA accélère ce changement. Pourtant, 41 % des collaborateurs manquent de soutien pour s’adapter. Les compétences évoluent plus vite que la capacité d’adaptation des individus et des organisations. La majorité des collaborateurs pense que leur collaborateurs ne suit pas l’évolution des compétences au sein de l’organisation. Il est important de noter que, d’ici 2028, 44 % des compétences des travailleurs seront bouleversées1. Pourtant, moins d’un dirigeant sur quatre peut identifier les compétences futures nécessaires2. Cette inadéquation est un défi majeur pour les entreprises.

En parallèle, les attentes des collaborateurs en matière de développement professionnel surpassent souvent la capacité des entreprises à y répondre. Ce manque de préparation et de visibilité sur les compétences a des répercussions directes sur la performance et l’engagement des collaborateurs.

La visibilité des compétences au sein de l’entreprise est un autre défi crucial. Les dirigeants manquent souvent de la visibilité nécessaire sur les compétences des collaborateurs pour gérer efficacement le changement.Ce manque de visibilité représente un coût, et même un fardeau. Résultat ? La productivité n’est pas à son maximum, et 50 % des employeurs ont vu leur chiffre d’affaires stagner ou diminuer.

L’agilité en entreprise est désormais indispensable pour évoluer dans un environnement en perpétuel changement. Investir dans des stratégies agiles est crucial pour développer les compétences des collaborateurs.

Plus de polyvalence, d’attractivité et d’innovation ?

La technologie est essentielle pour atteindre l’agilité des effectifs. Des outils comme les TMS (Talent Marketplace Software), l’apprentissage immersif et l’intelligence artificielle générative (GenAI) personnalisent l’apprentissage et connectent les collaborateurs aux connaissances nécessaires. Notre étude montre que les collaborateurs disposant de bonnes ressources de formation s’adaptent deux fois mieux aux changements. Cette autonomie leur permet de mieux gérer leur carrière, d’accroître leur productivité, de favoriser la croissance, de réduire les risques et les coûts, d’augmenter la rentabilité et d’améliorer la fidélisation et la satisfaction des clients.

Les analystes RH soulignent que les priorités actuelles incluent la cartographie et le développement des compétences des collaborateurs. Beaucoup d’organisations manquent de vision précise sur les compétences existantes et peinent à les développer. Attirer, engager et retenir les talents est crucial face aux difficultés de recrutement et au faible engagement des collaborateurs. Le taux élevé de turnover montre l’importance de stratégies robustes pour la rétention des talents.

L’agilité des effectifs aide à combler le déficit de préparation. « Quand les collaborateurs sont performants, les organisations le sont aussi. » La transition vers une organisation agile est un défi, mais les bénéfices sont nombreux. Elle améliore la polyvalence et la rapidité de réponse aux changements. Une cartographie précise des compétences et un redéploiement efficace des talents permettent une adaptation rapide aux nouvelles priorités, illustrant la résilience de l’organisation. De plus, l’agilité accroît l’attractivité, l’engagement et la rétention des collaborateurs. La mobilité interne, en favorisant le développement continu des compétences, aide les collaborateurs à rester employables. Les collaborateurs, sans visibilité sur leur carrière, envisagent de partir rapidement. En développant les compétences, les organisations agiles deviennent plus attractives et retiennent mieux leurs talents.

Enfin, l’agilité des effectifs stimule l’innovation en favorisant le partage et le renouvellement des idées, encourageant de nouveaux projets et poussant chacun à sortir de sa zone de confort. Pour de nombreuses industries, l’innovation est vitale : les entreprises qui n’innovent pas disparaissent. Il est crucial de développer et promouvoir un état d’esprit propice à l’innovation, comme le souligne Josh Bersin.

À l’ère de l’évolution rapide des entreprises, avoir un effectif agile est devenu un impératif. Face au fossé grandissant de préparation des effectifs, la capacité d’adaptation rapide est essentielle pour la rentabilité et la compétitivité. Le développement continu des compétences, l’intégration de technologies avancées et une culture de l’aspiration sont cruciaux pour mobiliser et engager les collaborateurs. Comme le souligne Josh Bersin, les entreprises ont besoin de systèmes basés sur l’IA et les compétences pour exceller en recrutement, mobilité interne, mentorat, et reconnaissance, surpassant ainsi leurs concurrents grâce à leur agilité.

  1. World Economic Forum ↩︎
  2. PwC ↩︎

Crédit photo : Shutterstock / Ground Picture



Vous voulez réagir ? Laissez-votre commentaire en remplissant le formulaire ci-dessous

Sur les mêmes sujets

Développement des compétences en IA : la prise de conscience
infographies RH

Développement des compétences en IA : une prise de conscience unanime

Une récente étude menée par Zety met en lumière l’engouement universel pour le développement des compétences en intelligence artificielle (IA) face aux risques de pertes d’emplois...

Revue du web #496 : Paris 2024, IA et management
revues du web RH

Revue du web #496 : Paris 2024, IA et management

Cette semaine, Paris 2024 est à la une de la revue de web. Du 26 juillet au 11 août, Paris accueillera la Xe édition des Jeux Olympiques, attirant des millions de visiteurs et nécessitant des ajustements...

IA vs IE : fin de match, place au “perfect match”
tribunes

IA vs IE : fin de match, place au “perfect match”

Pourquoi opposer Intelligence Artificielle (IA) et Intelligence Émotionnelle (IE) ? Il serait temps de croire au “perfect match”:  pas d’IE sans IA, et encore moins d’IA sans IE.

L’actu RH vous intéresse

Recevez chaque vendredi La News© du Média 100% RH