interviews

Le Strategic Workforce Planning en France : “l’enjeu, c’est la mise en place d’une approche agile orientée business”

le 12 octobre 2022
Neobrain-Strategic-Workforce-Planning
Carole Menguy, Neobrain

Entrepreneuse depuis ses débuts, Carole Menguy a évolué dans le conseil stratégique RH avec HTS Consulting, et consacre désormais son énergie à répondre aux besoins fonctionnels de la fonction RH en tant que CPO de Neobrain. 

> Neobrain est un éditeur de logiciels RH. Sa plateforme de management des talents et des compétences optimise les parcours professionnels et facilite le pilotage des transformations.

Versant stratégique de la gestion des emplois et des parcours professionnels, le Strategic Workforce Planning (SWP), ou planification stratégique des effectifs, suscite l’enthousiasme par son ambition de réduire l’incertitude permanente. Cet enjeu constant des organisations trouve dans des solutions logicielles une réponse de plus en plus pertinente. Carole Menguy, Chief Product Officer de Neobrain dresse l’état des lieux et les perspectives du SWP en Europe.

Qu’est-ce qui pousse une entreprise à passer d’une logique de GEPP (gestion des emplois et des parcours professionnels), assez administrative, à une logique stratégique comme le SWP ?

L’exercice de la GEPP, ex-GPEC (gestion prévisionnelle des emplois et des compétences), est associé à un processus long et fastidieux durant lequel RH et référents métiers projettent les effectifs à 3 ans et qualifient l’évolution des métiers. Si l’exercice est intéressant car il permet d’échanger sur les transformations à accompagner, il reste souvent théorique et déconnecté des problématiques opérationnelles. Rares sont les démarches qui aboutissent à des actions réelles. Face à ce constat, certains acteurs se lancent dans une démarche dite de “Strategic Workforce Planning” (planification stratégique des effectifs),  c’est-à-dire dans un processus dynamique d’anticipation et de pilotage des impacts business des transformations sur l’emploi. Ce changement est rendu possible par l’arrivée sur le marché de solutions utilisant l’IA pour anticiper et piloter l’évolution des effectifs et des compétences.

Quels sont les enjeux de la SWP en 2022 ?

L’enjeu de 2022 est la mise en place d’une approche SWP agile orientée business. Cela implique trois priorités. D’une part, d’aider concrètement les métiers à mieux anticiper l’impact des stratégies sur l’emploi, et d’autre part, de s’outiller pour simuler rapidement les scénarios d’évolution des effectifs et des compétences. Enfin, l’approche SWP doit désormais être alimentée par un benchmark continue sur l’évolution des métiers et des compétences. 

Pour cela, les équipes RH et métiers doivent s’appuyer sur une technologie capable de diminuer le temps qu’elles consacrent à la recherche d’informations et au retraitement des données. Et orienter cette énergie, au profit de l’analyse et de la prise de décision SWP.

Le politologue Philippe Tetlock parle de « superforcasting » et compare le fait de réaliser une prévision à plus de 18 mois à celui de donner des fléchettes à un chimpanzé en espérant qu’il touche une cible. Le chercheur en management et RH John Sullivan affirme de son côté que l’absence de workforce planning a fait perdre des millions aux sociétés, mais qu’aujourd’hui le SWP doit évoluer pour embrasser l’incertitude et porter sur un horizon à maximum 2 ans voire même 1 an ? Que répondez-vous à ces deux experts ?

Ce constat serait intéressant si nous ne parlions pas d’humain. Effectivement, il est devenu impossible de prédire ce que sera notre monde dans 1 ou 2 ans tant nous évoluons dans un environnement complexe et incertain. Dans ce monde mouvant, les métiers et les compétences se transforment de plus en plus rapidement. Il en va de notre responsabilité d’entreprise que d’accompagner les équipes pour qu’elles développent les bonnes compétences et évoluent vers les métiers de demain. Cela prend du temps. Une vision à 1 an ne permet pas d’anticiper les besoins en compétences et de former les personnes pour qu’elles les maîtrisent. Elle est adaptée sur des marchés de l’emploi ultra flexibles où vous pouvez vous séparer de ceux qui ne maîtrisent pas les compétences dont vous avez besoin et embaucher instantanément ceux qui vous conviennent.  

Neobrain est l’une des principales « talent marketplaces » en Europe ; quelles synergies voyez-vous entre SWP et internal talent marketplaces ? 

L’internal talent marketplace est un espace qui regroupe toutes les opportunités de développement des talents, et qui permet d’opérationnaliser le SWP. Il lui fournit en effet une analyse temps réel des compétences et des carrières des collaborateurs. Ces informations enrichissent la prévision et permettent un pilotage de la stratégie RH dans le SWP.

Le SWP permet d’identifier les plans d’actions RH à mettre en œuvre pour réussir la stratégie business comme des programmes de reskilling / upskilling ou des évolutions dans la politique de mobilité ou de recrutement. Ces plans d’actions sont ensuite mis en œuvre par les équipes RH grâce aux fonctionnalités offertes par l’internal talent marketplace.

Envisager d’implémenter une solution SWP est un projet ambitieux, quels sont les conseils en matière de gestion de programmes et de déploiement ?

Les démarches qui réussissent sont celles qui apportent de la valeur au métier. Il est donc important de commencer par un pilote centré sur un besoin opérationnel comme l’accompagnement de la création des filières, la réorganisation de certaines entités ou la fidélisation des compétences clefs. Cela permet de nommer un sponsor métier qui pourra donner toute sa légitimité au projet et s’assurer de sa valeur opérationnelle. Ensuite, il ne faut pas passer trop de temps à vouloir constituer un historique de données parfait. Les modèles savent travailler avec des données manquantes. Ce qui est important, c’est finalement de lister les évènements susceptibles de créer des biais.

Crédit photo : Shutterstock / Blue Planet Studio



GUYADER2023-02-06 15:54:26
Bonjour, Je ne comprends pas ce que vous voulez dire dans ces phrases : "un processus dynamique d’anticipation et de pilotage des impacts business des transformations sur l’emploi." et "aider concrètement les métiers à mieux anticiper l’impact des stratégies sur l’emploi" Pouvez-vous m'éclairer ? Merci d'avance
Fabien Soyez2023-04-03 18:11:14
Bonjour, je vais essayer de clarifier ces phrases pour vous : --> « Un processus dynamique d'anticipation et de pilotage des impacts business des transformations sur l'emploi » : Cette phrase décrit le Strategic Workforce Planning (SWP) comme une approche dynamique et proactive pour gérer les changements dans l'emploi et les compétences nécessaires au sein d'une organisation. Ces changements peuvent être causés par des transformations internes ou externes, telles que l'évolution des technologies, des marchés ou des réglementations. Le SWP vise à anticiper et à gérer ces changements pour minimiser leur impact sur l'organisation et ses employés, en assurant une meilleure adaptation entre les compétences disponibles et les besoins futurs. --> « Aider concrètement les métiers à mieux anticiper l'impact des stratégies sur l'emploi » : Cette phrase signifie que le SWP aide les différentes fonctions et métiers de l'organisation (par exemple, les ventes, le marketing, la production, etc.) à comprendre comment leurs stratégies et objectifs spécifiques peuvent affecter les besoins en emploi et en compétences. Par exemple, si une équipe de vente prévoit de se développer sur de nouveaux marchés, le SWP peut aider à identifier les compétences nécessaires pour réussir dans ces marchés et à planifier comment les recruter, les former ou les développer en interne. J'espère que cela vous éclairera davantage sur le sujet. N'hésitez pas à poser d'autres questions si vous avez besoin de plus d'informations !

Vous voulez réagir ? Laissez-votre commentaire en remplissant le formulaire ci-dessous

Sur les mêmes sujets

Développement des compétences en IA : la prise de conscience
infographies RH

Développement des compétences en IA : une prise de conscience unanime

Une récente étude menée par Zety met en lumière l’engouement universel pour le développement des compétences en intelligence artificielle (IA) face aux risques de pertes d’emplois...

Revue du web #496 : Paris 2024, IA et management
revues du web RH

Revue du web #496 : Paris 2024, IA et management

Cette semaine, Paris 2024 est à la une de la revue de web. Du 26 juillet au 11 août, Paris accueillera la Xe édition des Jeux Olympiques, attirant des millions de visiteurs et nécessitant des ajustements...

IA vs IE : fin de match, place au “perfect match”
tribunes

IA vs IE : fin de match, place au “perfect match”

Pourquoi opposer Intelligence Artificielle (IA) et Intelligence Émotionnelle (IE) ? Il serait temps de croire au “perfect match”:  pas d’IE sans IA, et encore moins d’IA sans IE.

L’actu RH vous intéresse

Recevez chaque vendredi La News© du Média 100% RH