tribunes

La marque employeur ou comment l’entreprise se démarque

le 09 octobre 2019
La marque employeur ou comment l’entreprise se démarque

Faut-il avoir 5 étoiles pour briller ?

Lorsque l’on parle de « marque employeur », on pense souvent en premier lieu au recrutement. Avant, on se battait pour décrocher le meilleur job, aujourd’hui, ce sont les entreprises qui se battent pour recruter les meilleurs candidats. La marque employeur, comme toute autre marque, doit être suffisamment attractive et singulière pour être choisie.

Alors que l’on ne prend plus de décision sans lire un avis, une recommandation, un classement… Quelle influence peut avoir le nombre « d’étoiles » sur notre avenir professionnel ? Sauf avis extrêmement négatifs, difficile de mesurer précisément l’impact de la notation sur la décision finale d’un candidat. La vitrine peut briller, plus personne n’est dupe.

 

Avant même de penser à attirer les meilleurs, ne faut-il pas commencer par donner une bonne raison à ceux en poste de simplement vouloir y rester ? Pour cela, il faut davantage qu’un bon « storytelling » pour retenir les talents. Selon une étude de 2018 menée par Deloitte, 54% des salariés sont guidés par le sens au travail. Ils souhaitent comprendre la stratégie de l’entreprise et pouvoir y contribuer. On ne choisit plus seulement le job de ses rêves, mais aussi une entreprise dans laquelle on pense pouvoir s’accomplir.

 

La qualité de vie au travail : la partie émergée de l’iceberg ?

La marque employeur se vit avant tout de l’intérieur. Les collaborateurs recherchent au quotidien une « bonne qualité de vie au travail ». Et cela va bien au-delà d’une liste d’avantages énoncés lors d’un entretien. Si l’on se réfère à la définition de l’Agence Nationale pour l’Amélioration des Conditions de Travail (ANACT), il s’agit, d’une part, de mettre en place les conditions de travail optimales à la bonne réalisation de sa mission, d’autre part, d’offrir la possibilité à chacun de se réaliser professionnellement.

Le Manager détient là un rôle central, il est à la fois émetteur et récepteur. Il incarne la vision de l’entreprise tout en étant le premier promoteur de ses équipes. La stratégie n’a de sens que si elle est partagée et portée par tous. Difficile sans cela de générer les conditions de « l’engagement ».

 

Or, l’engagement n’a de sens que s’il est réciproque. C’est en émettant des propositions d’amélioration que le collaborateur peut grandir et faire grandir son organisation. Il est acteur de son propre épanouissement professionnel. Charge à l’entreprise de l’embarquer et de l’impliquer dans sa stratégie. Le succès est une histoire qui s’écrit en équipe.

 

Si vous êtes convaincus que vos clients satisfaits sont vos meilleurs commerciaux, ne doutez pas que vos salariés satisfaits sont vos meilleurs recruteurs.

 

Retrouvez les autres contributions d’expert(e)s sur notre blog :

[DOSSIER] DRH : pleins phares sur la marque employeur

ou directement sur le site du Mag RH.

 



Vous voulez réagir ? Laissez-votre commentaire en remplissant le formulaire ci-dessous

Sur les mêmes sujets

Recrutement
revues du web RH

Revue du web #375 : Recrutement, parité et management

L’heure est au bilan tant du côté du recrutement, que de la parité. Cette semaine dans l’actualité RH nous aborderons ces sujets, ainsi que le management en entreprise.

Infographie du 8e baromètre Empreinte Humaine
infographies RH

Comment évolue l’état de santé psychologique et le rapport au travail des salariés français ?

La santé psychologique s’améliore chez les collaborateurs, et tout particulièrement les managers. État des lieux avec l’infographie du 8e baromètre Empreinte Humaine.

revues du web RH

Revue du web #368 : télétravail, management et communication

Le télétravail a changé notre organisation managériale. De nouvelles méthodes de communication ont émergé.

L’actu RH vous intéresse

Recevez chaque vendredi La News© du Média 100% RH