tribunes

Pourquoi participer à la fête des voisins au travail ?

le 10 octobre 2013

Nous sommes le jeudi 10 octobre et aujourd’hui c’est la première édition de la fête des voisins au travail. C’est un événement qui réunit les collaborateurs d’une entreprise le temps d’un repas ou d’un apéritif. Créée par le Ministère de l’Egalité des territoires et du logement, l’Association Nationale des DRH, Entreprise et Convialité, la Fondation Agir Contre l’Exclusion et Voisins solidaires, la fête des voisins vise à renforcer les liens sociaux entre les salariés d’une entreprise.  Fausse bonne idée ?

.

Une fête qui s’inscrit dans une démarche de réflexion et d’action sur la responsabilité sociale des entreprises (RSE)

Nous en avons déjà parlé, la RSE ne se limite pas à l’environnement, elle comprend aussi un pilier social ainsi qu’économique. La fête des voisins au travail est l’occasion de développer les valeurs de solidarité interne et externe (puisque vous pouvez vous réunir avec les entreprises voisines) et de convivialité de l’entreprise. A travers ce petit-déjeuner, buffet ou apéritif (vous avez le choix de la forme) vous incitez les salariés à se rencontrer, à échanger et à partager. Comme l’a dit Atanase Périfan, un des organisateurs, c’est surtout l’occasion de « rappeler que c’est leur capital humain qui fait la richesse des entreprises ».

C’est aussi l’occasion d’interpeller les salariés sur leur rôle dans le développement solidaire et durable de l’entreprise. Quel meilleur moment pour aborder ce sujet ? La majorité des collaborateurs sont réunis, il est donc plus facile de promouvoir les bonnes pratiques et de rappeler qu’il est important de développer la solidarité.

.

La fête des voisins au travail : un leurre réservé aux bureaucrates ?

Deux choses me dérange : comment mettre en place ce genre d’événement au sein d’entreprises qui emploient majoritairement des salariés nomades ? Et est-ce que cette fête permet de créer de véritables liens ou est-ce encore un cache-misère social ?

Cet événement est une très belle initiative, mais je ne vois pas comment sur la forme, il est possible d’organiser ce genre de festivité dans une société qui emploie majoritairement des personnes qui travaillent à l’extérieur ou qui font du télétravail. Si ces personnes habitent loin, elles ne vont pas se déplacer pour assister à une fête qui dure tout au plus quelques heures. Le lien social n’est donc pas possible. Je pense aussi à toutes les personnes qui passent leurs journées à l’extérieur de leur société, comme par exemple les éboueurs, les maçons, les chauffeurs-routiers. Comment voulez-vous qu’ils puissent bénéficier de cette fête ?

Le deuxième élément qui me pose problème est qu’il existe déjà des événements conviviaux qui sont organisés pour favoriser la cohésion de groupe, c’est le cas du traditionnel repas de Noël ou bien de la fête “J’aime ma boîte” qui existe depuis 10 ans et qui est basée elle aussi sur le principe de la convivialité et sur le bien être au travail. Ne vous détrompez pas, j’admire ce genre d’initiative qui replace l’homme au cœur de l’entreprise mais je me pose quelques questions : est-ce que cela fonctionne et permet de créer de véritables liens avec ses collègues ? Ou est-ce des initiatives qui permettent de faire croire qu’il existe une solidarité parmi les salariés le temps d’une fête ? La solidarité et la convivialité sont-ils des sentiments qui peuvent se décréter ?

 

Bonne fête des voisins au travail à tous !

Rendez-vous 17 bis rue Honoré d’Estienne d’Orves même si nous ne serons pas là.

 

Gwenaelle de Parlons RH

 

 

Pour recevoir les derniers articles de Parlons RH par mail ou s’abonner à la newsletter

 

A lire également:

La DRH à la conquête du digital ?

DRH : un métier inutile ?

Les DRH doivent-ils intégrer la RSE dans leur stratégie ?



Vous voulez réagir ? Laissez-votre commentaire en remplissant le formulaire ci-dessous

Sur les mêmes sujets

Revue du web #361 : recrutement, soft skills, marque employeur
revues du web RH

Revue du web #361 : recrutement, soft skills et marque employeur

Avec un marché sous tension, comment recruter les talents, attirer les candidats ? Les recruteurs valorisent les softs skills dans leurs processus de recrutement, et la marque employeur devient un...

guide Elevo du management de la performance de talents
livres blancs

Le guide du management de la performance et des talents

Elevo, en partenariat avec Parlons RH, vous propose ce guide du management. Un enjeux prioritaire quand on sait que seulement 15% des salariés français trouvent l’entretien annuel utile.

Formation à distance : une nouvelle dynamique suite à la crise
infographies RH

Formation à distance : une nouvelle dynamique suite à la crise

Suite à la pandémie, le digital learning s’est fait une place dans les pratiques des professionnels de la formation, autant qu’auprès des apprenants. Focus sur les tendances avec Cegos.

L’actu RH vous intéresse

Recevez chaque vendredi La News© du Média 100% RH