interviews

L’aide au retour à l’emploi après un arrêt de travail

le 26 mars 2014

Normal
0

21

false
false
false

FR
ZH-TW
HE

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-priority:99;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin-top:0cm;
mso-para-margin-right:0cm;
mso-para-margin-bottom:10.0pt;
mso-para-margin-left:0cm;
line-height:115%;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:11.0pt;
font-family: »Calibri », »sans-serif »;
mso-ascii-font-family:Calibri;
mso-ascii-theme-font:minor-latin;
mso-hansi-font-family:Calibri;
mso-hansi-theme-font:minor-latin;
mso-fareast-language:EN-US;}

La prévention de l’absentéisme, c’est le crédo de l’entreprise Réhalto, spécialisée dans l’accompagnement des salariés lors des moments difficiles de leur vie. Interview de Christian Mainguy, Directeur Général.

 

Pouvez-vous nous présenter votre société ?

Nous sommes une filiale de SCOR, 5ème réassureur mondial et leader dans les risques liés à la mortalité, l’incapacité, les maladies redoutées, la dépendance et la santé. Nous travaillons autour de trois axes principaux :

  • Retour à l’emploi après un arrêt de travail,
  • Accompagnement psychologique en entreprise,
  • Conseil, formation.

Expert de la prévention des risques psychosociaux et du stress et de la gestion du traumatisme psychologique individuel et collectif, Rehalto collabore avec plusieurs milliers d’entreprises.

 

Justement, quels types d’entreprises font appel à vous ?

Nous avons un panel très large d’entreprises clients, mais la plus grande part de celles-ci sont des PME dans les secteurs de l’industrie, du service, de la finance. Nous intervenons essentiellement sur des problématiques diverses telles que le stress, l’accompagnement au  changement parfois rapide dans  les organisations de travail, les addictions ou encore la difficulté à séparer  vie privée et vie professionnelle. Nous faisons appel à un réseau de plus de 1 500 professionnels répartis sur le territoire français et belge, composé de :

  • psychologues,
  • ergothérapeutes,
  • conseillers professionnels,
  • formateurs.

 

Si l’on prend l’exemple d’un salarié en détresse qui nous appelle, il est mis en relation avec un psychologue de Réhalto qui peut si nécessaire le réorienter vers un psychologue de notre réseau pour un suivi en cabinet.

Autre cas, autre solution : concernant une personne qui doit se reconvertir pour des raisons de santé, nous proposons un véritable accompagnement avec notamment des conseillers professionnels pour réorienter la personne vers une activité correspondant à ses   aspirations et ses motivations

Pour une équipe qui aurait subi un traumatisme dû à un braquage, nous préparons des débriefings collectifs pour que les victimes  puissent s’exprimer et limiter ainsi les impacts émotionnels et permettre aux personnes de retrouver leur capacité de travail.

 

Depuis votre création en 1998, constatez-vous une recrudescence du mal-être au travail ?

Malheureusement, oui ! Si l’on se base sur une étude de l’OMS (Organisation mondiale de la santé), en 2020, les troubles mentaux dépasseront probablement en fréquence les maladies cardio-vasculaires et les cancers. Dans le monde travail, c’est le burn-out qui est de plus en plus constaté. Les causes sont nombreuses : surcharge de travail, manque de contrôle, gratifications insuffisantes, manque d’équité, conflits de valeurs… Cet épuisement physique et mental dû au travail touche plus particulièrement les personnes serviables, perfectionnistes, incapables de dire non et idéalistes (selon le Dr Lorscheidt de l’université de Cologne). Nous travaillons donc sur la prévention, car qui dit burn-out dit très longue période d’arrêt de travail : ce qui n’est bon ni pour le salarié, ni pour l’entreprise.

 

 

 

Propos recueillis par Maud Laurent

 

Pour recevoir les derniers articles de Parlons RH par mail ou s’abonner à la newsletter

 

A lire également :

DRH : the place to be !

Un vent nouveau souffle sur les RH. Enfin !

Les réseaux sociaux s’immiscent dans la gestion des intermittents


Par Maud LAURENT
Journaliste spécialisée dans les Ressources Humaines, Maud a notamment travaillé pour l’agence de presse spécialisée Naopresse ainsi que pour le Journal de l’emploi Rhône-Alpes. Elle a également été journaliste en presse quotidienne régionale, radio et presse magazine. Maud est diplômée d’une licence Information communication option journalisme à l’Université Lumière Lyon II et a suivi une formation en journalisme presse écrite et web de deux ans en alternance à l’ESJ Lille-Montpellier

Sur les mêmes sujets

revues du web RH

Revue du web #357 : pass sanitaire, travail hybride et déconnexion

Le pass sanitaire, obligatoire au travail à partir du 30 août, impose de nouvelles règles aux employeurs et salariés concernés ? Quelles seront-elles ?

[PARLONS RH] Blog - Revue du web
revues du web RH

Revue du web #353 : télétravail, RH et emploi

Le programme de notre 353ème revue du web ? Le télétravail, les ressources humaines et l’emploi !

revues du web RH

Revue du web #352 : charge mentale, emploi et assurance chômage

À l’heure de la sortie de crise, les indicateurs sont au vert pour l’emploi, mais l’état psychologique des collaborateurs est inquiétant ! La charge mentale professionnelle est...

L’actu RH vous intéresse

Recevez chaque vendredi La News© du Média 100% RH