Blog

Toute l’actualité des RH et du Management

DRH : homme de l’être et homme de lettres, réenchantons le plus beau métier du monde de l’entreprise

# , ,

Réenchanter l’entreprise avec des mots, un joli challenge auquel nous convient Vincent Avanzi et Thomas Chardin, co-auteurs de cette tribune.

 

À l’heure des vœux 2018 et surtout à l’aube d’un post-capitalisme que l’on espère plus humaniste et harmonieux, les entreprises se réinventent, les transformations se multiplient, les besoins d’agilité, d’adaptabilité et de quête de sens s’intensifient. 

La qualité de vie au travail, la qualité de vie dans le travail, la qualité du travail et la qualité de vie deviennent – enfin ! – des enjeux transversaux. Autant on emportera le sens, la cohérence et la congruence pour trouver un nouvel élan vers notre essence. Et si nous regardions le lien entre l’alignement, l’émerveillement et le réenchantement, pour une DRH respirante et inspirante, entre la licéité du lien de subordination et la qualité du lien social ? S’ils veulent être des hommes de « l’être », les DRH ne devraient-ils pas aussi devenir des hommes de « lettres » ? Joignant l’application à l’injonction, l’imagination à l’élévation, poétisons le propos et sublimons les propositions.

Avec l’avènement du digital, le monde a changé. Le paradigme de l’échange a été bouleversé. Si l’on veut être écouté, il faut dorénavant donner un point de vue, créer de l’aspérité, exprimer une opinion, nourrir la conversation, être disruptif, avant-gardiste, un peu artiste et faire des propositions à partir de nos propres positions.

Inutile de faire l’autruche : nous sommes bien dans une société de la communication dont les professionnels RH ne peuvent s’extraire s’ils veulent remplir leurs missions. La langue de « boîte » relève désormais de l’obsolescence programmée…

 

Du savoir-faire et du faire-savoir,

Fini la « langue de boîte » !

Communiquer n’est pas informer. Communiquer, c’est bien partager. Comme le soulignait Albert Jacquard, « communiquer, c’est mettre en commun ; et mettre en commun, c’est l’acte qui nous constitue. Si l’on estime que cet acte est impossible, on refuse tout projet humain ». Aussi communiquer, c’est rendre possibles l’accord, l’ensemble, la réunion et la communion. Ainsi le faire-savoir devient aussi important que le savoir-faire.

La qualité de la communication est donc déterminée non par la manière dont nous disons ou écrivons les choses, mais par la manière dont elles sont comprises et par quelle audience.

La communication éditoriale est indispensable à la réussite des professionnels RH.

L’écrit permet de fédérer, sensibiliser, engager, motiver, expliquer, réfléchir, avancer. Il donne à voir de nouveaux paradigmes et horizons. Si des propos et des mots bien juxtaposés sont de l’action, du champ lexical naîtra le champ d’autres possibles…

 

Communiquer d’âme à âme,

Avec la puissance des mots

 « Les mots sont un pays de merveilles » disait Léon-Paul Fargue. Chers amis DRH, il est temps de redonner de l’importance aux mots, de l’écho aux maux, de l’importance à notre voix pour dessiner de nouvelles voies, à l’être autant qu’aux lettres, et de se parler « d’âme à âme » au sein de l’entreprise où nous passons l’essentiel de notre temps de vie.

« Derrière chaque actif économique se cache toujours un être humain fantastique ». Alors, comment lui parler, avoir une communication adaptée, un message touchant, une sonorité captivante et une relation pleinement présente et humanisante ?

 

Un trait d’union entre le JE et le NOUS

Pour coécrire l’avenir

Il est primordial de savoir bien faire passer un message, aussi bien pour les Responsables RH que pour les collaborateurs et les managers en entreprise. Les mots précédant la réalité, choisissons donc précisément nos mots pour que demain en soit le reflet. Essayons d’écrire des allocutions inspirantes, des slogans marquants, dans un langage universel et sincère, authentique et incarné. Au final, le but ultime derrière ceci est toujours le même : épanouir les JE pour les mettre au service du NOUS inclusif dans ce grand jeu de sociétés cotées, sans laisser de membre à côté. Construire des ponts et tisser des liens, voici un noble chemin humain pour notre destin commun.

 

Et si on se levait tous de « bonheur »

Dans sa zone de talents

L’un des rôles des professionnels RH est de développer les talents, les positionner au bon endroit, au bon moment, d’avoir une parole juste et de trouver l’essence de ce qui fait l’harmonie de l’aventure collective de l’entreprise. Donner envie aux collaborateurs de se lever de « bonheur » pour aller travailler, avec le cœur, dans le réacteur de leurs valeurs. À l’instar de l’expérience client, « l’expérience salarié » devient primordiale. Le métier évolue et le capital humain est le plus grand atout de l’entreprise pour écrire le projet de demain, entre le faire et l’être, le JE et le NOUS. Mettons de la magie, du rêve, de la poésie, de l’émerveillement et de l’enchantement pour sortir du passé et devenir visionnaires à partir de notre imaginaire.

Connexion humaine, écoute empathique, communication apaisée : apprenons à faire de « beaux » discours dans le premier sens du terme avec une cohérence entre les paroles et les actes. Devenons innovants en pensant et en parlant différemment, osons être soi dans notre plein potentiel et dans notre « zone de talents » pour aller de l’avant et devenir encore plus performant entre l’argent et l’art des gens à l’intérieur de nos Richesses Humaines.

 

Poétiser sa plume et sublimer sa marque

Pour réenchanter l’entreprise

Poétiser notre plume pour réenchanter l’entreprise : voilà le sens du pouvoir des mots et des rêves pour imaginer et coécrire le futur. La poésie en entreprise est à la fois ce pont entre le champ lexical pour trouver le mot idoine pour notre communication, et l’étendue des possibles pour contempler l’idéal et rêver d’un horizon commun pour demain. Entre business et sagesse, idéalisme et pragmatisme, nos lettres de noblesse poétiques sont un élan d’optimisme vers l’avenir, une symphonie des mélodies de l’entreprise de nos vies et la source de tous les slogans de communication. C’est aussi un paradigme d’écriture authentique dans lequel on ne peut pas tricher avec un masque de société. La poésie en grec ancien veut dire « créer, faire ». Les poètes au cœur des organisations sont à la fois des « dreamers » et des « doers». Alors osez faire ressortir votre âme de poète et votre génie intérieur, en écrivant des vers ou en sublimant vos rêves. Sublimez votre Marque Employeur. Stéphane Jean disait « La poésie libère la magie des mots ». Peut-être que le rôle des RH de demain sera de donner vie à nos rêves professionnels et envie de libérer les potentiels des collaborateurs, qui demeurent des contributeurs individuels et les membres d’une entreprise humaine collective. « L’utopie est un possible avenir, pas impossible à venir ». Passons du Capitalisme au « Cap Humanisme ». Le 21e siècle sera humain, poétique, et harmonieux ou ne sera peut-être pas.

 

Écrivons ensemble un avenir désirable et durable !

 

Crédit photo : ShutterstockBillion Photos

 

Pour recevoir les derniers articles de Parlons RH par mail ou s’abonner à la newsletter.

The following two tabs change content below.

Thomas CHARDIN

Directeur Conseil chez Parlons RH
Thomas est expert des Ressources Humaines et du Marketing. Il accompagne les DRH et les prestataires RH dans l’intégration des médias sociaux dans leur stratégie de communication. Il est par ailleurs spécialiste des technologies dédiées au management des RH et de l’externalisation de la fonction RH. Thomas est diplômé du master 2 du CIFFOP et du magistère d’économie de la Sorbonne.

Vincent Avanzi

Chief Poetic Officer et fondateur de La Plume Du Futur
Vincent Avanzi est Chief Poetic Officer, Inspirational Speaker, Développeur de Richesses Humaines et fondateur de La Plume Du Futur. Ancien sales manager chez Microsoft et auteur de plusieurs ouvrages dont « Le Point G-énial du Leadership et le Bien-Etre Plan en Entreprise », il réenchante les entreprises au travers de conférences et de formations sur le capital humain et le leadership de demain ainsi que via des discours poétiques inspirants lors de conventions et du conseil sur la marque employeur.
Vous avez envie de donner votre avis sur l’actualité de votre métier ? Une étude ou un point de vue à nous faire partager ? Contactez la rédaction par mail : contact[at]parlonsrh.com.

2 Commentaires

  1. Denys de Mind Mapping Décision le 14 janvier 2018

    Bonjour et merci pour cet article ! Je suis ravi et touché par cette lecture. Comme un haïku un peu long.
    En mind mapping on utilise des mots clés. Un mot clé aimante et ancre un concept ou une idée. Souvent cela revient à accueillir « ce qui vient ». Je fais une place à ce « presque rien ». A ce “peu”, qui modelé avec précision tranche. Il contraste avec d’autres flux aussi abondants que fades. Il est de suite repéré par notre système cognitif. Tout plein de l’essentiel qu’il est !
    Le peu percute la perception et les ressentis. Il suspend la pensée. Principe actif méditatif. Ainsi naissent souvent les cartes mentales. Au présent. C’est une méthode qui s’enseigne et qui ravi toujours plus de managers ! Il y a une raison.
    L’objectif ? Dans le peu, dans la synthèse on peut trouver la puissance. Le terrain est alors prêt pour l’échange, la rhétorique. Conversations qui vont forger des pensées bien plus robustes et aiguës. Les gens du marketing le savent bien ! Les RH doivent s’en emparer davantage. Un jalon sur la voie de la transformation !

  2. Vincent AVANZI le 15 janvier 2018

    Bonjour Denys,
    Merci pour votre commentaire et votre apport sur le mind mapping. La carte mentale est aussi importante que le moteur émotionnel, c’est la fusion des deux qui crée une essence, un choeur et des devises.
    Belle journée à vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *