Blog

Toute l’actualité des RH et du Management

96% des décideurs RH pensent que le digital learning connaîtra un développement incontournable

Digital Learning : Bilan 2017 pour les décideurs RH

# , ,

Le digital learning est une tendance en progression constante et tend les bras vers un marché plus étendu, notamment les responsables RH. Quel avenir les décideurs RH perçoivent-ils pour le digital learning ? La start-up Unow, concepteur de formation en ligne en management et RH, répond à cette question dans son étude réalisée auprès de 685 décideurs RH en octobre dernier.

 

Du e-learning au digital learning

“E-learning” : ce mot est très connu des services RH, 80 % d’entre eux ont déjà mis en place des modules de e-learning au sein de leur formation. Ils tendent également à innover la formation RH par de nouvelles méthodes en pleine progression comme le blended ou mobile learning. Mais le digital learning promet un grand avenir pour la formation, 71 % des services RH ont déjà mis en place des MOOC et SPOC ou comptent le faire à court terme dans l’année à venir.

L’évolution du monde de travail entraîne une nécessité évidente de formation pour les travailleurs afin de s’adapter à la digitalisation de leur métier. Que l’on parle d’entreprises de taille intermédiaire ou de grands groupes, le digital learning se démarque sur le marché de la formation, on peut le constater par les levées de fond des différents concepteurs de MOOC ces dernières années.

Une solution qui attire les entreprises

96 % des décideurs RH pensent que le digital learning connaîtra un développement incontournable, voire qu’il deviendra le modèle dominant à moyen terme (16 %). Le budget consacré à la formation en ligne semble augmenter fortement. En effet, 62 % des décideurs RH constatent une amélioration du financement dans le digital learning, et cette tendance semble se poursuivre puisque 73 % d’entre eux prévoient son accélération pour l’année 2018.

Un avenir prévisible cela dit, puisque le digital learning dispose d’atouts très attractifs pour les entreprises. 77 % penchent pour le digital learning afin de diversifier les méthodes d’apprentissage, 58 % souhaitent personnaliser davantage les formations. Encore mieux, 59 % des entreprises souhaitent réduire les coûts de formation, afin d’améliorer leur ROI (Return on investment) : bien que 70 % rapportent que le budget du digital learning ne représente pas plus de 10 % du budget formation, 72 % confirment que le passage au digital learning a permis à leur entreprise de faire des économies.

Un changement culturel difficile à mettre en place

Une solution alléchante donc, mais qui ne vient pas sans désagréments. Ce format économique est pertinent, mais doit avant tout s’allier avec l’efficacité (71 %), la flexibilité (75 %), ainsi qu’une richesse pédagogique (61 %). Changer de méthode est tout d’abord un changement culturel, et cette solution ne peux pas tout résoudre en un seul jour. Le digital learning amène son lot de difficultés qui freine les entreprises : 64 % souhaitent se faire accompagner dans un tel changement, et ne savent pas identifier les outils et les solutions adaptés pour réaliser une telle formation.

La réforme de la formation professionnelle, actuellement en pleine négociation, devrait favoriser l’investissement dans la formation et, par conséquent, épauler la digitalisation des entreprises. Il convient donc d’accompagner au mieux les employés et employeurs vers de nouvelles méthodes d’apprentissage dans cette période de révolution numérique.

étude d'Unow du digital learning en 2017
 

Source : Unow 

 

Pour recevoir les derniers articles de Parlons RH par mail ou s’abonner à la newsletter.

The following two tabs change content below.

Antoine HAMARD

Community Manager chez Parlons RH
Antoine est spécialiste de l’e-réputation sur le web. Community Manager chez Parlons RH, il propose à chacun de ses clients des contenus adaptés à leurs enjeux de visibilité et à chaque réseau social. Il anime au quotidien les échanges avec l'écosystème RH de chaque client dont il booste la présence digitale. Antoine est titulaire d'un DUT en communication et audiovisuel, ainsi que d'un Bachelor en webmarketing (HETIC).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *