Blog

Toute l’actualité des RH et du Management

Le CPF en 9 étapes

CPF : les 9 étapes pour aider vos collaborateurs à se lancer

# , , ,

Le nombre de dossiers CPF validés en 2016 devrait doubler par rapport à 2015. D’après un article de CPFormation du 4 novembre 2016, 3,6 millions d’actifs ont déjà ouvert leur compte CPF. Mais il reste encore des efforts à fournir pour mieux faire connaître le « Compte personnel de formation ». Pour accompagner vos collaborateurs dans leur projet de formation, passons en revue les 9 étapes indispensables pour une formation qui se déroule sur le temps de travail, grâce à cette infographie réalisée par l’organisme de formation en langues, communication et interculturel Communicaid.

 

Etape 1 : L’activation du CPF par le salarié

Première étape, le salarié doit activer son compte en ligne sur le site www.moncompteformation.gouv.fr. La procédure n’est pas très compliquée, mais requiert toutefois de connaître les conditions d’ouverture :

  • Le salarié doit avoir plus de 16 ans ou être un jeune de 15 ans ayant signé un contrat d’apprentissage,
  • Le salarié doit se munir de son numéro de Sécurité sociale (13 chiffres sans la clé) et doit disposer d’une adresse mail.

Vous pouvez retrouver le tutoriel pour guider le salarié pas à pas dans son inscription sur le compte dailymotion du Ministère du Travail et de l’Emploi.

 

>> Téléchargez notre e-book Digital RH : la révolution en marche

 

Etape 2 : Un projet de formation co-construit

Avec le CPF, le salarié peut engager un projet de formation certifiante sans en informer l’entreprise si le cursus se déroule hors temps de travail.

Il est également possible d’activer le CPF sur le temps de travail pour un projet de formation co-construit entre l’entreprise et le collaborateur. Pour engager cette démarche, un échange formel, ou informel dans un premier temps, permet de sonder le salarié sur ses envies et projets à court, moyen et long termes.

Le défi est de faire concorder à la fois les besoins exprimés par le salarié, dans un souci d’employabilité et de développement professionnel, et les objectifs de l’entreprise. Il ne peut s’agir de faire entrer dans le dispositif du CPF des formations qui relèvent de la stratégie de développement des compétences de votre entreprise, inscrite dans son plan de formation.

Vous pouvez retrouver de plus amples informations sur ce sujet dans cet article du blog Management de la formation.

 

Etape 3 : L’accord de l’entreprise et l’éventuel abondement du CPF

L’entreprise doit donner son accord formel pour un projet de formation qui se déroule sur le temps de travail. Si l’échange entre le collaborateur et l’entreprise a été constructif, ce n’est qu’une formalité. Et surtout, gardez à l’esprit qu’une formation accordée à votre salarié aura de multiples effets bénéfiques en matière de valorisation du capital humain, développement des talents et d’engagement. C’est en cela que l’entreprise a intérêt à abonder les heures CPF du salarié pour lui permettre d’accéder à une formation plus longue et plus complète.

Pour y voir plus clair sur cette question d’abondement, rendez-vous sur le blog de CPFormation.
 

New Call-to-action

 

Etape 4 : Le choix du parcours certifiant et de l’organisme de formation

Sur le site du CPF, il existe un moteur de recherche interne dont pourra profiter le salarié dans sa recherche de certifications grâce à son crédit d’heures. Cet annuaire répertorie les formations certifiantes éligibles au CPF. Les listes, qui évoluent régulièrement, varient parfois en fonction de la branche ou de la région. A l’issue de la recherche, il est nécessaire de contacter un organisme de formation qui délivre la prestation. Commence alors à proprement parler la constitution du dossier de formation.

Pour trouver un organisme de formation qui prépare à la certification souhaitée, consultez le moteur de recherche du Carif-Oref.

 

Etape 5 : L’évaluation du niveau

Cette étape n’est pas obligatoire mais elle est fortement recommandée. Elle a un intérêt pour l’organisme de formation qui pourra adapter la formation au niveau du salarié, désormais futur apprenant et l’orienter vers la bonne session de formation.

 

Etape 6 : Le devis et le programme de formation

Le centre de formation doit s’accorder, en direct avec le salarié ou par l’intermédiaire de l’entreprise, sur le programme de la formation délivrée et le tarif proposé. Important : les frais relatifs au passage de la certification visée sont à intégrer dans le devis.

Notez que sur le devis doit figurer le « code formation éligible CPF » correspondant à la certification visée. Ces codes sont délivrés par le Copanef, le Coparef ou les CPNE (Commissions paritaires nationales de l’emploi) et disponibles sur le site du CPF.

Pour comprendre le fonctionnement des codes CPF, n’hésitez pas à jeter un œil à cet article de Demos.

 

Etapes 7 et 8 : La demande de financement auprès de l’Opca

Lorsque le choix de l’organisme de formation est réalisé, il faut effectuer la demande de prise en charge des heures CPF auprès de l’Opca (organisme paritaire collecteur agréé de l’entreprise). Le formulaire de demande se trouve généralement sur le site internet de ce dernier. Il peut être à télécharger et à renvoyer ou à remplir directement en ligne. L’Opca demande des pièces justificatives à fournir, comme les derniers bulletins de salaire. Il est fortement recommandé d’adresser la demande de prise en charge au plus tôt, entre un mois et 15 jours avant la date de démarrage de l’action de formation. Si l’entreprise peut accompagner le salarié pour la demande de financement, c’est ce dernier qui est en contact direct avec l’Opca pour activer ses heures de CPF.

 

Etape 9 : L’entrée en formation

Lorsque l’Opca confirme la prise en charge de la formation, le salarié peut entrer en formation. Nous lui souhaitons bon apprentissage !

 

Infographie pour démystifier le CPF

 

Source : Communicaid

 

Pour recevoir les derniers articles de Parlons RH par mail ou s’abonner à la newsletter

The following two tabs change content below.

Kevin COURTOIS

Community Manager chez Parlons RH
Ethnologue et linguiste de formation, Kevin s’intéresse depuis longtemps aux communautés, au sens large. Chargé de projets pédagogiques dans la formation pour adultes pendant quatre ans, il développe aujourd’hui la visibilité digitale de l’agence Parlons RH et de ses clients DRH ou prestataires RH.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *