Blog

Toute l’actualité des RH et du Management

Comment attirer les talents lorsque l'on est une PME ?
5/5 (1 votes)

Comment attirer les talents lorsqu’on est une PME ?

# , ,

Les PME et ETI manquent de talents. C’est le constat rapporté par Bpifrance Le Lab, à l’issue de leur enquête réalisée auprès de 2 000 dirigeants. Qu’est-ce qu’un talent pour une PME ? Pourquoi ont-elles des difficultés à les recruter ? Est-ce véritablement une priorité pour ces entreprises ? Quelles sont les solutions pour combattre cette pénurie ? Découvrez les réponses apportées par cette enquête, publiée le 15 janvier 2018.

 

57 % des PME-ETI disent manquer de talents pour croître

Plus les entreprises sont importantes, plus elles ont le sentiment de manquer de talents. Cette impression est souvent liée aux difficultés de recrutement et de fidélisation de l’entreprise. C’est ainsi le cas pour 80 % d’entre elles. Selon les entreprises interrogées, manquer de talents c’est :

  • avoir des difficultés à recruter sur des postes-clés,
  • ne pas avoir accès aux meilleurs, recruter par défaut,
  • faire face à une pénurie de compétences sur son marché,
  • manquer quantitativement de personnel, être en sous-effectif,
  • constater un défaut d’engagement et de participation de la part des collaborateurs,
  • constater des lacunes et des insuffisances professionnelles au sein de ses équipes ou de son comité de direction,
  • éprouver des difficultés à garder les meilleurs.

 

Le talent est -il la capacité et la volonté à exercer les plus hautes responsabilités ?

Cette vision, rapportée en 2017 par l’enquête de l’ANDRH sur la gestion des talents dans les entreprises françaises, se rencontre dans les grandes structures. Pour les PME-ETI, le terme talent est plutôt réservé à tous les salariés ayant des aptitudes professionnelles au-dessus de la moyenne (69 %) ou à des salariés dont les compétences sont difficiles à trouver sur le marché du travail (33 %). Elles sont à contrario très peu nombreuses à considérer qu’un talent est un jeune diplômé sorti d’une grande école, avec un haut potentiel (7 %) ou un top manager susceptible d’entrer dans le comité de direction (8 %).

D’ailleurs, qu’est-ce qui fait les qualités d’un talent, selon les dirigeants interrogés durant l’enquête ?

  • Un salarié compétent dans son métier,
  • un salarié engagé et motivé, qui adhère aux projets et aux valeurs de l’entreprise,
  • un salarié qui travaille dur dans l’intérêt supérieur de l’entreprise et qui se met au service du collectif,
  • un salarié proactif, qui apporte des idées nouvelles,
  • un salarié qui serait difficile à remplacer en cas de départ.

Lorsqu’il est proche du dirigeant, le talent est celui qui entreprend à ses côtés et le fait grandir.

 

Pourquoi les PME-ETI manqueraient-elles de talents ?

La difficulté de recruter des talents, c’est la difficulté de recruter tout court. 83 % des PME interrogées sont dans ce cas. Pour 72 % d’entre elles, ceci constitue un frein à leur croissance. Elles sont même 46 % à diagnostiquer un impact négatif sur leur chiffre d’affaires .

Comment expliquer ces difficultés  ?

  • L’implantation géographique et le bassin d’emploi représentent un handicap pour 37 % des sondés ;
  • la pénurie des compétences est mise en cause pour un grand nombre de dirigeants, ce qui est particulièrement vrai pour les profils opérationnels et commerciaux et dans les métiers manuels et techniques ;
  • le manque d’attractivité face aux grandes entreprises (salaire, condition de travail, sécurité de l’emploi, prestige, avantages sociaux) ;
  • l’exigence et l’aversion au risque (peur du mauvais recrutement) ;
  • le manque de structuration de la fonction RH.

Ces difficultés de recrutement sont particulièrement prégnantes dans les secteurs du commerce, de la construction, de l’industrie et des services.

 

Comment attirer les talents ?

Bpifrance donne quelques pistes pour améliorer ce handicap :

  • mettre en place une stratégie RH pour accompagner la croissance (définir une stratégie business claire, traduire quantitativement les ambitions de développement, faire émerger les talents internes, développer un marketing employeur, mettre en place des indicateurs-clés) ;
  • muscler le management de l’entreprise (par le développement des softs-skills par exemple). Le niveau de management est directement proportionnel à la fidélisation des talents ;
  • développer la marque employeur à travers des messages attractifs et des actions concrètes (présence numérique, partenariat écoles, label qualité, expérience collaborateur, cooptation…) ;
  • changer le regard des jeunes diplômés sur la PME ( par l’amélioration des expériences stagiaires ?) ;
  • créer des labels employeurs collectifs (French Tech par exemple) et construire un imaginaire autour de la PME.

 

comment attirer les talents dans les pme

Source : “Attirer les talents dans les PME et les ETI”

Pour recevoir les derniers articles de Parlons RH par mail ou s’abonner à la newsletter.

The following two tabs change content below.

La Team Parlons RH

L’équipe éditoriale
Chaque semaine, l’équipe rédactionnelle décortique et analyse l’actualité des Ressources Humaines et du Management pour vous apporter de nouveaux éclairages sur votre domaine d’activité.

6 Commentaires

  1. street marketing Paris le 14 février 2018

    Bonjour,
    Bien vu ! Il est vrai qu’il faut aussi faire du marketing pour attirer des postulants. Merci pour le partage !

  2. La Team Parlons RH le 16 février 2018

    Bonjour Amélie,
    Merci pour votre commentaire. C’est vrai : l’expérience candidat et le marketing lié au recrutement est un véritable enjeu pour les entreprises, notamment sur des postes très profilés avec pénurie de candidature ou sur des métiers où il existe beaucoup de turn-over. Si le sujet vous intéresse, voici deux articles récents qui explorent cette thématique : 30 questions/réponses pour tout savoir sur l’Inbound Recruiting et Le recrutement en 2017 : cap sur le savoir-être des candidats !

  3. Henri Louis le 28 février 2018

    Des préconisations adaptées aux grandes entreprises. Que proposer aux tpme ? Hormis se fédérer peut-être, par territoire ou branche.

  4. Paul le 1 mars 2018

    Ouvrez vous aux « Seniors » ils seront vous apporter les clefs de la réussite

  5. La Team Parlons RH le 7 mars 2018

    Bonjour Paul,

    Très bonne remarque. C’est un sujet que nous avions abordé dans un précédent article. Pourquoi les entreprises ont-elle autant de réticences à recruter des seniors ?

  6. La Team Parlons RH le 7 mars 2018

    Bonjour Henri Louis,

    Vous avez raison. L’étude a d’ailleurs été réalisée auprès de 2 000 dirigeants de PME-ETI. Cependant, les tpe ont aussi des atouts à faire valoir pour recruter de bons profils : La polyvalence des activités, la responsabilité des postes, la montée en compétence, le goût du challenge sont des critères recherchés par certains candidats. La délégation de pouvoir et le management bienveillant sont des axes aussi sur lesquels les tpe peuvent travailler pour être plus attractives. Mais on le sait, recruter des talents a un coût et il existera toujours un risque lié au recrutement, que l’on soit une ETI ou une TPE.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *