Blog

Toute l’actualité des RH et du Management

87% des salariés ne sont pas engagés dans leur travail

Les 10 piliers de l’engagement des collaborateurs

# , , ,

L’impact positif de l’engagement des équipes sur la performance de l’entreprise est-il encore à démontrer ? Pourtant, quand on découvre que 87% des salariés (dans le monde) ne sont pas pleinement engagés dans leur travail, il est légitime de penser que les actions ne rejoignent pas toujours les prises de position dans ce domaine. À travers cette infographie, officevibe propose d’étudier les 10 piliers de l’engagement des collaborateurs : autant de pistes d’amélioration concrètes pour rendre vos salariés plus motivés !

 

Vos collaborateurs ont besoin de se sentir respectés, d’appartenir à un groupe de travail et de voir que leurs idées sont prises en compte, mais comment s’y prendre pour s’assurer de leur motivation ? Comment éviter un turnover trop important ? Voici les 10 points à garder à l’esprit si vous souhaitez développer l’engagement de vos équipes. Les données et les conseils viennent des Etats-Unis, mais gardent toute leur pertinence de ce côté-ci de l’Atlantique !

 

1. Les relations avec la direction

 

Officevibe frappe fort : 75% des salariés ne quittent pas leur emploi, ils quittent leur chef. Avoir un mauvais boss peut réellement ruiner toute chance d’engagement de la part des salariés. Si les relations avec les managers ne sont pas toujours au beau fixe, un soupçon de coaching, une pointe de feedback et l’accès à de nouvelles opportunités pourraient y remédier.

 

2. Le bonheur

 

Les collaborateurs heureux sont 12% plus productifs. Le bonheur ne fait pas qu’augmenter la qualité des échanges avec les clients, il améliore aussi les relations au sein de vos équipes ! C’est une double opportunité pour la performance de l’entreprise. Le bonheur au travail passera notamment par le respect des salariés, la valorisation de leur créativité et l’empathie.

 

3. Le bien-être

 

Les frais médicaux de collaborateurs peu investis peuvent être exorbitants. Selon les statistiques américaines, pour chaque dollar dépensé dans l’amélioration du bien-être, ce sont 3,27 dollars d’économie liés aux frais médicaux (et certainement à l’absence du salarié). Songez que montrer le souci qu’a l’entreprise de la santé de ses salariés suffit parfois à rendre ces derniers heureux ! Encouragez donc vos équipes à faire de la marche, proposez des repas équilibrés ou offrez-leur une carte de membre dans une salle de sport.

 

4. L’alignement avec les valeurs de l’entreprise

 

Lorsqu’un collaborateur est en adéquation avec la culture et les valeurs de l’entreprise, il se sent davantage concerné par les missions qui lui sont confiées, il est plus heureux et restera vraisemblablement plus longtemps chez son employeur. Mais, pour que cet effet perdure, les valeurs de l’entreprise doivent être visibles et inspirantes.

 

5. La satisfaction sur le lieu de travail

 

La communication se doit d’être ouverte et claire afin que les collaborateurs puissent exprimer leurs besoins sans crainte. Un bon manager devrait même être capable d’anticiper ces besoins ! Dans tous les cas, la satisfaction sur le lieu de travail passe par un salaire équitable, l’autonomie accordée aux salariés et la transparence vis-à-vis de leur rôle au sein de l’organisation.

 

6. Les relations avec les collègues

 

La qualité des relations avec les collègues est l’un des facteurs les plus importants pour renforcer l’engagement d’une équipe. La socialisation sur le lieu de travail nécessite un environnement favorable à l’intégration. Pour encourager un climat d’échanges au bureau, organisez des événements d’équipe et favorisez les discussions informelles. Cela aura pour effet d’améliorer l’esprit d’équipe et rendra les salariés heureux de venir travailler.

 

7. L’importance du Feedback

 

Les salariés ont besoin d’un feeback positif régulier pour croître en compétences, mais surtout se sentir utile. 14,9%, c’est la diminution du taux de turnover dans les organisations où la pratique du feedback est instaurée. Selon officevibe, l’idéal est d’organiser une rencontre toutes les deux semaines au cours d’un échange informel.

 

8. La reconnaissance

 

78% des salariés admettent que la reconnaissance a un impact positif sur leur travail. Saluez donc les efforts de vos collaborateurs au moins une fois par semaine, mais encouragez également vos salariés à complimenter les uns ou les autres sur leur travail !

 

9. Le développement personnel

 

Les entreprises qui investissent dans la formation et le développement de carrière sont plus performantes que leurs concurrentes ! Un salarié a besoin de gagner en compétences tout en perfectionnant ses acquis. Encouragez les projets parallèles, l’apprentissage et la formation continue.

 

10. La fonction d’ambassadeur

 

« Sur une échelle de 0 à 10, à quel point recommanderiez-vous votre entreprise à vos proches ? » Ce type de question, utilisé comme outil pour déterminer le taux de recommandation, ou net promoter score (NPS), était au départ employé par les services client pour connaître la satisfaction des consommateurs. Il permet aujourd’hui de connaître le taux de satisfaction des salariés d’une entreprise et de déterminer si vos collaborateurs sont de bons ambassadeurs de votre marque (employeur). Afin d’obtenir la recommandation de vos collaborateurs, renforcez leur rôle au sein de l’organisation et réalisez des entretiens réguliers pour prendre la température et juger de l’harmonie qui règne (ou pas) dans vos équipes.

 

Vous voilà prêt(e) à renforcer l’engagement de votre équipe !

Les dix piliers de l'engagement des collaborateurs

 

Source : officevibe

Pour recevoir les derniers articles de Parlons RH par mail ou s’abonner à la newsletter

 

The following two tabs change content below.

Kevin COURTOIS

Community Manager chez Parlons RH
Ethnologue et linguiste de formation, Kevin s’intéresse depuis longtemps aux communautés, au sens large. Chargé de projets pédagogiques dans la formation pour adultes pendant quatre ans, il développe aujourd’hui la visibilité digitale de l’agence Parlons RH et de ses clients DRH ou prestataires RH.

8 Commentaires

  1. victor waknine le 18 janvier 2016

    Et de plus le désengagement se mesure, il a représenté 11K€/an/salarié en 2013 en France, soit une perte de compétitivité sociale de 200 Milliards € pour les 18,3 millions de salariés du secteur privé.
    Voir l’IBET, l’Indice de Bien Etre au Travail

  2. Kevin COURTOIS le 18 janvier 2016

    Bonjour et merci pour cette intervention chiffrée très intéressante et révélatrice d’un laisser-faire global.
    Au plaisir d’échanger.

  3. Corentin le 2 février 2016

    Une chose dont on ne parle que peu, malgré l’impact énorme sur l’entreprise : l’engagement des nouvelles recrues. Selon Equifax, 40% des salariés partent dès les 6 premiers mois. Et 90% des salariés décident en 6 mois s’ils vont rester plus ou moins de 3 ans dans l’entreprise.
    D’où l’importance de soigner l’intégration des petits nouveaux ! 🙂
    Un de mes anciens collègue a quitté mon entreprise et a lancé ça : integreat.strikingly.com , qui va dans le bon sens selon moi.

    Merci pour l’article !

  4. Kevin COURTOIS le 3 février 2016

    Merci pour votre commentaire. Vous avez tout à fait raison, soigner l’intégration des nouvelles recrues est essentiel. Merci aussi pour le lien et bonne continuation à vous !

  5. Sophie Choukah le 22 février 2016

    Merci d’avoir partagé notre contenu! Pour appuyer les commentaires plus haut de Viktor Waknine et de Corentin. Nous avons aussi développé un outil pour calculer les bénéfices annuels si vous investissez dans l’engagement de vos employés (désolée, il est également anglophone..).

    Le voici: https://www.officevibe.com/employee-engagement-roi

  6. Kevin COURTOIS le 22 février 2016

    Merci à vous pour ce partage. La boucle est ainsi bouclée !

  7. Alex le 2 mars 2016

    l’engagement N°1 d’un salarié n’est il pas définit par son contrat de travail ? Car après tout, l’engagement relève de l’individu avant tout ! Vous avez signé un contrat de travail justement pour vous engager dans une mission ! Arretons de penser uniquement dans un sens, car nous y perdons Le Sens !

  8. Kevin COURTOIS le 2 mars 2016

    Si l’engagement n°1 du salarié est (et devrait être) la réalisation de la mission définie par son contrat de travail, cette mission peut être mise en péril lorsque les piliers cités dans l’infographie ne sont pas pris en considération par l’entreprise. Par exemple, un salarié peut vouloir s’investir dans sa mission sans pour autant s’entendre parfaitement avec sa hiérarchie. Mais le constat est bel et bien qu’une relation tendue avec elle pèsera sur la motivation du salarié et par conséquent sur la qualité du travail fourni. D’où l’importance de ces piliers qui aideront les collaborateurs à se sentir bien dans leur travail, et en la matière, signer un contrat de travail ne suffit pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous à notre Newsletter




Email Format