Blog

Toute l’actualité des RH et du Management

0/5 (0 votes)

Mieux vivre dans nos organisations : le bien-être à portée de main ?

# , ,

Ce n’est pas seulement par idéal que les entreprises s’intéressent à l’épanouissement de leurs salariés ! C’est parce qu’il est moteur de performance, d’engagement et qu’il valorise la marque employeur que le bien-être au travail est, aujourd’hui, un sujet qui concerne toutes les organisations.

 

Deux études récentes sur l’absentéisme en France (Malakoff Médéric et Alma consulting group) démontrent que chaque salarié a été absent 16,7 jours en moyenne, soit 7,4 % de plus qu’en 2013. Le coût de cet absentéisme est très élevé : environ 60 milliards d’euros. Les raisons de ces dysfonctionnements sont intimement liées à ce que l’on regroupe sous la notion de bien-être au travail. Dans le cadre professionnel il s’agit ni plus ni moins que de trouver les bonnes recettes pour mieux-vivre son expérience quotidienne à l’endroit où l’on passe le plus de temps : son travail.

 

La valeur de l’entreprise est aujourd’hui fondée sur les femmes et les hommes qui la composent.

 

Il est du devoir de chaque employeur de comprendre qu’il est une marque à part entière qui doit gérer trois objectifs vis-à-vis de son environnement : attirer, motiver et fidéliser.

 

Pour mieux cerner les attentes et les initiatives des organisations autour du bien-être nous avons commandé à RBMG une étude sur un panel de 450 entreprises sur toute la France.

 

Nous pouvons en tirer plusieurs enseignements :

  • 30% des personnes interrogées associent le terme bien-être au travail aux relations humaines (entre collègues et avec la hiérarchie). Selon eux, une bonne ambiance entre les salariés influe énormément sur leur moral et leur motivation. Vient ensuite la notion d’aménagement pour les entreprises; de confort sur le lieu de travail ;
  • Les espaces permettant aux salariés de se restaurer sont les principales infrastructures des PME ; 46% des structures interrogées disposent d’un espace détente dédié; Les équipements “marginaux” (salle de sport ou conciergerie) sont très rares (1% des entreprises de plus de 50 salariés) ;
  • 11% des entreprises n’ont aucun aménagement (67% ont moins de 50 salariés) ; les raisons évoquées étant principalement des problèmes de taille d’entreprise, de manque de budget, ou encore d’inadaptation par rapport à la mobilité de leurs salariés (construction, transports) ;
  • Les entreprises de plus de 50 salariés sont les plus enclines à vouloir mettre en œuvre des solutions nouvelles et il se dégage un net besoin dans l’industrie (68%) et les services (60%) ;
  • A l’évocation d’une solution globale d’aménagement et d’optimisation fonctionnelle des espaces de vie, de la mise à disposition de services pour animer les espaces et la fourniture d’indicateurs de bien-être pour mesurer les impacts positifs sur l’entreprise, cette approche est plébiscitée par l’ensemble des entreprises interrogées ;
  • 80% des entreprises sont prêtes à payer pour bénéficier de ces solutions, et ce sans faire appel à d’autres contributeurs tels que les salariés et le CE (58%).

 

Performance et marque employeur

 

Ces résultats sont l’expression d’un besoin de solutions concrètes à l’enjeu du bien-être en entreprise. Ils sont aussi la démonstration que la majorité des entreprises considèrent le bien-être comme très important. Les enjeux forts pour les entreprises sont majoritairement la performance et la marque employeur.

Les services sont déjà sensibilisés à ces questions, dès lors il n’est pas étonnant de les retrouver en tête du panel. La deuxième position de l’industrie est symptomatique d’un changement des mentalités : nous supposons que les enjeux RH sous-tendent cette question : attractivité du secteur, tensions sur les profils spécialisés…

Logiquement et dans la ligne des résultats précédents, ce sont les entreprises de plus de 50 salariés qui sont les plus sensibles à ces dimensions.

 

L’enjeu du bien-être des salariés est très majoritairement retenu comme prioritaire pour les entreprises aujourd’hui.

Cependant les difficultés de priorité, de ressources (humaines ou financières) ou d’offre adaptée sont des freins importants pour déployer des solutions.

Dès lors les axes d’amélioration que sont l’aménagement des espaces de vie, l’animation et des solutions concrètes aux soucis quotidiens sont reconnus comme des véritables facteurs d’amélioration de la performance qu’il faut pouvoir mesurer.

 

Crédit photo : Eneixia

______________________________________________________________

 

Fabien BOUTARD     Philippe BLANDIN

Fabien BOUTARD et Philippe BLANDIN

Associés fondateurs d’Eneixia

 

Eneixia est une start-up, interlocuteur unique qui conçoit, concrétise et anime des solutions de bien-être en entreprise ou collectivité.

Nous déployons rapidement et au meilleur coût les aménagements  (feeling lab), les services (lien social, conciergerie sociale) et les indicateurs de performance grâce à nos animateurs.

 

Retrouvez-les également sur Twitter.

 

 Pour recevoir les derniers articles de Parlons RH par mail ou s’abonner à la newsletter

The following two tabs change content below.

DRH / RRH / Expert RH

Faites nous part de vos pratiques RH et de votre expertise !
Vous avez envie de donner votre avis sur l’actualité de votre métier ? Une étude ou un point de vue à nous faire partager ? Contactez la rédaction par mail : contact[at]parlonsrh.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *