infographies RH

Processus de recrutement : quelle orientation ?

le 12 avril 2016

Le processus de recrutement, entre torture pour certains et plaisir pour d’autres, n’est bien souvent pas perçu de la même manière par recruteurs et candidats. Si tous les recruteurs ne sont pas des bourreaux, il est néanmoins toujours possible d’améliorer son processus pour qu’il soit profitable aux deux parties ! Careerbuilder a tenté de répondre à cette problématique sous forme d’infographie.

 

Il existe autant de processus de recrutement que de candidats, processus tantôt façonnés par la culture d’entreprise tantôt par la volonté du recruteur directement. Néanmoins l’enjeu reste toujours le même : celui de donner envie aux candidats de rejoindre l’entreprise dès le premier contact.

 

Cependant dans la réalité, est-ce toujours le cas ? Non. Le candidat se heurte parfois à de réels problèmes : procédure trop longue, complexe, voire même mécanique. Recruteurs, vous qui avez si peur d’être remplacés par des machines, humanisez votre process !

 

Voici 3 astuces pour tenter de répondre à cet enjeu et améliorer le processus de candidature.

 

Astuce 1 : Le temps

On constate que 83% des candidats préfèrent répondre à un nombre inférieur à 15 questions lorsque ceux-ci postulent.

Dans un premier temps, pour optimiser votre processus d’entretien, il est nécessaire de s’attacher au temps passé pour postuler. Pour cela, il est possible de mettre en place des formulaires ou des processus raccourcis. On observe néanmoins que cette pratique n’est que peu populaire puisque seulement 23% des recruteurs l’ont mise en place.

 

 

Astuce 2 : La simplicité

Alors même que 3 candidats sur 5, c’est-à-dire plus de la moitié, ont abandonné le processus de candidature du fait de sa complexité, seulement 35% des recruteurs ont testé leur process.

Cela révèle donc que les recruteurs n’ont pas toujours conscience des difficultés rencontrées: sans audit, difficile d’optimiser quoi que ce soit… Il est donc crucial de simplifier sa procédure pour s’assurer que vos candidats finaliseront bien leur candidature : rappelons tout de même que le but est d’attirer ces derniers et non pas les faire fuir !

 

 

Astuce 3 : La pertinence

On s’aperçoit que seulement 8% des recruteurs pensent que la complexité de leur processus de recrutement fait fuir les meilleurs talents. En parallèle, 40% des candidats abandonnent leur candidature car ils estiment que le recruteur leur a posé trop de questions personnelles : des chiffres qui soulignent que les recruteurs peuvent être complètement déconnectés sur les ressentis des candidats. Il est donc important de s’interroger sur la pertinence de sa procédure de recrutement pour éviter de faire fuir les talents potentiels !

 

 

Assurez-vous que votre process de recrutement soit bien orienté candidat !

 

infographie-recrutement-humain-CareerBuilder

 

Source: CareerBuilder

 

Pour recevoir les derniers articles de Parlons RH par mail ou s’abonner à la newsletter



Vous voulez réagir ? Laissez-votre commentaire en remplissant le formulaire ci-dessous

Sur les mêmes sujets

revues du web RH

Revue du web #401 : Emploi, télétravail et syndrome de l’imposteur

Les cadres ont été augmentés. Le télétravail est une « norme » pour les jeunes diplômés. Les salariés font face au syndrome de l’imposteur.

Visuel du 2e épisode de PASSION DRH, avec Nicolas Recapet du Groupe Talan
podcasts

[Podcast] PASSION DRH, épisode 2 : Nicolas Recapet, Groupe Talan

Dans ce 2e rendez-vous de PASSION DRH, nous partons à la rencontre de Nicolas Recapet, Directeur de l’Organisation et des Ressources Humaines du Groupe Talan. Du petit garçon élevé loin des grandes...

DRH-altérité
tribunes

DRH : l’altérité comme alternative

Le développement de l’altérité doit être LA mission du DRH : constituer une diversité de talents, mais aussi cultiver sa propre rareté.

L’actu RH vous intéresse

Recevez chaque vendredi La News© du Média 100% RH