tribunes

Paroles Paroles Paroles…RH et Jargon, où va-t-on ?

le 03 septembre 2015

Il y a eu le temps des notes RH tapées à la machine à écrire, reprographiées et acheminées aux destinataires dans des enveloppes « internes » avec quelque fois la mention CONFIDENTIEL  tamponnée dessus… De Direction du Personnel à Directeur du Service Production….

Le style était en prose, structuré comme un devoir à Sciences Po, avec des titres en gras. Au bas de la note on apposait une signature manuscrite, parfois agrémentée d’un « bien à toi ». C’était bourré de « il conviendrait » « se rapprocher de » et les paragraphes commençaient par « dès lors que… » On y détaillait les fonctions et rappelait les règles de la hiérarchie.

Aujourd’hui on communique autrement. Il y a les sessions de créativité ou les réunions dites « hors cadre » où l’on apprend à se connaître pour se parler et mieux collaborer ensemble. Le reste du temps on se shoote des e-mails et on s’échange des « Drafts de Pres PPT en WIP ». Et ça va très vite. Et on a intérêt à intégrer tout de suite ces nouvelles formules, pour ne pas faire figure de dinosaure face à la GenY qui en rit déjà ! « Un steering comitee pour projet ? Mais il est largué ce pauvre Gégé, avec un bon Scrum Master et un Sprint ou deux son projet est bouclé ! »

Ce jargon, largement importé du management anglo-saxon a ceci de particulier que les mots pris un par un sont souvent vides de sens, mais que bien placés dans une présentation stratégique ils évoquent des concepts forts, servant d’ancrage aux politiques RH qui gouvernent nos entreprises : Transformations, refondations, et autres réorganisations.

Ce n’est pas mieux ou moins bien qu’avant, c’est le résultat louable de la recherche d’innovation en RH. Innover pour trouver le bon équilibre dans ce chaos permanent autour du digital et de la mondialisation, de la fin du salariat et de l’avènement du collaboratif, du pro et du perso.

Il est encore temps de choisir son nouveau statut (on ne dit plus « poste », j’t explique) vous avez le choix entre devenir un CHIEF DIGITAL OFFICER ? Un CHIEF HAPPINESS OFFICER ? Un CHIEF CONFIANCE?  Non ça fait Darty, alors CHIEF TRUST OFFICER !

Bref autant en rire non ?

 

 

PS : n’hésitez pas à poster en commentaire vos expressions et vos anecdotes, j’en ferai des sketchs qui permettront de poursuivre cette saine autodérision.

 

Crédits photo / vidéo : © COME INC Humour Incorporated

 

 Pour recevoir les derniers articles de Parlons RH par mail ou s’abonner à la newsletter


Juriste de formation, Michèle Côme a une expérience de plus de 30 ans en stratégie d’innovation et management d’équipes multinationales et multiculturelles. En 2011, elle crée Come Inc Humour Incorporated, pour traiter les sujets majeurs des entreprises avec décalage et humour. S’appuyant sur son expérience de stand-up et d’improvisation théâtrale, elle conçoit pour ses clients des spectacles sur scène, anime des conférences ainsi que des ateliers et réalise des vidéos.


julien2015-10-28 00:14:38
Le jargon utilisé par les RH reflète avant tout le jargon des collaborateurs avec lesquels ils travaillent. La culture de l'entreprise a un rôle fondamental ici. Le service RH d'un groupe international utilisera du jargon anglo-saxon, alors qu'une PME française l'utilisera dans une moindre mesure, voire pas du tout.

Vous voulez réagir ? Laissez-votre commentaire en remplissant le formulaire ci-dessous

Sur les mêmes sujets

L’actu RH vous intéresse

Recevez chaque vendredi La News© du Média 100% RH